miroir

Dénomination : miroir
Désignation
Numéro d'inventaire : 769
Autre n° : 2.77.5
Domaine : ameublement, ethnologie
Matières : verre, bois, fer
Dimensions et formes : E. 8,5 ; L. 89 ; l. 61 (cadre) - L. 33 ; l. 27 (glace)
Sujets représentés : couronne, corne d'abondance, oiseau, fleur orn
Description : Ce miroir est constitué d'une glace rectangulaire enchassée dans un cadre de bois ouvragé et rehaussé de motifs en fer. Le cadre se surmonte d'un haut fronton dont le milieu est occupé par les initiales A et M entrelacées coiffées d'une couronne et posées sur deux cornes d'abondance. Le tout se situe sur un fond de feuilles et de fleurs. Deux grands volatiles se tiennent sur les côtés du fronton. Le cadre autour de la glace est composé de trois bordures, celle du milieu étant plus large et s'ornant huit fois des initiales A M couronnées. Les deux frises l'enserrant présentent la même guirlande fournie de fleurettes. Certains morceaux de celle-ci sont manquants et la glace est très abîmée.
Type d'inscription : initiales calligraphiées
Transcription des inscriptions : A M
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : France (Europe, pays)
Siècle ou millénaire : 17e siècle
Précision sur la datation : D'après le catalogue Morin, ce miroir proviendrait du château d'Oiron et aurait appartenu à Madame de Montespan (mention du dernier inventaire de 1979). A noter que la marquise de Montespan, propriétaire d'Oiron, se nommait également Athénaïs de Mortemart.
Administration
Localisation de l'objet : musée Henri Barré (Thouars, bât.)
Propriétaire : Thouars propriété de la commune
Date d'acquisition : legs le 4 décembre 1920
Ancienne appartenance : Imbert Hugues
Service gestionnaire : musée Henri Barré
© Alienor.org, Musée Henri Barré

M0845_n_769.01 miroir, vue principale
Musée Henri Barré

M0845_n_769.04 miroir, vue fronton
Musée Henri Barré


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.