masque

Dénomination : masque
Auteur - Exécutant : Senoufo (artisan)
Désignation
Numéro d'inventaire : H.3545
Domaine : ethnologie
Matières : bois, perle de verre
Dimensions et formes : H. 37 ; l. 17 ; P. 7
Description :

Masque en bois dur et noirci. Tête allongée surmontée de deux cornes arquées, se touchant aux extrémités supérieures, dessinant ainsi une cavité arrondie, évidée. Ces deux cornes sont précédées de deux autres cornes de bélier dont la morphologie diffère des premières. Elles sont courtes, recourbées et gravées partiellement horizontalement par de petites incisions. Elles sont délimitées par une tige frontale, rectangulaire, richement décorée. Le front du masque est étroit et bombé. Il présente une petite crête longitudinale. Les arcades sont des incisions convexes. Les pupilles sont saillantes, logées dans deux cavités creusées par la trajectoire d'un long nez étroit, à narines évasées. La bouche stylisée et gravée, est mise en relief. La sculpture du masque se prolonge grâce à deux autres tiges de bois latérales, arquées, dont les ébauches sont légèrement aplaties et les bases circulaires amincies.

Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : Côte-d'Ivoire (Afrique, pays)
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Côte-d'Ivoire (Afrique, pays)
Données sur l'utilisation
Précision sur l'utilisation :

Masque facial de la société "do" ressemblant au masque  "kpeliyhe". Ce type de masque officie dans la cérémonie du "do" qui regroupe les communautés islamisées (Dioula, Ligbi, Hwéla) qui vivent de leur commerce et de leur artisanat dans de vastes régions du nord de la Côte d'Ivoire où elles se mêlent à des populations non musulmanes. L'institution du "do" appelée aussi "lo" se manifeste en public essentiellement par le biais de danses masquées hautes en couleurs. Cependant, on assiste actuellement à un vrai recul de la sortie des masques  depuis les années 50. Ces derniers ne sont visibles que lors des fêtes religieuses musulmanes comme l'aid-el-fir, qui marque la fin du ramadan. "C'est en effet par l'exhibition des masques, qui débute en fin d'après-midi et qui s'accompagne de chants et danses, que les fidèles expriment traditionnellement la joie que leur procure la rupture du jeûne. " p : 70.

Administration
Localisation de l'objet : museum d'Histoire Naturelle (La Rochelle, bât.)
Propriétaire : La Rochelle propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 1950
Ancienne appartenance : Girard (donateur)
Service gestionnaire : Museum d'Histoire Naturelle de La Rochelle
© Alienor.org, Muséum d'histoire naturelle de La Rochelle

MHNLR_H.3545_1@MHNLR_H.3545@1
Muséum d'histoire naturelle de La Rochelle

MHNLR_H.3545_2@MHNLR_H.3545@0
Muséum d'histoire naturelle de La Rochelle

MHNLR_H.3545_3@MHNLR_H.3545@0
Muséum d'histoire naturelle de La Rochelle


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.