Une table pour montrer les propriété du courant!!!

Posté par narcisa freitas-rodrigues le 7th février 2011 dans Leçons

table Ampère

gravure table d’ampere

En 1820 Oersted remarque que l’orientation de l’aiguille d’une boussole est modifiée au voisinage d’un fil parcouru par du courant.

Suite à cette expérience Ampère étudie la relation entre magnétisme et courant électrique. Il met au point des expériences ingénieuses pour explorer les interactions entre aimant et courant et les interactions entre courants électriques.

Il observe que deux conducteurs parallèles parcourus pa

r des courant électriques exercent des forces l’un sur l’autre. Si le sens du courant est le même dans les 2 conducteurs, ceux-ci s’attirent ; si le courant se déplace dans des sens opposés, les conducteurs se repoussent.

Pour montrer la rotation d’un circuit mobile parcouru par un courant sous l’action d’un autre courant il met au point le dispositif exposé.

Une cuve de cuivre est fixée sur une table en bois. Elle est entourée d’une bobine.

Au centre de la cuve, sur une colonne verticale, un circuit est posé en équilibre.

Ce circuit est  soudé à un cercle de cuivre qui plonge dans la cuve remplie avec de l’eau acidulée.

Pour que le courant circule dans la bobine et dans le circuit mob

ile on branche une pile aux bornes de la table et on actionne l’interrupteur à levier.

Lorsque la bobine est parcourue par un courant, elle crée un champ magnétique qui agit sur le circuit mobile et celui-ci se met à tourner autour de la colonne centrale.

Il tourne aussi longtemps que le courant circule

.

Pour réaliser ses expériences Ampère imagine des circuits de formes diverses.

Parmi les accessoires on peut observer : un courant horizontal ouvert (1) (dans notre cas il est hors usage), un courant horizontal fermé (2), un cadre astatique (3), un cadre circulaire (4), un cadre rectangulaire (5), un courant sinueux (7), le support pour solénoïde tournant(8), un courant vertical double (10), un courant vertical simple (11),  une cuve en cuivre(13). Le cadre multiplicateur (9) a disparu.

Ces travaux fondent l’électrodynamique et influencent considérablement la physique du XIXème siècle.

Les commentaires sont clos.