dessin

Dénomination : dessin
Auteur - Exécutant : Salis Rodolphe (dessinateur)
Désignation
Numéro d'inventaire : 790
Autre n° : A-c-012
Domaine : dessin, arts
Matières : papier
Techniques de réalisation : encre noire, plume (dessin), pinceau, graphite
Dimensions et formes : L. 22 ; l. 27 (sans le fond) - L. 34.5 ; l. 45.5
Description :

Ce dessin signé par Rodolphe Salis (en bas à gauche de la feuille) représente vraisemblablement Léon Gambetta. L'homme caricaturé en un petit personnage au ventre et à la tête énormes, se tient debout sur une tortue. Son poing gauche est appuyé sur sa hanche, tandis que de la main droite il tient une corde passant entre les mâchoires de la tortue. L'animal porte à sa patte un boulet sur lequel est inscrit « Sénat 300 000 ».

Au verso une esquisse d'un homme monté sur une tortue au graphite.

Type d'inscription : signature, argument, légende
Transcription des inscriptions :

Rodolphe Salis (b. g;)

Sénat 300 000 (sur le boulet)

Données sur l'exécution
Date d'exécution : en 1895
Précision sur la genèse :

Léon Gambetta est un homme politique français (1838-1882) qui fut membre du gouvernement provisoire en 1870, président de la Chambre des députés, puis président du Conseil et ministre des Affaires étrangères.

Cette caricature semble se moquer du Sénat qui ralenti l'ambition de Léon Gambetta. Gambetta s'oppose le 5 avril 1870 au senatus-consulte soumis au plébiscite (finalement voté le 8 mai). En 1873 il s'oppose à la création d'une deuxième chambre puis se ravise en 1875 et devient un défenseur du Sénat républicain.

L'inventaire précise que « Non licet amnibus adire Chat noirum » est inscrit sur le dessin mais le traitement de conservation-restauration effectué en 2018 n'a pas permis de le retrouver. « Non licet omnibus adire Chat noirum » serait un jeu de mot avec une célèbre phrase « Non licet omnibus adire Corinthum ». Celle-ci se traduirait ainsi : « il n'est pas permis à tout le monde d'aller à Corinthe ». Ce proverbe fait référence à tout ce à quoi il faut renoncer faute de moyens, de talents, etc. Ici, « Corinthum » est remplacé par « Chat noirum », expression fantaisiste pour désigner le Chat Noir. La phrase sous-entend donc que tout le monde n'est pas en mesure d'aller au Chat Noir.

On peut faire l'hypothèse que Salis s'est inspiré du dessin de Gill paru dans Les Hommes d'aujourd'hui (n°5, publié en 1880) car le visage de Gambetta sur ce dessin est très ressemblant à celui de Gill.

 

Administration
Localisation de l'objet : hôtel Sully (Châtellerault, bât.)
Propriétaire : Châtellerault propriété de la commune
Date d'acquisition : don le 26 mars 1955
Ancienne appartenance : Planchon (donatrice)
Service gestionnaire : musée Sully
© Alienor.org, Musées de Châtellerault

M0846_N_790 Dessin de Salis
musées de Châtellerault

M0846_N_790_b Dessin de Salis
Musées de Châtellerault

M0846_N_790_c Dessin de Salis
Musées de Châtellerault

M0846_N_790_d Dessin de Salis
Musées de Châtellerault

M0846_N_790_e Dessin de Salis
Musées de Châtellerault

M0846_N_790_g Dessin de Salis : Portrait de Léon Gambetta après restauration - recto
Musées de Châtellerault

M0846_N_790_h Dessin de Salis : Portrait de Léon Gambetta après restauration - recto
Musées de Châtellerault


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.