éventail

Dénomination : éventail
Désignation
Numéro d'inventaire : MAH.1871.6.193
Autre n° : EO 145-2 ; 2
Domaine : arts, costume - accessoires du costume, ethnologie, vie sociale - culturelle
Matières : bambou, papier
Techniques de réalisation : peint, laqué, doré
Dimensions et formes : H. 30 ; L. 45.5 (ouvert)
Description :

Éventail en papier à monture de bambou laqué.
Le manche porte de chaque côté une inscription chinoise en doré.

Le recto de l'éventail est décoré d'une peinture représentant l'arrivée d'un navire de guerre anglais dans un port. Le verso porte deux inscriptions rédigées par le baron de Chassiron.

 

La scène représentée sur l’éventail concernerait la première « affaire du Pei-Ho » en 1858 :

 

Suite aux menaces exercées à la fin de la première moitié du XIXème siècle contre les intérêts européens en Chine, plusieurs actions sont menées (prise de Canton en 1857). En 1858, les flottes française et anglaise s’emparent des forts de Taku qui gardent l’entrée du Pei-Ho (aujourd’hui Hai He, le fleuve qui relie le golfe de Pétchili (aujourd’hui Bohai) au port de Tianjin) et remontent le fleuve jusqu’à Tien-Tsin (Tianjin) où un traité est signé avec la Chine le 27 juin 1858.

Les hostilités reprennent avec la Chine en 1859 et se soldent par la défaite de l’alliance anglo-française qui subit de lourdes pertes ; il s’agit de la seconde affaire dite du Pei-ho qui ruine les efforts diplomatiques qui avaient été déployés jusqu’alors.

 

A l’été 1860, les alliés repartent à l’assaut, reprennent les forts de Taku, remontent le fleuve et entrent dans Pékin le 13 octobre 1860. Le palais d’été de l’empereur est incendié en représailles de tortures infligées à des Européens et un traité est signé à Pékin le 25 octobre 1860.

Type d'inscription : inscription chinoise, inscription manuscrite
Transcription des inscriptions : verso : Les cannonières alliées dans le Peho (pour les Chinois)
Tsien-Tsin Près Pékin. Juillet 1858. (Mission de Chine)
(m, encre brune)
Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : République populaire de Chine (Asie, pays)
Date de collecte, de découverte : entre 1858 et 1860
Collecteur : Chassiron Charles de
Précision sur la découverte, collecte : Les oeuvres asiatiques léguées par Charles de Chassiron à la Ville de La Rochelle en 1871 ont été collectées lors de son séjour en Asie de 1858 à 1860.
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : République populaire de Chine (Asie, pays)
Siècle ou millénaire : 19e siècle
Époque, datation, style et mouvement : dynastie Qing
Administration
Localisation de l'objet : Musée d'Orbigny-Bernon (La Rochelle, bât.)
Propriétaire : La Rochelle propriété de la commune
Date d'acquisition : legs en 1871
Ancienne appartenance : Chassiron Charles de
Dépositaire de l'objet : musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle
Service gestionnaire : musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle
Documents et objets liés
Exposition : Le baron de Chassiron La Rochelle 1999 Numéro dans le catalogue : 2
© Alienor.org, musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle

M0825_1871-6-193a Eventail.
musées d'art et d'histoire de La Rochelle

M0825_1871-6-193b Eventail.
musées d'art et d'histoire de La Rochelle


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.