Retour à la page d'accueil générale
  Tout
 

Toutes les publications (des plus récentes aux plus anciennes)

226 résultat(s)

capture d'écran

L'Empire des sciences ... naturelles

Type : Édition numérisée (Document Acrobat ) Publié : mars 2015

Classes : 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire ; Sciences de la Vie et de la Terre ;

Mot(s) clé(s) : pédagogie ; taxidermie ; collection ; naturalisation ;

Poursuivant son partenariat avec l'Association de Sauvegarde et d'Étude des Instruments Scientifiques et Techniques de l'Enseignement (ASEISTE), Alienor.org, Conseil des Musées vous propose la version électronique de «L'Empire des sciences… naturelles » (édité en 2013, bon de commande pour l'ouvrage imprimé à télécharger sur le site aseiste.org). Cet ouvrage de l'ASEISTE de plus de 400 pages et de 700 photographies, est le fruit d'une collaboration exemplaire entre chercheurs, enseignants et responsables du patrimoine :
- Pascal Duris et Nicole Hulin apportent un éclairage très important sur un domaine pratiquement inconnu qu'est celui de l'histoire de l'enseignement des sciences naturelles, des Écoles centrales jusque vers 1930.
- Guillaume Lecointre nous éclaire sur cette véritable révolution scientifique qu'a été dans les années 1950-1960 la classification phylogénétique comme le souligne parfaitement Jules Hoffmann, président de l'Académie des Sciences, prix Nobel de médecine et physiologie dans sa préface. Il montre bien que cette révolution ne s'est pas faite sans difficulté au niveau de la science mais aussi et encore de nos jours au niveau de l'enseignement. À travers les exemples qu'il emprunte aux objets de ces collections (que nous avons présentées suivant une classification de la fin du XIXe siècle pour respecter leur origine), il nous permet de balayer, à la lumière de ce changement de paradigme, les vieilles idées reçues qui perdurent sur l'Évolution.
- Les collections scientifiques notamment celles du lycée Guez de Balzac à Angoulême renferment un certain nombre d'objets hérités de l'époque des cabinets de curiosités sur lesquels Dominique Moncond'huy nous apporte toute sa connaissance et contribue à démêler ce qui relève du mythe et des réalités chassant ainsi un certain nombre d'idées fausses.
- Le remarquable travail effectué par les élèves du lycée d'Angoulême, sous la direction de Christine Baïer Soubigou, en collaboration avec le musée d'Angoulême, notamment pour la reconstitution d'un cabinet de curiosités, nous démontre tout l'intérêt de préserver, mettre en valeur, exploiter pédagogiquement ces collections. En effet, elles renferment de véritables pièces d'exception comme les clastiques d'anatomie du Docteur Auzoux, les crânes à la Beauchène de la Maison Tramond ou les pièces toutes aussi intéressantes des maisons Deyrolle et Boubée dont les histoires nous sont développées par Margaret Olzeswki, Michel Lemire, François Barral, François Bedel et Francis Gires.

capture d'écran

Documenter les œuvres - rencontre avec le photographe et la responsable des archives

Type : Vidéo (Avec contenu vidéo ) Publié : mars 2015

Classes : 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Art plastique ; Histoire des Arts : arts du visuel ;

Mot(s) clé(s) : Patrimoine ; musées ; muséographie ; préservation ; métier ;

Dans le prolongement de l'exposition sur les 40 ans du musée Sainte-Croix de Poitiers, des rencontres publiques ont été organisées avec les membres de l'équipe du musée pour évoquer leur travail au quotidien, une activité nécessaire au bon fonctionnement d'un musée mais qui s'opère le plus fréquemment en coulisse.

Cette vidéo, capturée le 4 novembre 2014, vous propose de retrouver Françoise d'Argenson, responsable de l'archivage des dossiers des oeuvres et Christian Vignaud, photographe au musée Sainte-Croix de Poitiers.

Christian Vignaud y évoque son métier qui connut l'évolution des techniques entre support argentique et fichier numérique. Il revient sur l'ensemble de ses missions : réalisation de clichés soignés pour catalogues d'exposition, prises de vues de détails révélant l'état d'une oeuvre ou encore réalisations documentaires en grand nombre dans le cadre de l'inventaire des collections. Cette somme de photographies soigneusement conservées et clairement inscrites dans le temps participe tant à la présentation des oeuvres qu'à leur suivi au titre de la conservation et que Françoise d'Argenson collecte et compile au sein des dossiers d'oeuvres.

En présentant les plus anciens cahiers d'inventaire du musée, la responsable des archives revient sur l'importance de la tenue des inventaires où chaque objet doit clairement être identifiable et décrit pour garantir juridiquement la propriété et l'inaliénabilité de chaque oeuvre. Elle présente également l'archivage des documents conservés dans le dossier qui permettent d'en reconstituer toute l'histoire, de connaître ses propriétaires successifs, ses dégradations, ses restaurations et ses voyages hors du musée. Des informations précieuses à transmettre aux générations futures.

capture d'écran

Comment parler d'une œuvre à un enfant ? Rencontre avec une médiatrice culturelle

Type : Vidéo (Avec contenu vidéo ) Publié : mars 2015

Classes : 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Art plastique ; Histoire des Arts : arts du visuel ;

Mot(s) clé(s) : Patrimoine ; pédagogie ; musées ; métier ;

Dans le prolongement de l'exposition sur les 40 ans du musée Sainte-Croix de Poitiers, des rencontres publiques ont été organisées avec les membres de l'équipe du musée pour évoquer leur travail au quotidien, une activité nécessaire au bon fonctionnement d'un musée mais qui s'opère le plus fréquemment en coulisse.

