éventail

Dénomination : éventail
Auteur - Exécutant : Chassiron Charles de
Désignation
Numéro d'inventaire : MAH.1871.6.197
Autre n° : 58 ; 791 ; LR INV 791 MOB ; MAH.1939.42.1
Domaine : arts, costume - accessoires du costume, ethnologie, vie sociale - culturelle
Matières : bambou, papier
Techniques de réalisation : peint, crayon, doré
Dimensions et formes : H. 25,6 : L. 42,5 (ouvert)
Description : Eventail en papier sur monture de bambou maintenue par un rivet laqué.
Il porte des annotations au crayon sur les deux faces ; il s'agit de notes prises lors des entrevues officielles avec les autorités japonaises.
Type d'inscription : inscription manuscrite
Transcription des inscriptions : recto :
20 septembre-contrespionnage réglé- prime à la dénonciation-moyen d'avoir Taizam (?) - maires de palais-préfets au destin de gouverneurs - dit telle sorte de maires-seulement ici tous les employés du Japon sont à la fois civils et militaires - les traités morts du commerce selon Harry-1er sont Miosu-no-Tsikauf-go-no-Kami - 2e Nagai-Gamba -no Kami - Ils se servent du mot nokio (?) qui le monarque Shogoum. Il doit désigner l'empereur des français-le mot n'est pas accepté et relu par le ministre-l'on doit se servir du mot mikado titre très important ou la hiérarchie est tout-mikado serait le mieux, le mot empereur ne relevant de personne-le docteur lui donne une [?] -le nouvel empereur à 13 14 ans il est fils adoptif-cette nouvelle finesse tout à fait à la chanoine n'a pas de sucès-questions pour les remèdes-3000 décès 10 jours 1300 dans un jour-14 jours-l'empereur est mort bien avant-contradiction avec la réponse de tous de quel empereur était mort récemment de la capie (?) - mais le séjour in Yeddo est maintenu par le Baron-leur dernière réponse est de dire qu'il y a beaucoup de choléra en ville et que les habitants meurent en quantité- le Baron répond qu'en France on est habitué à cette maladie et que l'on a pas peur. Nouvelles difficultés - ils veulent délivrer la lettre à la Bonzerie loin de Yeddo-toujours éloignés-le Baron propose la plage, bien plus simple-une heure de route pour aller à la Bonzerie-la Bonzerie est acceptée pour l'échange-réponse du Baron qu'il en est persuadé, que les relations avec le Japon ont été aussi bonnes quelles ont été mauvaises avec la Chine qui a été ennemie (?) le vin est offert-ils refusent vu la mort de l'empereur ils s'excusent vu cette mort d'avoir commencé par des difficultés-aimeraient nous mettre hors Yeddo-le Baron répond que les (?) que le traité ne fut pas signé comme dans le temps à Yeddo-qu'autant il enverra la lettre au feu [?] et qu'ensuite selon elle il dira qu'elle est sa dernière volonté-il demande ensuite ce qu'il y a dans la lettre-rires amusés (?) propose de changer la pagode proposée par Lord Elgin-il veut mettre en dehors de la ville tous fidèles que la pagode est employée pour les sacrifices à l'empereur-[?]comme ils sont des français pour la première fois il faut les recevoir dignement-prétexte-le Baron accepte mais à la condition que dans la journée il recevra la réponse du Premier Ministre-disponible selon eux -objection pour une réponse de débarquement avant 13 jours-nouvelles objections pour la remise de la lettre-le Baron déclare qu'à 4 heures Monsieur de Contades (?) portera la lettre-ils demandent [?] il demande nouvelle [?] la préférence à [?] vue la mort de l'empereur-refus du Baron Gros-le tout a une mauvaise figure ils semblent tous larmes aux yeux [?] dont Moryana 8 officiers.

verso :
22 septembre ils voulaient hier venir à moitié chemin-le mauvais temps-le Baron remercie-Hori-Hori-Beno-Kami (buyo) 6 gouverneurs-même rang-plus anciens-la lettre a été comprise-tout se terminera comme on le désir pour Yeddo-Ionasse-Chi-Go-No-Kami-le Baron demande un avis-qui lui dise quels sont les convois francs que les [?] de l'échange.Le Baron parle de la nécessité de son court séjour-on pourra aller voir pour le lier-relier-n'est pas encore prêt-il faudra encore un peu de temps-combien ?-est laissé dans le vague par le Baron-ce n'est pas la pagode des anglais-ce serait celle de Pontiamine mais serait elle pas hors de la ville ? vous pourrez vous en assurer vous même- 3 personnes pour visiter les palais-intérêt pour voir tous les objets-pendules-montres-valeurs en plus-la carte les[?] des russes avec côtes [?]-on leur montre le voisinage du Japon-ils semblent s'intéresser à la question-ils ne connaissent que Pontiamine qui ne leur avait pas donné le nom-ils s'étonnent de Mourayef et demandent l'orthographe du nom-ils disent que les russes sont patients et ambitieux-très vrai.
Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : Japon (Asie, pays)
Date de collecte, de découverte : entre 1858 et 1860
Collecteur : Chassiron Charles de
Précision sur la découverte, collecte : Les oeuvres asiatiques léguées par Charles de Chassiron à la Ville de La Rochelle en 1871 ont été collectées lors de son séjour en Asie de 1858 à 1860.
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Japon (Asie, pays)
Siècle ou millénaire : 19e siècle
Précision sur la datation : 20-22 septembre 1858
Administration
Localisation de l'objet : Musée d'Orbigny-Bernon (La Rochelle, bât.)
Propriétaire : La Rochelle propriété de la commune
Date d'acquisition : legs en 1871
Ancienne appartenance : Chassiron Charles de
Service gestionnaire : musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle
Documents et objets liés
Exposition : Le baron de Chassiron La Rochelle 1999 Numéro dans le catalogue : 41
© Alienor.org, musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle

M0825_1871-6-197a Eventail.
musées d'art et d'histoire de La Rochelle

M0825_1871-6-197b Eventail.
musées d'art et d'histoire de La Rochelle


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.