Retour à la page d'accueil générale
  Tout
 

Toutes les publications (des plus récentes aux plus anciennes)

217 résultat(s)

capture d'écran

Camille Claudel : sept œuvres de Camille Claudel au musée Sainte-Croix de Poitiers

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web ) Publié : septembre 2016

Classes : 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Art plastique ; Histoire des Arts : arts du visuel ;

Mot(s) clé(s) : art ; sculpture ; biographie ;

Le musée Sainte-Croix de Poitiers possède la deuxième plus importante collection publique d'oeuvres de Camille Claudel en France.

Ce sont sept sculptures de cette artiste virtuose, longtemps restée dans l'ombre de Rodin, qui peuvent être admirées au musée. Représentatives de sa carrière et témoins privilégiés d'une vie oscillant entre passions et déceptions, nous vous invitons aujourd'hui à découvrir ces oeuvres, dont certaines sont reproduites en 3D, dans le cadre d'une nouvelle exposition virtuelle sur le site alienor.org.

capture d'écran

Le bijou traditionnel, un travail d'orfèvre

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web ) Publié : juin 2016

Classes : 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire des Arts : arts du visuel ; Technologie ; Histoire des Arts : arts du quotidien ;

Mot(s) clé(s) : vie quotidienne ; artisanat ; costume et accessoire du costume ; ethnographie ;

Contrairement à d'autres provinces plus prospères dans lesquelles le bijou traditionnel se développe dès le XVIIIe siècle, le Poitou voit apparaître ce type de bijou à partir du début du XIXe siècle, en même temps que le costume et la coiffe. Le développement du port du bijou traditionnel favorise l'essor de la bijouterie dans la région et notamment à Niort où les nombreux ateliers locaux répondent à la demande de plus en plus forte d'une clientèle composée par la paysannerie, les artisans-commerçants et la petite bourgeoisie.

En 1992, à l'occasion d'une enquête ethnographique, les musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais ont pu procéder à l'acquisition des biens, mobiliers et outils de l'atelier d'Henri Fromantin (1901-1991). Cet artisan fut le dernier fabricant de bijoux traditionnels à Niort, lui-même issu de la lignée des maîtres orfèvres niortais des maisons Quantin et Quantin-Aubineau. Cette collecte a permis de réunir au sein d'une même collection publique les bijoux traditionnels (agrafes de mante, coeurs coulants, colliers esclavage, croix Jeannette, crochets de châtelaine à ciseaux, …) et les outils ayant servi à leur fabrication dont un ensemble de plusieurs centaines de matrices à estamper en acier.

Cette exposition virtuelle retrace, à travers la présentation croisée des bijoux traditionnels et des outils de l'orfèvre, l'histoire de cet atelier niortais, le savoir-faire et les techniques mises en oeuvre pour transformer le métal en bijou.

capture d'écran

1914-1918 Ici et là bas

Type : Retour sur exposition (Site ou page web ) Publié : avril 2016

Classes : CM2 ; 3e ; 1e ;

Disciplines : Histoire ; Éducation civique, juridique et sociale ;

Mot(s) clé(s) : vie quotidienne ; imprimerie ; vie militaire ; guerre ;

Le musée d'Airvault (Deux-Sèvres) possède parmi ses collections de nombreux exemplaires de la presse nationale datant de la Première Guerre mondiale. En 2014, en collaboration avec les Amis du musée qui ont collecté la correspondance d'une famille airvaudaise entre l'arrière et le front, est née l'exposition Ici et là-bas, aujourd'hui adaptée en exposition virtuelle.
Autour d'Héloïse restée à Barroux, s'échangent les nouvelles de son mari Ernest, maçon de profession, enrôlé en tant que territorial et envoyé à l'arrière, et de son frère Adolphe avec qui elle entretient une correspondance régulière. Son autre frère, Antonin, est tué à Verdun au début de la guerre.
La correspondance d'un dernier protagoniste, Édouard, caporal sur le front, apporte un complément à cette lecture croisée.

capture d'écran

Feu de bivouac dans le désert de Gobi par Alexandre Iacovleff

Type : Un regard, une œuvre (Site ou page web ) Publié : février 2016

Classes : 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Art plastique ; Histoire des Arts : arts du visuel ; Histoire ; Technologie ;

Mot(s) clé(s) : dessin ; portrait ; peinture ; automobile ; voyage ; expéditions ;

Découvrez la présentation de ce portrait de groupe, oeuvre d'Alexandre Iacovleff, ainsi que l'évocation de l'aventure humaine et du défi technique auxquels ce dessin fait référence.