Cette vidéo, capturée le 9 décembre 2014, vous propose de retrouver Mélanie Maignan-Sachon, l'une des médiatrices du service culturel. Elle explique l'accueil des enfants lors des visites et la manière dont les oeuvres les plus emblématiques du parcours d'exposition sont présentées aux plus jeunes en groupes scolaires ou lors d'animations sur le temps des vacances.

Au fil de la vidéo, la médiatrice aborde la salle des peintures à hauteur des enfants puis la sculpture de procession représentant le dragon appelé Grand' Goule et le portrait de la jeune fille en robe rouge, huile sur toile d'André Brouillet, deux exemples d'oeuvres se prêtant particulièrement à la médiation à destination du jeune public.

Enfin, dans un dernier temps : Mélanie Maingan-Sachon nous convie dans l'atelier des enfants pour présenter une sélection de travaux réalisés après les visites et abordant des sujets aussi divers que la sculpture en ronde-bosse, l'imaginaire des bestiaires médiévaux, l'interprétation à partir des formes et des couleurs des oeuvres.

capture d'écran

La peinture flamande et hollandaise dans les musées de Poitiers

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web ) Publié : février 2015

Classes : CM1 ; CM2 ; 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Art plastique ; Histoire des Arts : arts du visuel ; Histoire ;

Mot(s) clé(s) : portrait ; allégories ; peinture ; collection ; paysage ;

Les musées de Poitiers conservent un ensemble de tableaux flamands et hollandais de grande qualité. Malgré l'absence de signatures exceptionnelles, la peinture des Pays-Bas du Nord et du Sud est représentée dans sa richesse et ses particularités.

Deux legs importants ont formé le noyau initial de cette collection, celui d'Alexandre Babinet en 1882, et celui de François Rupert de Chièvres en 1887. La politique d'acquisition menée depuis une cinquantaine d'années permet l'enrichissement régulier de ce fonds qui concilie aujourd'hui cohérence et diversité.

La production artistique des XVIe et XVIIe siècles est fortement marquée par l'histoire politique et religieuse. Les guerres de religion qui déchirent les Pays-Bas historiques tracent une frontière entre l'aire culturelle de la Flandre méridionale catholique et celle des Provinces-Unies majoritairement calvinistes au nord. Néanmoins, malgré cette partition confessionnelle, les artistes ne cessent de voyager et leurs oeuvres témoignent de la continuité des échanges stylistiques d'une région à l'autre.

capture d'écran

La restauration point par point d'un bonnet rond dit de touraine

Type : Vidéo (Avec contenu vidéo ) Publié : janvier 2015

Classes : 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire ; Technologie ; Histoire des Arts : arts du quotidien ;

Mot(s) clé(s) : restauration d'œuvre ; tradition ; stylisme ; costume et accessoire du costume ;

Cette vidéo propose de découvrir tous les aspects de la restauration d'une coiffe traditionnelle (ici un bonnet rond), de l'analyse méticuleuse de l'objet, à son dépoussiérage, son nettoyage élément par élément, pour enfin ré-amidonner, réassembler le bonnet, et le conserver à l'abri de la lumière et de la poussière.

La connaissance des techniques et gestes anciens des lingères est indispensable de même que celle des règles de préservation des textiles anciens.

Suivez donc, pas à pas, toutes ces étapes qui sont réalisées et commentées par Lætitia Briand, restauratrice textile pour les musées de Châtellerault et qui nous dévoile une partie de son métier et de son savoir-faire.

Pour plus de facilité, chaque étape est chapitrée afin de retrouver rapidement les interventions de votre choix.

capture d'écran

En pays Fali, un ethnologue charentais au Nord-Cameroun

Type : Retour sur exposition (Site ou page web Avec contenu vidéo ) Publié : décembre 2014

Classes : 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire ; Histoire des Arts : arts du quotidien ;

Mot(s) clé(s) : vie quotidienne ; rites et coutumes ; ethnographie ; Afrique ;

Le Musée d'Angoulême a reçu, en 2011, une très importante donation d'objets ethnographiques témoins de la culture fali du Nord Cameroun. Cet ensemble est exceptionnel tant par la quantité (plus de deux cents) et la qualité des objets présentés que par la densité de la documentation rassemblée : films inédits, photographies des oeuvres en contexte, bande-son et l'ensemble des écrits de celui qui en est le collecteur : Jean-Gabriel Gauthier. Pendant près d'un demi-siècle, il s'est rendu en pays fali pour des séjours de plusieurs mois et a tenté d'en appréhender tous les aspects.

capture d'écran

S'armer pour la guerre : la Manufacture d'armes de Châtellerault 1870-1918

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web ) Publié : novembre 2014

Classes : CM2 ; 3e ; 1e ;

Disciplines : Histoire ;

Mot(s) clé(s) : industrie ; arme ; guerre ;

À partir de 1870, après le choc de la défaite française de Sedan, la Manufacture d'armes de Châtellerault s'oriente vers les productions de guerre en série. Études techniques, innovations se succèdent comme le fusil Lebel, arme devenue emblématique de la Première Guerre mondiale.

