Retour à la page d'accueil générale
  Tout
 

Toutes les publications (des plus récentes aux plus anciennes)

226 résultat(s)

capture d'écran

Louis Lessieux et la photographie des couleurs

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web ) Publié : décembre 2011

Classes : 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Art plastique ; Histoire des Arts : arts du visuel ; Sciences physiques ;

Mot(s) clé(s) : portrait ; photographie ; nu ; paysages ; industrie ;

La couleur est au coeur de l'oeuvre de Louis Lessieux, couleur des paysages d'Oléron, ou de la terre d'Afrique, et c'est naturellement que cet artiste coloriste s'intéresse à la photographie en couleur quand les premiers procédés photographiques trichromes sont commercialisés au début du XXe siècle.

Il utilisera la photographie pour préparer des oeuvres réalisées ultérieurement en atelier ou encore pour elle-même, expérimentant des procédés et allant jusqu'à créer une théorie de la bichromie basée sur son expérience parfois décevante avec les procédés trichromes.

Le musée de l'île d'Oléron possède une très belle collection de plaques photographiques de l'artiste et vous propose de plonger dans l'objectif…

capture d'écran

Les cinquante ans de la Renault 4

Type : Un regard, une œuvre (Site ou page web ) Publié : novembre 2011

Classes : 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire ; Technologie ; Histoire des Arts : arts du quotidien ;

Mot(s) clé(s) : automobile ; industrie ;

Le musée Auto Moto Vélo de Châtellerault fête en 2011 les 50 ans de la Renault 4 ! Produite de 1961 à 1992 et vendue seulement 350 000 francs à ses débuts, cette petite voiture polyvalente, adaptée à la ville comme à la campagne, est rapidement plébiscitée par les Français.

Nous vous proposons d'embarquer à bord de la 4L « millésime » 1966 conservée au musée pour une visite inédite. Dans un état de conservation remarquable, cette version limousine accumule les chromes et les finitions « de luxe » qui ne démentent pas son caractère populaire et attachant.

capture d'écran

Le kris, dague mystique et symbolique

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web ) Publié : octobre 2011

Classes : 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire des Arts : arts du visuel ; Histoire ; Géographie ;

Mot(s) clé(s) : rites et coutumes ; croyances religieuses ; artisanat ; arme ;

Le kris est l'arme traditionnelle la plus représentative de l'Indonésie et de ses environs. Remarquable par les ondulations si particulières de sa lame, le kris est en outre un objet qui tient une place à part dans la culture indonésienne, qui lui octroie des vertus quasi magiques.

Ce dossier aborde les principales caractéristiques des kris, la façon dont ils sont forgés et tout le symbolisme de cette arme traditionnelle dans la culture indonésienne en vous faisant découvrir des photos de kris représentatifs ainsi qu'une sélection de kris du Musée d'Angoulême.

capture d'écran

Alfons Mucha : le calendrier de 1894 pour les encres Lorilleux

Type : Un regard, une œuvre (Site ou page web ) Publié : septembre 2011

Classes : 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Art plastique ; Histoire des Arts : arts du visuel ; Histoire ;

Mot(s) clé(s) : conception graphique ; allégories ; art nouveau ; imprimerie ;

Œuvre méconnue du célèbre illustrateur et affichiste Alfons Mucha, la réalisation des douze planches du calendrier publicitaire de 1894 pour les Encres Lorilleux, précède de quelques mois seulement celle de son premier projet d'affiche pour Sarah Bernhardt qui le fera accéder à une renommée et une carrière internationales.

Dans ce calendrier les éléments préfigurant les grandes constantes de l'art de Mucha et plus largement de l'Art Nouveau sont présents. Entre ornementation, stylisation, symbolisme et représentation féminine souvent allégorique, chacune des pages de ce calendrier présente une composition identique, chaque planche est réalisée en bichromie et au fil des mois, l'artiste propose des illustrations variées.

capture d'écran

Âge roman, parcours en Charente-Maritime

Type : Parcours de découverte (Site ou page web ) Publié : juillet 2011

Classes : CE2 ; CM1 ; CM2 ; 5e ;

Disciplines : Histoire des Arts : arts du visuel ; Histoire ; Histoire des Arts : arts de l'espace ; Histoire des Arts : arts du quotidien ;

Mot(s) clé(s) : architecture ; Poitou-Charentes ; Art roman ; moyen-âge ;

Troisième parcours proposé après celui de la Vienne, Âge Roman en Charente-Maritime propose à nouveau une sélection d'édifices d'époque romane à visiter Gps, Smart-Phone, tablette ou netbook à la main.

