masque

Dénomination : masque
Désignation
Numéro d'inventaire : H.721
Domaine : ethnologie
Appellation vernaculaire : M’Pongwé
Matières : bois, kaolin
Dimensions et formes : H. 34 ; l. 21 ; P. 11
Description :

Le masque représente un visage féminin. Il porte une coiffure à coques à incisions longitudinales qui  est caractéristique de celle qui était réellement portée par les femmes.Les traits du visage, peint au kaolin sont fins. Les sourcilles dessinent deux incisions légèrement convexes. Les yeux sont bridés. Le nez est étroit. La bouche ouverte, est concave. Le menton est allongé Les lobes des oreilles sont arrondis. Ce petit visage plat est prolongé par un double menton ayant la même teinture noire que la coiffure.

Type d'inscription : numéro d'inventaire
Transcription des inscriptions :

H.721

Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : Gabon (Afrique, pays)
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Gabon (Afrique, pays)
Données sur l'utilisation
Précision sur l'utilisation :

Masque funéraire utilisé par les membres de la société « mukuyi ». Ces masques sont communément appelés « Punu » mais en réalité ils appartiennent à un groupe désigné sous le nom de « Shira Punu » qui est une classification linguistique d’un certain nombre de peuples dont les Lumbo, Shira, Sango, Punu, Nzali et Tsanga qui sculptent tous les masques à visage blanc généralement utilisés par cette société « mukuyi » qui est commune à plusieurs. L’attribution aux seuls Punu de ces masques est donc non fondée. Si ce masque nous apparaît aujourd’hui comme un simple petit visage sculpté, il appartient en fait à un très grand et très complexe costume de danse. Employé à l’occasion de cérémonies organisées lors des grands rites de passage, ici les funérailles, marquant les différentes étapes de la vie et pour apaiser l’esprit de belles jeunes filles mortes. Ce costume recouvrait complètement le corps du danseur qui le portait. Attaché sur son visage avec des fibres naturelles, ce masque dont les yeux bridés ont une pureté de traits asiatiques était peint en blanc à l'image même de l’esprit des morts avec lequel le danseur entrait ainsi en communication.

Administration
Localisation de l'objet : museum d'Histoire Naturelle (La Rochelle, bât.)
Propriétaire : La Rochelle propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 1936
Ancienne appartenance : Cavalier (donateur)
Service gestionnaire : Museum d'Histoire Naturelle de La Rochelle
© Alienor.org, Muséum d'histoire naturelle de La Rochelle

MHNLR_H.721_1@MHNLR_H.721@1
Muséum d'histoire naturelle de La Rochelle


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.