fouet - fouet de guerre toallin

Titre : fouet de guerre toallin
Dénomination : fouet
Auteur - Exécutant : Fali (ethnie)
Désignation
Numéro d'inventaire : 012.1.169
Domaine : armurerie, ethnologie
Matières : bois, boyau, fibre végétale, pigment minéral
Techniques de réalisation : taillé, assemblage, tresse, incisé, teinté
Dimensions et formes : L. 62,5 ; l.14,5 ; E. 2,8
Description : Fouet de guerre formé d'un manche en bois dur taillé et incisé, de lanières en boyaux teintées à l'ocre rouge et montées sur une base en fibres de baobab à une extrémité (pour la strangulation de l'ennemi) et doté d'une poignée en fibres végétales tressées à l'autre extrémité.
Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : Cameroun (Afrique, pays)
Date de collecte, de découverte : avant le 1 janvier 1970
Précision sur la découverte, collecte : Collecté par Jean-Gabriel Gauthier à Ngoutchoumi en pays fali, nord Cameroun.
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Cameroun (Afrique, pays)
Date d'exécution : avant le 1 janvier 1970
Données sur l'utilisation
Précision sur l'utilisation : Lors de conflits entre villages, d'autres armes pouvaient être utilisées notamment les massues tikenia et timbondju en bois monoxyle pour les combats corps à corps et portées également comme insigne d'autorité. Elles sont toujours produites par leur propriétaire. Existaient aussi des bâtons ferrés arandu en bois monoxyle et lame de fer enroulée à chaud autour du bois et des fouets de guerre toallin (produits jusque dans les années 1970) pour la strangulation de l'ennemi. Les fouilles ont révélé l'existence d'épées à soie betbel à lame en fer forgé. Depuis le XIXème siècle, les Fali avaient des épées sur le modèle des épées peul. Au XXème siècle, l'usage était plutôt décoratif, c'était un objet d'apparat transmis de père en fils (tout le monde n'en avait pas car le métal est rare et cher). La lame était courbée à la mort du propriétaire.
Date d'utilisation : avant le 1 janvier 1970
Précision sur l'utilisation seconde : Lors des combats corps à corps, les lanières étaient enroulées autour du cou de l'ennemi pour l'étrangler. Les lanières étaient trempées dans de l'eau pour les garder souples.
Lieu d'utilisation : Cameroun (Afrique, pays)
Utilisateur : Fali
Administration
Localisation de l'objet : Le Musée d'Angoulême (Angoulême, bât.)
Propriétaire : Angoulême propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 2011
Service gestionnaire : Le Musée d'Angoulême
© Alienor.org, Le Musée d'Angoulême

M0818_012-1-169_1 Fouet de guerre Toallin, Fali, Cameroun, n° 012.1.169
Le Musée d'Angoulême


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.