Le département de la Charente-Maritime est constitué de deux provinces de l'Ancien Régime : la partie occidentale de la Saintonge autour de Saintes, et l'Aunis autour de La Rochelle.

Le développement de l'Aunis s'est fait tardivement grâce à l'exploitation du sel, indispensable à la conservation des aliments et des produits de la pêche.

En revanche, la Saintonge est prospère depuis l'Antiquité, l'autorité des évêques de Saintes assurant la cohésion d'un territoire où pouvaient s'affronter de petites seigneuries. L'art roman s'épanouit sur ce territoire au XIIe siècle. Les églises de campagne ont été construites ou adaptées au goût du jour en reprenant les expériences innovantes d'édifices prestigieux.

À Rioux, nous découvrirons un décor luxuriant, à Marignac une frise sculptée hébergeant tout un monde vivant, à Geay un édifice plus sobre aux détails finis avec une grande élégance. Et, pour souligner l'importance des influences artistiques, nous verrons les églises de Chadenac et de Fenioux dont les programmes iconographiques reprennent celui de Saint-Pierre d'Aulnay, dit « de Saintonge » mais en Poitou à l'époque, et l'église de Surgères, en Aunis, qui s'inspire de Notre-Dame de Poitiers. Enfin, en parcourant les édifices de Pons (donjon, hôpital, églises), nous aurons un aperçu de la vie quotidienne au cours de l'âge roman.

capture d'écran

Portrait de groupe : Nouvelle Calédonie Patrick Mesner...

Type : Retour sur exposition (Site ou page web ) Publié : juin 2011

Classes : Maternelle grande section ; CP ; CE1 ; CE2 ; CM1 ; CM2 ; 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire des Arts : arts du visuel ; Histoire ; Éducation civique, juridique et sociale ; Histoire des Arts : arts du quotidien ;

Mot(s) clé(s) : art contemporain ; Polynésie ; photographie ; muséographie ;

Ce dossier retrace l'exposition temporaire "Kanak, portrait de groupe", consacrée au travail photographique de Patrick Mesner sur la société Kanak. Cette exposition s'est déroulée au musée d'Angoulême du 17 septembre 2010 au 9 janvier 2011.

Patrick Mesner est parti entre 1996 et 2001 en Nouvelle-Calédonie, cinq années au cours desquelles il réalise une véritable immersion dans la société kanak. Cette immersion l'a conduit à la découverte des facettes parfois antagonistes de cette culture, en ce tournant de siècle. Lors de son périple, il parvient à saisir des séquences de vie à la portée significative très forte allant bien au-delà de la scène figurée. Les images photographiques qu'il réalise ne laissent pas indifférent. Elles font surgir des interrogations, créent parfois un certain malaise car interrogent notre passé et les conséquences de l'impérialisme colonial français.

Ce travail documentaire dénote une volonté d'embrasser l'ensemble du monde kanak contemporain. Les photographies sont tantôt des scènes du quotidien d'hommes et de femmes kanak, tantôt des mises en scène de personnalités.

capture d'écran

Bois de renne gravé, site préhistorique magdalénien de La Piscine (Montmorillon, Vienne)

Type : Un regard, une œuvre (Site ou page web ) Publié : mai 2011

Classes : CP ; CE1 ; CE2 ; CM1 ; CM2 ; 6e ;

Disciplines : Histoire des Arts : arts du visuel ; Histoire ;

Mot(s) clé(s) : préhistoire ; archéologie ;

À l'occasion des 45 ans de découverte du gisement préhistorique de "La Piscine" à Montmorillon, le Conseil des Musées de Poitou-Charentes et le musée municipal de Montmorillon dévoilent de manière didactique un objet d'art emblématique mis au jour sur ce site.

Ceux que l'on surnomme les "chasseurs-cueilleurs" se sont arrêtés sur les bords de la Gartempe à maintes reprises entre -16 000 et -12 000 ans et nous ont laissé des témoignages sur leur mode de vie.

