clef de voûte ; chapiteau

Dénomination : clef de voûte, chapiteau
Désignation
Numéro d'inventaire : MAH.1860.3.1
Autre n° : 31
Domaine : architecture, arts, ethnologie, sculpture
Matières : calcaire
Techniques de réalisation : haut relief, polychromie, dorure
Dimensions et formes : H. 68 ; D. 60
Sujets représentés : tête, FIGURES, arcade, chapiteau, chapeau, collier, coiffe
Description : Chapiteau ou élément de clef pendante, à deux registres de figures sculptées séparés par un entablement: le registre inférieur est orné de 2 bustes en haut relief, placés chacun sous un décor d'arcade reposant sur des pilastres aux chapiteaux sculptés (il ne reste que 2 bustes sur un ensemble probable de 4, la partie arrière du chapiteau étant cassée). L'un des bustes est celui d'un homme portant un chapeau à plume. L'autre est celui d'une femme coiffée d'un chignon retenu dans une sorte de résille et portant un collier. Le registre supérieur est orné d'une succession de 8 petites têtes humaines intercalées avec un décor aujourd'hui manquant (bûchement?), dont subsistent seulement les silhouettes.
Type d'inscription : ancien numéro d'inventaire
Transcription des inscriptions : 31 (peint en rouge foncé)
Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : La Rochelle (Charente-Maritime, ville)
Date de collecte, de découverte : en 1860
Précision sur la découverte, collecte : Trouvé dans les caves de la maison de Mme Gâtard, rue Saint Jean: proviendrait de l'ancienne église des hospitaliers de Saint jean du Perrot.
Type de découverte : découverte fortuite
Données sur l'exécution
Siècle ou millénaire : 1er quart 16e siècle
Précision sur la genèse : L'église Saint-Jean était l'une des cinq églises de La Rochelle. Sur le terrain du Perrot, donné aux Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem par Aliénor d'Aquitaine, fut construite, au 14e siècle, une église dédiée à Saint-Jean-Baptiste qui fut détruite presque complètement en 1545 par l'explosion d'un magasin à poudre voisin et dont les matériaux furent remployés à la réparation des fortifications en 1568. Elle ne fut réédifiée qu'à partir de 1672, date à laquelle on éleva un clocher provisoire sur les bases de l'ancien, et terminée en 1699. L'architecte en aurait été Maisonneuve qui travaillait également à Saint-Sauveur. En 1754, le clocher est refait, peut-être par Gilles Nassivet, architecte de la maison de ville et qui dépendait de cette paroisse. Désaffectée en 1887 et menaçant ruine, l'église fut démolie à l'exception du clocher, restauré par l'architecte Corbineau. Véritable église des marins, elle abritait une collection d'Ex-voto aujourd'hui transférées dans une chapelle de la Cathédrale Saint-Louis.
Administration
Localisation de l'objet : Musée d'Orbigny-Bernon (La Rochelle, bât.)
Propriétaire : La Rochelle propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 1860
Ancienne appartenance : Gâtard (donatrice)
Service gestionnaire : musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle
© Alienor.org, musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle

M0825_1860-3-1 Chapiteau figuré de la Commanderie Saint Jean du Pérot
Musées d'Art et d'histoire de La Rochelle

M0825_1860-3-1a Chapiteau figuré de la Commanderie Saint Jean du Pérot
Musées d'Art et d'histoire de La Rochelle

M0825_1860-3-1d Chapiteau figuré de la Commanderie Saint Jean du Pérot: détail du registre supérieur.
Musées d'Art et d'histoire de La Rochelle

M0825_1860-3-1g Chapiteau figuré de la Commanderie Saint Jean du Pérot: vue de dessus.
Musées d'Art et d'histoire de La Rochelle


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.