coiffe

Dénomination : coiffe
Désignation
Numéro d'inventaire : 977.4.4
Domaine : costume - accessoires du costume, ethnologie
Appellation vernaculaire : grisette de Niort, Grisette La Rochelaise de mariée
Matières : coton, laiton
Techniques de réalisation : tulle, brodé, matelassé
Dimensions et formes : H. 26 ; l. 24 (fond)
Description :

La coiffe est composée d'un long morceau de tulle à bords brodés agencé et fixé au moyen d'épingles sur un fond matelassé brodé de forme trapézoïdale. Le gonflement est donné par trois fils de laiton fixés en arrière sur le bonnet

Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Niort (Deux-Sèvres, ville)
Sources de la représentation : Henri Gelin souligne que les plus anciens portraits de grisettes qu'il a pu voir, peintures à l'huile ou pastel, étant rarement datés ou signés il est difficile de dire avec précision à quelle époque est apparue cette coiffe sous la forme où nous la connaissons. Elle ne semble pas remonter plus loin que 1820 ou 1830. Un de ces portraits est daté de 1836, époque à laquelle le dessinateur et lithographe Gellé, né à Niort en 1814 exécutait de très belles planches sur la vie à Niort et dans les environs.
Henri Gelin attribue à cette grisette trois formes principales qu'il décrit ainsi :
`le bonnet rond` était la coiffe ordinaire, celle des jours de travail, sans fond bouffant, faite uniquement de mousseline et de tulle.
`la Châlonnaise` comportait l'emploi de tissus ornés de dentelles : le fond était distendu, en arrière, par trois arcelets de métal argenté et la pièce extérieure ou pantine se reployait par-dessus, tantôt de façon à s'arrêter vers le milieu, tantôt en formant deux saillies ou cornes plus ou moins prononcées aux angles supérieurs du bonnet.
`La rochelaise`, coiffe des atours, différait surtout de la châlonnaise par les extrémités de la pantine, qui retombaient en pans volants sur les épaules dans la grande toilette et dans la toilette ordinaire, se repliaient contre les ailes latérales ou oreilles sans former de cornes.
Le bonnet ou calot matelassé sur lequel se montait la Grisette était identique pour les trois formes.
Siècle ou millénaire : 2e moitié 19e siècle
Précision sur la genèse :

Portée durant presque tout le XIXème siècle par les femmes de la petite et de la moyenne bourgeoisie, cette coiffe s'impose par son élégance et sa richesse. Elle offre la particularité d'être une des seules coiffes spécifique d'une ville. Primitivement, le mot Grisette désignait une étoffe grise de peu de valeur, la Grisette croisée composée de laine et de coton ou de lin, servant à la confection de vêtements bon marché. Passant du tissu à la personne, ce terme désigna les ouvrières, puis leur coiffure, bientôt adoptée par les autres femmes tant elle était seyante.
Ce nom est utilisé dans d'autres localités pour désigner une coiffe toujours fort différente de celle de Niort.

Henri Gelin souligne que les plus anciens portraits qu'il a pu voir, peintures à l'huile ou pastel, étant rarement datés ou signés, il est difficile de dire avec précision à quelle époque est apparue cette coiffe sous la forme où nous la connaissons. Elle ne semble pas remonter plus loin que 1820 ou 1830. Un de ces portraits est daté de 1836, époque à laquelle le dessinateur et lithographe Gellé, né à Niort en 1814 exécutait de très belles planches sur la vie et dans les environs. Henri Gelin attribue à cette grisette trois formes principales qu'il décrit ainsi : le "bonnet rond"  était la coiffe ordinaire, celle ds jours de travail, sans fond bouffant, faite uniquement de mousseline et de tulle, la "Châlonnaise" comportait l'emploi de tissus ornés de dentelles, le fond était distendu en arrière par 3 arcelets de métal argenté et la "rochelaise".

Administration
Localisation de l'objet : Donjon (Niort, bât.)
Propriétaire : Niort propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 1977
Ancienne appartenance : anonyme
Service gestionnaire : conservation des musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais
Documents et objets liés
Bibliographie : Gendron C 1980
Piot M Lavault K 1989
© Alienor.org, musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais

M0841_977-4-4_p1 coiffe, inv.977.4.4
musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.