Ce dossier interactif nous invite à plonger dans cette culture.

capture d'écran

Installation sur une Simca 1301 S : Frédéric Bouffandeau et la Simca 1301 S du musée Auto Moto Vélo

Type : Un regard, une œuvre (Site ou page web ) Publié : mai 2011

Classes : Maternelle petite section ; Maternelle moyenne section ; Maternelle grande section ; CP ; CE1 ; CE2 ; CM1 ; CM2 ; 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Art plastique ; Histoire des Arts : arts du visuel ; Histoire des Arts : arts du quotidien ;

Mot(s) clé(s) : art contemporain ; automobile ; installation ;

Dans le cadre de l'exposition APPEL de PH'ART au musée Auto Moto Vélo de Châtellerault, le plasticien Frédéric Bouffandeau a investi la Simca 1301 S du musée.
Dans cette oeuvre en particulier, et plus largement dans l'approche de l'artiste, tout part d'une forme irrégulière et organique, qualifiée de corolle, et qui lui sert de base pour travailler matière, couleur et lumière.
Osant la confrontation entre art et arts appliqués Frédéric Bouffandeau nous offre avec cette installation la mise en scène synthétique de son travail.

capture d'écran

Patagonie... masques d'Hervé Haon, création contemporaine

Type : Retour sur exposition (Site ou page web ) Publié : avril 2011

Classes : Maternelle petite section ; Maternelle moyenne section ; Maternelle grande section ; CP ; CE1 ; CE2 ; CM1 ; CM2 ; 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Art plastique ; Histoire des Arts : arts du visuel ; Histoire ; Géographie ;

Mot(s) clé(s) : art contemporain ; sculpture ; rites et coutumes ; photographie ; muséographie ;

Ce dossier propose un aperçu de l'exposition organisée à Rochefort du 22 octobre 2010 au 20 février 2011.

Les masques créés par Hervé Haon et présentés dans le cadre de cette exposition sont un hommage aux masques traditionnels des indiens Selk'Nam aujourd'hui disparus et qui peuplaient la Terre de Feu.
Ils étaient portés à l'occasion du Hain, un rituel violent où surgissaient et s'opposaient des esprits masqués, souterrains et célestes chargés d'une incroyable puissance et qui infligeaient aux jeunes initiés des épreuves aussi cruelles que dangereuses devant les conduire à la maturité.

Ces masques évoquaient le Koshmenk, l'esprit du ciel dans la cosmogonie Selk'Nam.
Ces Indiens du bout du monde décimés par les colons dans les années 1870-1920 n'ont, hormis de rares fragments de masques, rien laissé à l'histoire si ce n'est quelques vagues remords dans la conscience occidentale.

Cette libre interprétation de leurs masques rituels est une tentative de réhabilitation de ces hommes et de ces femmes, victimes oubliées de ce véritable génocide. Si Charles Darwin les a en son temps traité d'êtres « abjects et misérables », nous savons aujourd'hui, grâce à leurs chants et à leur langue, que leur spiritualité, leurs croyances, leur cosmogonie procédaient d'un sens du sacré élevé et que leur osmose avec la nature, pourtant particulièrement hostile, était bien réelle.

capture d'écran

Deux symboles de la république : Le buste de Marianne et le panneau mémorial du musée d’Airvault.

Type : Un regard, une œuvre (Site ou page web ) Publié : mars 2011

Classes : 4e ; 3e ; 2e ; 1e ;

Disciplines : Histoire ; Éducation civique, juridique et sociale ;

Mot(s) clé(s) : symbole ; Révolution française ;

Ces deux objets, conservés au musée d'Airvault, sont deux exemples à un siècle d'intervalle de l'évolution de l'imagerie républicaine suite à la Révolution française.

Entre le panneau mémorial créé vers 1793 / 1794 dans le contexte des guerres de Vendée et le buste-médaillon de Marianne créé par Marguerite Syamour en 1885 on peut assister à l'évolution des symboles de la république entre la lutte pour la liberté incarnée par les décors de canons et de tambours du mémorial et la promulgation des valeurs humanistes par les devises du buste : « progrès » et « science ».