calotte - Calotte dorr-aô

Titre : Calotte dorr-aô
Dénomination : calotte
Auteur - Exécutant : Fali (ethnie)
Désignation
Numéro d'inventaire : 012.1.152
Domaine : costume - accessoires du costume, ethnologie
Matières : coton
Techniques de réalisation : filé, teinté, tissé, brodé
Dimensions et formes : H. 13 ; D. 18
Description : Calotte en coton local tissé orné de broderie en fils de coton teintés d'importation.
Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : Cameroun (Afrique, pays)
Date de collecte, de découverte : avant le 1 janvier 1990
Précision sur la découverte, collecte : Collecté par Jean-Gabriel Gauthier en pays fali, nord Cameroun.
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Cameroun (Afrique, pays)
Date d'exécution : avant le 1 janvier 1990
Précision sur la genèse : Ce sont les artisans de la ville de Maroua qui réalisaient ce type de calotte brodée.
Données sur l'utilisation
Précision sur l'utilisation : Il y a quelques années encore, les Fali fabriquaient la totalité de leurs vêtements à partir du coton cultivé près des habitations. Le filage est réalisé à l'aide d'un fuseau à peson de terre cuite. C'est une activité masculine, de même que le tissage qui, lui, est obtenu au moyen d'un métier à cadre mobile. Les bandes obtenues par ce procédé ne dépassent pas 10 centimètres de largeur. Elles sont cousues entre elles pour confectionner les différentes pièces d'habillement comme les pagnes, manteaux et bonnets.
Les bandes les moins larges mesurant entre 5 et 7 centimètres servaient autrefois de monnaie d'échange, rôle encore visible dans les dots de mariage. Elles sont également en usage pour l'enveloppement du corps du défunt, usage témoignant de leur valeur.
Jusque dans les années 1980, les hommes âgés portaient des ensembles, short et tunique en bandes de coton local tissé non teinté, pour le travail quotidien au champ.
Le costume pouvait être complété par le port, plutôt pour les hommes les plus âgés, de bonnets dorr aô faits de bandes de coton produites localement pour sa partie intérieure et de coton teinté étranger (venant notamment du Nigéria) pour la partie extérieure. Les plus jeunes peuvent leur préférer les calottes achetées sur un marché en coton tissé localement mais brodé par des artisans d'autres territoires comme Maroua, ville cosmopolite réputée pour ses broderies au point de chaînette réalisées par les hommes et que l'on trouve sur tous les marchés du Cameroun.
Date d'utilisation : avant le 1 janvier 1990
Lieu d'utilisation : Cameroun (Afrique, pays)
Utilisateur : Fali
Administration
Localisation de l'objet : Le Musée d'Angoulême (Angoulême, bât.)
Propriétaire : Angoulême propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 2011
Service gestionnaire : Le Musée d'Angoulême
Documents et objets liés
Bibliographie : Salaberry E et alii 2012 (Page : 117)
© Alienor.org, Le Musée d'Angoulême

M0818_012-1-152_1 Calotte dorr aô, Fali, Cameroun, n° 012.1.152
Le Musée d'Angoulême


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.