Alexandre Iacovleff est l'artiste à qui on confia le soin de capter les lieux et les visages tout au long de la Croisière Jaune. Ce raid initié par André Citroën permit à l'industriel de mettre en avant l'innovation de ses véhicules tout-terrain et de conforter l'image de sa société. Cette exposition virtuelle présente des documents conservés au musée des cordeliers de Saint-Jean-d'Angély, notamment une sélection d'oeuvres d'Alexandre Iacovleff accompagnant le monumental portait en pied qui immortalise les principaux membres clés de cette expédition.

capture d'écran

Dinosaures, des carrières au musée

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web ) Publié : décembre 2015

Classes : CE2 ; CM1 ; CM2 ; 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Sciences de la Vie et de la Terre ;

Mot(s) clé(s) : préhistoire ; fossile ; Charente ; paléontologie ; dinosaures ;

Depuis quelques années le musée d'Angoulême est au centre d'une opération d'étude et de valorisation du site à dinosaures d'Angeac-Charente dont il reçoit les collections. Ce patrimoine exceptionnel fait l'objet d'un projet qui va bien au-delà de la collecte de fossiles et dans lequel le musée joue un rôle plus vaste que la simple acquisition de collections patrimoniales.

capture d'écran

La bicyclette pliante du capitaine Gérard

Type : Vidéo (Avec contenu vidéo ) Publié : novembre 2015

Classes : 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire des Arts : arts du visuel ; Technologie ;

Mot(s) clé(s) : deux-roues ; invention ; vélo ; vie militaire ; guerre ;

Cette vidéo présente la conférence donnée par M. Christophe Lagrange au musée Auto Moto Vélo de Châtellerault, le 18 décembre 2014. Généalogiste et membre de deux sociétés savantes à Sedan et à Saint-Quentin, le conférencier a commencé ses recherches sur la bicyclette pliante - dont le musée présente deux exemplaires - et son inventeur, le capitaine Gérard, dès 2010.

La commémoration du centenaire de la Grande Guerre a permis de mieux mettre en lumière un nombre important de documents d'archives. Elle a également remis à la lumière des objets méconnus comme ce véhicule développé pour des unités spécifiques de l'armée française : les groupes de chasseurs-cyclistes.

Que le grand-père maternel de M. Lagrange ait été l'un de ces chasseurs-cyclistes n'est pas étranger à l'intérêt que porte le conférencier à cette curieuse bicyclette...

capture d'écran

Pierre Loti et la Grande Guerre

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web ) Publié : septembre 2015

Classes : 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire ; Éducation civique, juridique et sociale ; Histoire des Arts : arts du langage ;

Mot(s) clé(s) : écriture ; Pierre Loti ; guerre ;

Pierre Loti (1850-1923) est un écrivain-académicien, capitaine de vaisseau à la retraite depuis 1910 quand le conflit éclate en 1914. Patriote convaincu dont le fils unique est au front, Loti souhaite mettre ses talents d'écrivain et ses qualités militaires au service de la France. Dans une lettre datée de Rochefort, le 18 août 1914 (puis rendue publique dans Le Figaro du 9 septembre), il écrit notamment :
« Mais qu'il me soit permis d'invoquer l'autre nom que je porte. Tout le monde n'est pas au courant des règlements maritimes, et ne sera-t-il pas d'un mauvais exemple, dans notre cher pays où chacun fait si magnifiquement son devoir, que Pierre Loti ne serve à rien ? Je suis un officier un peu exceptionnel par ma double situation, n'est-ce pas; pardonnez-moi donc de solliciter une mesure d'exception et de faveur; j'accepterai avec joie, avec orgueil, n'importe quel poste me rapprochant de l'ennemi, fût-ce même un poste très en sous-ordre, très au-dessous de mes cinq galons d'or. »
La chose n'est cependant pas aisée : « on n'a pas besoin d'un marin pour défendre Verdun, fût-il académicien » s'insurgera Pétain…

capture d'écran

Léon Henri-Martin, un préhistorien dans la tourmente

Type : Vidéo (Avec contenu vidéo ) Publié : juin 2015

Classes : 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire ;

Mot(s) clé(s) : archéologie ; guerre ;

Une intervention d'André Debénath, professeur honoraire des universités, au musée d'Angoulême.

Léon Henri-Martin (1864-1936), est médecin et archéologue, inventeur de la zooarchéologie et pionnier de la reconstitution de la morphologie de l'Homme de Néandertal.

En tant que médecin il s'est investi aux côtés de la Croix rouge lors du tremblement de terre de Messine en 1908 ou encore lors de l'inondation de Paris en 1910.

Lorsqu'éclate la Première Guerre mondiale il n'est plus mobilisable mais s'engage dans l'armée avec la volonté de monter au front. Il est toutefois affecté à un hôpital militaire du Mans mais sera ensuite admis comme médecin major adjoint de la 3e armée.

Préoccupé par l'hygiène il va s'intéresser aux conditions de vie des soldats dans les cantonnements, aux dispositions inhérentes aux inhumations et, grand amateur de photographie, va documenter son expérience de la guerre.

