décor d'architecture ; jubé ; bouquet

Dénomination : décor d'architecture, jubé, bouquet
Désignation
Numéro d'inventaire : MAH.1896.4.15
Domaine : architecture, arts, ethnologie, sculpture
Matières : calcaire
Techniques de réalisation : ronde bosse
Dimensions et formes : H. 62 ; L. 75 ; E. 32
Sujets représentés : corbeille, bouquet, feuille, fruit, fleur, rose, gland fruit, poire, grenade fruit
Description : Partie sommitale d'un bouquet de fleurs et de fruits, composé de feuilles (dont feuilles de chêne), de fruits (dont glands, grenade, poire) et de fleurs (dont rose). Revers plat. Un fleur au centre est manquante (trou d'assemblage de l'ancien tenon)
Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : La Rochelle (Charente-Maritime, ville)
Date de collecte, de découverte : en 1896
Précision sur la découverte, collecte : Provient du jubé de la Chapelle des Carmes qui appartenait au couvent construit en 1676-1677. 10 bouquets de décor du jubé et de la Chapelle sont conservés au Musée d'Orbigny.
Données sur l'exécution
Date d'exécution : en 1677
Siècle ou millénaire : 3e quart 17e siècle
Précision sur la genèse : Etablis à La Rochelle à la fin du 13e siècle, les carmes construisirent, dans le quartier du Perrot, un monastère qui fut rasé en 1556, sur ordre royal, pour laisser place à une citadelle. Ils s'installèrent alors à l'hôpital Saint-Julien, puis durent émigrer lors des luttes religieuses. Revenus en 1628, ils reprirent leurs anciennes possessions, qui étaient alors une place nue, et construisirent leur nouveau couvent, de 1645 à 1665, et une chapelle, en 1676 et 1677. En 1791, leur couvent devint propriété nationale, puis entrepôt de douane en 1808, puis marché au poisson en 1841 (occupant d'abord le jardin, puis le cloître et la chapelle après le transfert des douanes dans l'église Saint-Nicolas en 1887). En 1896, ce marché fit l'objet d'une presque totale reconstruction, par Corbineau, qui ne conserva du couvent que la façade de la chapelle et les arcades du cloître et aménagea une vaste halle, dotée d'une nouvelle façade rue Saint-Jean. En 1957, le marché au poisson alla s'installer dans une nouvelle halle édifiée le long du bassin à flot extérieur, l'ancien encan devint alors salle de sport, avant les aménagements de 1980, par J.-P. Boutet, pour en faire la maison de la culture. Des pierres sculptées provenant de la chapelle ont été déposées dans le jardin du musée d'Orbigny et des monuments funéraires à la bibliothèque municipale.
Administration
Localisation de l'objet : Musée d'Orbigny-Bernon (La Rochelle, bât.)
Propriétaire : La Rochelle propriété de la commune
Date d'acquisition : mode d'acquisition inconnu en 1896
Service gestionnaire : musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle
© Alienor.org, musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle

M0825_1896-4-1-15 Partie sommitale de bouquet de fruits et de fleurs.
musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle

M0825_1896-4-1-a Photographie ancienne du jubé de la Chapelle des Carmes avant sa destruction, avant 1896.
musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle

M0825_1896-4-1-b L'ensemble du jubé dans le jardin du Musée d'Orbigny-Bernon.
musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle

M0825_1896-4-1-c La Rochelle - Musée d'Archéologie. Restes de la Chapêlle des Crames - L. - C.
musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.