Retour à la page d'accueil générale
  Tout
 

Rechercher une publication pédagogique


Filtres
Vider

Filtres appliqués

Supprimer guerre

6 résultat(s)

capture d'écran

La malle du capitaine François

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web ) Publié : décembre 2018

Classes : CM2 ; 3e ; 1e ;

Disciplines : Histoire ; Éducation civique, juridique et sociale ;

Mot(s) clé(s) : portrait ; vie quotidienne ; guerre ;

Cet objet et son contenu, entrés dans les collections du musée de Châtellerault en 1998, racontent l'histoire d'un homme, Pierre François, capitaine dans l'armée française au moment où éclate la Première Guerre mondiale.

La malle est en bois peint. Elle arbore des étiquettes portant des numéros de régiments et abrite les effets du capitaine François, commandant la 19e compagnie du 365e régiment d'infanterie en août 1914. Comme à plus de 18 millions de personnes (civils et militaires) la Première Guerre mondiale lui a coûté la vie. Cette malle avec ses effets personnels est l'ultime reliquaire de cet homme mort dans les premiers jours du conflit.

capture d'écran

1914-1918 Ici et là bas

Type : Retour sur exposition (Site ou page web ) Publié : avril 2016

Classes : CM2 ; 3e ; 1e ;

Disciplines : Histoire ; Éducation civique, juridique et sociale ;

Mot(s) clé(s) : vie quotidienne ; imprimerie ; vie militaire ; guerre ;

Le musée d'Airvault (Deux-Sèvres) possède parmi ses collections de nombreux exemplaires de la presse nationale datant de la Première Guerre mondiale. En 2014, en collaboration avec les Amis du musée qui ont collecté la correspondance d'une famille airvaudaise entre l'arrière et le front, est née l'exposition Ici et là-bas, aujourd'hui adaptée en exposition virtuelle.
Autour d'Héloïse restée à Barroux, s'échangent les nouvelles de son mari Ernest, maçon de profession, enrôlé en tant que territorial et envoyé à l'arrière, et de son frère Adolphe avec qui elle entretient une correspondance régulière. Son autre frère, Antonin, est tué à Verdun au début de la guerre.
La correspondance d'un dernier protagoniste, Édouard, caporal sur le front, apporte un complément à cette lecture croisée.

capture d'écran

La bicyclette pliante du capitaine Gérard

Type : Vidéo (Avec contenu vidéo ) Publié : novembre 2015

Classes : 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire des Arts : arts du visuel ; Technologie ;

Mot(s) clé(s) : deux-roues ; invention ; vélo ; vie militaire ; guerre ;

Cette vidéo présente la conférence donnée par M. Christophe Lagrange au musée Auto Moto Vélo de Châtellerault, le 18 décembre 2014. Généalogiste et membre de deux sociétés savantes à Sedan et à Saint-Quentin, le conférencier a commencé ses recherches sur la bicyclette pliante - dont le musée présente deux exemplaires - et son inventeur, le capitaine Gérard, dès 2010.

La commémoration du centenaire de la Grande Guerre a permis de mieux mettre en lumière un nombre important de documents d'archives. Elle a également remis à la lumière des objets méconnus comme ce véhicule développé pour des unités spécifiques de l'armée française : les groupes de chasseurs-cyclistes.

Que le grand-père maternel de M. Lagrange ait été l'un de ces chasseurs-cyclistes n'est pas étranger à l'intérêt que porte le conférencier à cette curieuse bicyclette...

capture d'écran

Pierre Loti et la Grande Guerre

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web ) Publié : septembre 2015

Classes : 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire ; Éducation civique, juridique et sociale ; Histoire des Arts : arts du langage ;

Mot(s) clé(s) : écriture ; Pierre Loti ; guerre ;

Pierre Loti (1850-1923) est un écrivain-académicien, capitaine de vaisseau à la retraite depuis 1910 quand le conflit éclate en 1914. Patriote convaincu dont le fils unique est au front, Loti souhaite mettre ses talents d'écrivain et ses qualités militaires au service de la France. Dans une lettre datée de Rochefort, le 18 août 1914 (puis rendue publique dans Le Figaro du 9 septembre), il écrit notamment :
« Mais qu'il me soit permis d'invoquer l'autre nom que je porte. Tout le monde n'est pas au courant des règlements maritimes, et ne sera-t-il pas d'un mauvais exemple, dans notre cher pays où chacun fait si magnifiquement son devoir, que Pierre Loti ne serve à rien ? Je suis un officier un peu exceptionnel par ma double situation, n'est-ce pas; pardonnez-moi donc de solliciter une mesure d'exception et de faveur; j'accepterai avec joie, avec orgueil, n'importe quel poste me rapprochant de l'ennemi, fût-ce même un poste très en sous-ordre, très au-dessous de mes cinq galons d'or. »
La chose n'est cependant pas aisée : « on n'a pas besoin d'un marin pour défendre Verdun, fût-il académicien » s'insurgera Pétain…

capture d'écran

Léon Henri-Martin, un préhistorien dans la tourmente

Type : Vidéo (Avec contenu vidéo ) Publié : juin 2015

Classes : 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire ;

Mot(s) clé(s) : archéologie ; guerre ;

Une intervention d'André Debénath, professeur honoraire des universités, au musée d'Angoulême.

Léon Henri-Martin (1864-1936), est médecin et archéologue, inventeur de la zooarchéologie et pionnier de la reconstitution de la morphologie de l'Homme de Néandertal.

En tant que médecin il s'est investi aux côtés de la Croix rouge lors du tremblement de terre de Messine en 1908 ou encore lors de l'inondation de Paris en 1910.

Lorsqu'éclate la Première Guerre mondiale il n'est plus mobilisable mais s'engage dans l'armée avec la volonté de monter au front. Il est toutefois affecté à un hôpital militaire du Mans mais sera ensuite admis comme médecin major adjoint de la 3e armée.

Préoccupé par l'hygiène il va s'intéresser aux conditions de vie des soldats dans les cantonnements, aux dispositions inhérentes aux inhumations et, grand amateur de photographie, va documenter son expérience de la guerre.

Il sera chargé d'étudier les conséquences des blessures par explosifs et projectiles pour mieux comprendre les blessures des soldats et mieux appréhender les soins à leur apporter, à cette fin il réalisera plus de 1000 autopsies qui contribueront à faire progresser la médecine.

capture d'écran

S'armer pour la guerre : la Manufacture d'armes de Châtellerault 1870-1918

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web ) Publié : novembre 2014

Classes : CM2 ; 3e ; 1e ;

Disciplines : Histoire ;

Mot(s) clé(s) : industrie ; arme ; guerre ;

À partir de 1870, après le choc de la défaite française de Sedan, la Manufacture d'armes de Châtellerault s'oriente vers les productions de guerre en série. Études techniques, innovations se succèdent comme le fusil Lebel, arme devenue emblématique de la Première Guerre mondiale.

Entre 1914 et 1918, elle est un des piliers de l'effort de guerre français. La guerre dévoreuse d'hommes et d'armements marque une période d'apogée pour la Manu.