fragment ; sarcophage - Fragments de sarcophage dits La Pierre qui pue (titre factice)

Titre :

Fragments de sarcophage dits La Pierre qui pue (titre factice)

Dénomination : fragment, sarcophage
Désignation
Numéro d'inventaire : 2015.0.58.2
Autre n° : B 870
Domaine : sculpture, archéologie
Matières : calcaire
Dimensions et formes : Fragment supérieur : H. 30 ; L. 52 ; P. [inaccessible]
Fragment inférieur : H. 33 ; L. 77 ; P. [inaccessible]
Sujets représentés : lion, Daniel
Description :

Les deux fragments en calcaire fétide sont les extrémités d'un sarcophage. L'un est sculpté d'un personnage debout entre deux lions, l'autre peut-être une scène pastorale.

Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : église Saint-Hilaire-le-Grand (Poitiers, bât.)
Date de collecte, de découverte : en 1803
Collecteur : Gibault (collecteur)
Précision sur la découverte, collecte :

Au XVIIIe siècle, ce sarcophage était enchâssé dans un mur d'une des chapelles de la collégiale Saint-Hilaire-le-Grand, puis transféré dans le cloître attenant. Après la vente de Saint-Hilaire comme bien national, il ne restait plus que des fragments, d'abord récupérés par la Société d'Émulation pour le musée, en 1803, ils n'y rentrèrent définitivement que par l'abbé Gibault.

Données sur l'exécution
Siècle ou millénaire : 5e siècle
Époque, datation, style et mouvement : antiquité tardive
Administration
Localisation de l'objet : Musée Sainte-Croix (Poitiers, bât.)
Propriétaire : Poitiers propriété de la commune
Date d'acquisition : mode d'acquisition inconnu entre 1817 et 1832
Service gestionnaire : Musée de la Ville de Poitiers et de la Société des Antiquaires de l'Ouest
© Alienor.org, Musée de la Ville de Poitiers et de la Société des antiquaires de l'Ouest

M0852_2015-0-58-2_E2007-0683 Collégiale Saint-Hilaire-le-Grand (Poitiers), fragments de sarcophage dit "la pierre qui pue", calcaire fétide, 5e siècle.


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.