Il sera chargé d'étudier les conséquences des blessures par explosifs et projectiles pour mieux comprendre les blessures des soldats et mieux appréhender les soins à leur apporter, à cette fin il réalisera plus de 1000 autopsies qui contribueront à faire progresser la médecine.

capture d'écran

Cérès ou l'Allégorie de la terre

Type : Un regard, une œuvre (Site ou page web ) Publié : avril 2015

Classes : 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Art plastique ; Histoire des Arts : arts du visuel ;

Mot(s) clé(s) : mythologie ; peinture ; paysages ; animal ; botanique ; nature morte ; allégorie ;

Cérès ou l'Allégorie de la terre, collection du musée de l'Échevinage de Saintes, est une peinture à l'huile exécutée sur panneau de bois parqueté (H. 59 ; L. 99,5) ; son exécution est estimée au premier quart du XVIIième siècle.

Œuvre réalisée par deux artistes, Cérès, allégorie de la terre, a été peinte par Jan Brueghel de Velours avec l'aide de Hendrik Van Balen. Ce dernier excellait dans les figures, tandis que Jan Brueghel, miniaturiste, était très l'aise pour les paysages, les architectures, les détails de fleurs, fruits, feuillage.

C'est une oeuvre allégorique qui s'inscrit dans une série sur les quatre éléments : l'eau, l'air, le feu et la terre. Brueghel a, par ailleurs, peint plusieurs tableaux sur le thème de Cérès, on peut en voir au musée de Lyon, au musée de Cherbourg et au musée du Louvre.

À travers le foisonnement de détails, ce tableau est un éloge de la nature par des artistes sensibles à la pensée humaniste héritée de la Renaissance comme à la culture naturaliste et scientifique de leur temps.

Cette présentation virtuelle de l'oeuvre vous propose non seulement de la découvrir en haute définition et en détail mais également dans une contextualisation historique avec d'autres oeuvres issues des collections des musées de Poitou-Charentes.

capture d'écran

L'Empire des sciences ... naturelles

Type : Édition numérisée (Document Acrobat ) Publié : mars 2015

Classes : 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire ; Sciences de la Vie et de la Terre ;

Mot(s) clé(s) : pédagogie ; taxidermie ; collection ; naturalisation ;

Poursuivant son partenariat avec l'Association de Sauvegarde et d'Étude des Instruments Scientifiques et Techniques de l'Enseignement (ASEISTE), Alienor.org, Conseil des Musées vous propose la version électronique de «L'Empire des sciences… naturelles » (édité en 2013, bon de commande pour l'ouvrage imprimé à télécharger sur le site aseiste.org). Cet ouvrage de l'ASEISTE de plus de 400 pages et de 700 photographies, est le fruit d'une collaboration exemplaire entre chercheurs, enseignants et responsables du patrimoine :
- Pascal Duris et Nicole Hulin apportent un éclairage très important sur un domaine pratiquement inconnu qu'est celui de l'histoire de l'enseignement des sciences naturelles, des Écoles centrales jusque vers 1930.
- Guillaume Lecointre nous éclaire sur cette véritable révolution scientifique qu'a été dans les années 1950-1960 la classification phylogénétique comme le souligne parfaitement Jules Hoffmann, président de l'Académie des Sciences, prix Nobel de médecine et physiologie dans sa préface. Il montre bien que cette révolution ne s'est pas faite sans difficulté au niveau de la science mais aussi et encore de nos jours au niveau de l'enseignement. À travers les exemples qu'il emprunte aux objets de ces collections (que nous avons présentées suivant une classification de la fin du XIXe siècle pour respecter leur origine), il nous permet de balayer, à la lumière de ce changement de paradigme, les vieilles idées reçues qui perdurent sur l'Évolution.
- Les collections scientifiques notamment celles du lycée Guez de Balzac à Angoulême renferment un certain nombre d'objets hérités de l'époque des cabinets de curiosités sur lesquels Dominique Moncond'huy nous apporte toute sa connaissance et contribue à démêler ce qui relève du mythe et des réalités chassant ainsi un certain nombre d'idées fausses.
- Le remarquable travail effectué par les élèves du lycée d'Angoulême, sous la direction de Christine Baïer Soubigou, en collaboration avec le musée d'Angoulême, notamment pour la reconstitution d'un cabinet de curiosités, nous démontre tout l'intérêt de préserver, mettre en valeur, exploiter pédagogiquement ces collections. En effet, elles renferment de véritables pièces d'exception comme les clastiques d'anatomie du Docteur Auzoux, les crânes à la Beauchène de la Maison Tramond ou les pièces toutes aussi intéressantes des maisons Deyrolle et Boubée dont les histoires nous sont développées par Margaret Olzeswki, Michel Lemire, François Barral, François Bedel et Francis Gires.