Entre 1914 et 1918, elle est un des piliers de l'effort de guerre français. La guerre dévoreuse d'hommes et d'armements marque une période d'apogée pour la Manu.

capture d'écran

Globetrotters - Migrations

Type : Retour sur exposition (Site ou page web Site ou animation Flash ) Publié : octobre 2014

Classes : 6e ; 5e ;

Disciplines : Histoire ; Sciences de la Vie et de la Terre ;

Mot(s) clé(s) : taxidermie ; animal ; naturalisation ;

L'Homme a mis plusieurs siècles avant de comprendre le phénomène migratoire, ce mouvement naturel provoqué par les alternances climatiques et la raréfaction de la nourriture. Reprenant l'exposition « Globetrotters – Migrations » proposée au musée Bernard d'Agesci à Niort entre le printemps et l'automne 2014, cette exposition virtuelle revient sur le périple d'oiseaux migrateurs observables sur le territoire des Deux-Sèvres. L'exposition explique pourquoi et comment ces oiseaux, à une saison ou un moment précis de l'année, effectuent un voyage aller-retour bien établi de plusieurs milliers de kilomètres vers une destination familière où passer la mauvaise saison.

Si les déplacements saisonniers de certaines espèces d'oiseaux ont, depuis la plus Haute Antiquité, intrigué les observateurs et retenu leur attention, il fallut attendre la fin du XVIIIième siècle pour que soit admis, à la suite des observations des voyageurs naturalistes, le principe des migrations lointaines, jusque-là contesté (au XVIième siècle, les savants comme Olaus Magnus développent encore la thèse selon laquelle les hirondelles s'enterrent dans la vase pour hiberner).

L'invention de la technique du baguage (marquage avec bague ou anneau) au XIXième siècle va permettre de mieux comprendre la migration, dont certains aspects demeurent encore aujourd'hui méconnus.

Didactique et pédagogique, cette exposition virtuelle est l'occasion de mettre en avant une sélection de spécimens issus des collections ornithologiques du musée dans une présentation multimédia largement illustrée et incluant les chants et cris de ces animaux.

capture d'écran

"Fleurs, fruits et un lapin" et "Fleurs et fruits dans un jardin" par lo Spadino

Type : Un regard, une œuvre (Site ou page web ) Publié : septembre 2014

Classes : 6e ; 5e ;

Disciplines : Art plastique ; Histoire des Arts : arts du visuel ; Sciences de la Vie et de la Terre ;

Mot(s) clé(s) : peinture ; végétal ; nature morte ;

Ces deux tableaux, conservés dans les collections des musées de Poitiers sont des oeuvres de grandes dimensions dont l'inspiration commune (une luxuriante pyramide de fruits et de fleurs), la similitude de leur facture indique qu'il s'agit probablement de deux pendants et qu'ils doivent être contemplés simultanément et rapprochés l'un de l'autre.

Ils sont de la main de l'artiste Giovanni-Paolo Castelli, dit lo Spadino, qui les a peints dans le sillage des maitres flamands et en pleine période de la Contre-Réforme. Ces deux huiles sur toiles à la riche iconographie révèlent de nombreux symboles que nous vous proposons de mettre en lumière.

capture d'écran

Heuliez : du salon automobile au musée

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web Avec contenu vidéo ) Publié : juin 2014

Classes : CE2 ; CM1 ; CM2 ; 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire des Arts : arts du visuel ; Technologie ;

Mot(s) clé(s) : automobile ; maquette ; industrie ; design ;

Le groupe industriel Heuliez, à travers son activité de carrossier, a accompagné et souvent précédé les évolutions techniques de l'automobile, présentant ses concept cars dans les salons, et produisant des séries spécifiques pour les grands constructeurs tels Peugeot, Opel ou Citroën. Avec les années Heuliez a accumulé une très belle collection de véhicules, maquettes et esquisses retraçant l'histoire de ses bureaux d'étude, collection dont le groupe a malheureusement dû se défaire.

Les musées de Châtellerault, soutenus par le Fonds National du Patrimoine, la région Poitou-Charentes, le Conseil général de la Vienne et la Communauté d'Agglomération du Pays châtelleraudais, ont pu se porter acquéreurs de quelques-uns des véhicules et maquettes de la collection Heuliez pour préserver une partie de ce patrimoine ; tandis que le musée de Bressuire faisait l'acquisition d'un important fonds d'esquisses ainsi que de deux maquettes provenant des bureaux d'études d'Heuliez.