arc (arme) - arc shangu

Titre : arc shangu
Dénomination : arc (arme)
Auteur - Exécutant : Fali (ethnie)
Désignation
Numéro d'inventaire : 012.1.166
Domaine : armurerie, ethnologie
Matières : bois, boyau
Techniques de réalisation : taillé, assemblage
Dimensions et formes : L. 90 ; l.14 ; E. 2,5
Description : Arc en bois de taille moyenne en forme d'accolade, sur lequel est tendue une corde en boyau de chèvre ou de mouton.
Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : Cameroun (Afrique, pays)
Date de collecte, de découverte : avant le 1 janvier 1970
Précision sur la découverte, collecte : Collecté par Jean-Gabriel Gauthier à Ngoutchoumi en pays fali, nord Cameroun.
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Cameroun (Afrique, pays)
Date d'exécution : avant le 1 janvier 1970
Données sur l'utilisation
Précision sur l'utilisation : La chasse fournissait autrefois le principal apport de protéines des Fali. Jusque dans les années 1980, ce qui pouvait rester de gros gibier (antilopes, phacochères) était encore chassé à l'arc et aux flèches empoisonnées. Les arcs Shangu servaient aussi bien pour la chasse que pour la guerre. Taillés dans le bois, des rejets de Zyziphus Spina Christi, ils ont une forme en accolade obtenue par chauffage à la vapeur d'eau. La corde, de faible tension, est en boyaux de chèvre ou de mouton. C'est l'arme principale des Fali, qui excellent dans son maniement. Il est toujours porté par les hommes avec le carquois yelow lui-même en bois ou plus souvent en tige de mil creusée, cuir et fibres végétales (et ornements complémentaires éventuels); ils le gardent dans leurs déplacements. Le premier arc est offert par le père, le second par le parrain d'initiation et le troisième par l'oncle paternel. Le don de cette arme constitue un gage d'alliance et d'amitié. Les Fali font usage de flèches en fer forgé de différentes sortes selon les proies, placées dans une hampe en tige de graminée et fixées par des ligatures, jadis en boyaux, aujourd'hui en fil de nylon. Ces flèches étaient autrefois empoisonnées. Pour la guerre, le poison était un mélange de venin de naja et de strophantus (une liane) et pour la chasse, un poison à base de strophantus seul.
Date d'utilisation : avant le 1 janvier 1970
Précision sur l'utilisation seconde : Probablement pour des adolescents étant donnée la taille de l'objet.
Lieu d'utilisation : Cameroun (Afrique, pays)
Utilisateur : Fali
Administration
Localisation de l'objet : Le Musée d'Angoulême (Angoulême, bât.)
Propriétaire : Angoulême propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 2011
Service gestionnaire : Le Musée d'Angoulême
© Alienor.org, Le Musée d'Angoulême

M0818_012-1-166_1 Arc, Fali, Cameroun, n° 012.1.166
Le Musée d'Angoulême


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.