van à sésame

Titre : van à sésame
Auteur - Exécutant : Fali (ethnie)
Désignation
Numéro d'inventaire : 012.1.73
Domaine : art de la table, ethnologie
Matières : fibre végétale
Techniques de réalisation : tresse
Dimensions et formes : D. 22 ; E. 2
Description : Van à sésame en fibres de tiges de graminée tressées.
Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : Cameroun (Afrique, pays)
Date de collecte, de découverte : avant le 1 janvier 1970
Précision sur la découverte, collecte : Collecté par Jean-Gabriel Gauthier en pays fali, village de Ngoutchoumi, nord Cameroun.
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Cameroun (Afrique, pays)
Date d'exécution : avant le 1 janvier 1970
Données sur l'utilisation
Précision sur l'utilisation : Le repas commun du soir est préparé par une des épouses. Chacun prend avec les doigts un morceau de la boule de mil et le trempe dans la sauce. L'alimentation est simple, peu diversifiée et relativement équilibrée grâce à d'anciennes habitudes de cueillette. Cependant, la période de soudure qui correspond à la saison des pluies peut être une période de pénurie quand la récolte de l'année passée est consommée et que celle de l'année en cours n'est pas encore faite.
Pendant la saison sèche, les haricots, pois de terre, citrouilles, patates douces, pousses de l'arbuste tinbengsen, maïs et riz peuvent remplacer le mil, les fruits du baobab dino et du tamarin, complètent le repas qui une ou deux fois par semaine peut comporter un peu de viande ou de poisson séché acheté au marché.
Le repas est pris, pendant la saison des pluies, soit en commun soit individuellement dans la cour couverte de l'habitation ou dans l'une ou l'autre des différentes cases. Durant la saison sèche, il est par contre toujours pris à l'extérieur, dans la cour ouverte.
Le repas rituel est porté aux ancêtres. A la différence du repas ordinaire qui peut varier, ce dernier ne change pas. Il se compose de mil, de sésame et d'arachides. Aucune fête ne peut par ailleurs se donner sans la bière de mil bolo.
Hommes et femmes mangent exactement la même chose, la femme enceinte ajoutera par contre à son alimentation, pour des raisons religieuses, la consommation de graines de concombres et de citrouilles, les premières figurant l'élément mâle, les secondes l'élément femelle. On habitue dès l'âge de trois mois l'enfant à manger du mil sous forme de bouillie claire qui s'épaissit progressivement pendant les six mois suivants. On l'habitue de même aux autres aliments jusqu'à son sevrage complet, vers l'âge de deux ans.

Mil et arachides sont broyés dans des meules dormantes en granit récupérées par les Fali sur les montagnes des différents massifs. Ces meules auraient été fabriquées, selon la tradition orale, avant que les Fali ne soient installés dans la région. En fait, elles remontent à un néolithique difficile à dater. Dans la cuisine se trouve le kanamju ou table à moudre, construction en terre séchée sur armature de bois affectant la forme d'une table dans laquelle sont incrustées ces meules de granit pour broyer le mil ou les arachides. Suivant leur profondeur, on obtient une farine plus ou moins fine. Elles sont accompagnées de molettes volantes actionnées à deux mains.
Presque tous les aliments sont bouillis mais la viande, en particulier le poulet, ou le poisson peut être sautés avec des oignons. Les arachides sont consommées bouillies dans les champs pendant les travaux agricoles mais la plupart du temps elles sont transformées en pâte pour épaissir les sauces. Seul le maïs peut-être grillé à l'imitation des gens du sud du Cameroun. Rien n'est consommé cru, sauf quelques papayes qui poussent dans les habitations ou les fruits sauvages réservés aux enfants.
Date d'utilisation : avant le 1 janvier 1970
Lieu d'utilisation : Cameroun (Afrique, pays)
Utilisateur : Fali
Administration
Localisation de l'objet : Le Musée d'Angoulême (Angoulême, bât.)
Propriétaire : Angoulême propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 2011
Service gestionnaire : Le Musée d'Angoulême
Documents et objets liés
Bibliographie : Salaberry E et alii 2012 (Page : 167)
© Alienor.org, Le Musée d'Angoulême

M0818_012-1-73_1 Van à sésame, Fali, Cameroun, n° 012.1.73
Le Musée d'Angoulême


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.