statuette ; caricature - Emile Combes

Titre :

Emile Combes

Dénomination : statuette, caricature
Auteur - Exécutant : Dehelle G. (sculpteur)
Désignation
Numéro d'inventaire : MAH.1939.77.664
Autre n° : MOB-PIL P13
Domaine : arts décoratifs, sculpture, ethnologie, moulage
Matières : plâtre
Techniques de réalisation : moulé, peint
Dimensions et formes : H. 19,4 ; L. 13 ; l. 6,7
Sujets représentés : homme politique, portrait charge, corbeau
Description :

Statuette satirique dénonçant la politique anti-congréganiste d' Emile Combes suite à la loi de 1901 sur les associations: une pique, ornée à son extrémité de la tête d'Emile Combes dont le visage est impassible et dur, est plantée dans le coeur ensanglanté d'un corbeau couché sur le dos qui symbolise les congrégations religieuses.

Emile Combes fût le 60eme Président du Conseil des Ministres français de 1902 à 1905, puis Ministre d'Etat sous R. Poincaré de 1915 à 1916.

 

Type d'inscription : inscription, étiquette
Transcription des inscriptions :

MOB-PIL P13 (sous la base)

Collection Jean Pilastre (sur étiquette sous la base)

Combes 22 auy (sur étiquette décor bleu sous la base)

Combes (inscrit par dessus étiquette décor bleu)

LOI 1901 (sur la face de la pique)

G. DEHELLE 1903 (sur le coté gauche de la pique)

Données sur l'exécution
Siècle ou millénaire : 1e moitié 20e siècle
Précision sur la genèse :

le 14 novembre 1899, Waldeck-Rousseau (président du Conseil, ministre de l’Intérieur et des Cultes) présente un projet de loi concernant les associations et les congrégations religieuses. Reprochant aux congrégations leurs richesses, leurs menées politiques et leur influence sur la jeunesse, il se proposait de les soumettre au contrôle du gouvernement et d'enlever l'enseignement aux Jésuites. La loi sur les associations, promulguée le 1er juillet 1901, ouvrit la voie à la séparation de l'Eglise et de l'Etat, alors que Waldeck-Rousseau souhaitait initialement apaiser la situation. L’enseignement est alors interdit aux congréganistes qui ne se mettent pas en règle avec la loi. (J. Ferry). Le 3 juin 1902, Emile Combes succède à Waldeck-rousseau, ce dernier ayant démissionné. Il développa, dès lors, le "combisme", politique militante et anticléricale du Bloc des gauches. Il appliqua avec fermeté et intransigeance les lois de 1901 sur les congrégations religieuses, ce qui eut pour effet la fermeture de plus de deux mille cinq cents établissements d'enseignement religieux. En 1903, les demandes d’ouverture d’établissements des congrégations devant le parlement sont repoussées. Waldeck-Rousseau reprochera même à Combes d’avoir transformé une loi de contrôle en loi d’exclusion.

Administration
Localisation de l'objet : Musée d'Orbigny-Bernon (La Rochelle, bât.)
Propriétaire : La Rochelle propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 1939
Ancienne appartenance : Pilastre Jean
Service gestionnaire : musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle
© Alienor.org, musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle

M0825_1939-77-664 Caricature en plâtre peint du Général André
musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle

M0825_1939-77-664a Caricature en plâtre peint d' Emile Combes
musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle

M0825_1939-77-664b Caricature en plâtre peint d' Emile Combes
musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle

M0825_1939-77-664d Caricature en plâtre peint d' Emile Combes
musées d'Art et d'Histoire de La Rochelle


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.