Le Massacre des Janissaires/l'Affaire des casernes lors de la révolution de Constantinople

Titre : Le Massacre des Janissaires/l'Affaire des casernes lors de la révolution de Constantinople
Auteur - Exécutant : Champmartin Charles-Emile (peintre)
Désignation
Numéro d'inventaire : 2007.8.15
Autre n° : FNAC FH 862-73 ; D 53
Domaine : peinture, arts
Matières : toile (support)
Techniques de réalisation : peinture à l'huile
Dimensions et formes : H.472 ; l.628
Sujets représentés : bataille, mort, ville, garde, sabre, cheval, minaret
Description : Ce tableau a été exposé au Salon parisien de 1827. Il constitue une des oeuvres "manifestes" de la peinture orientaliste romantique, au moment où Champmartin était encore très lié à Eugène Delacroix qui mentionne son nom à plusieurs reprises dans son journal à cette époque. Champmartin n'a pas trente ans quand il peint cette toile qui sera exposée au Salon carré, en même temps que "La Mort de Sardanapale" de Eugène Delacroix (auj. au Louvre).
Horace Vernet réalisa "Le Massacre des Mameluks dans la citadelle du Caire" en 1819 relatant le massacre de l'armée des Janissaires en Egypte, sur l'ordre de Méhémed Ali en 1811 (copie par Schmidt au musée de Laval).
Type d'inscription : signature
Transcription des inscriptions : E. Champmartin (S.b.d. sur une pierre)
Données sur l'exécution
Date d'exécution : en 1826
Sources de la représentation : Du XIVe au XVIIe siècle, les janissaires étaient recrutés chez de jeunes chrétiens enlevés à leur parents pour être élevés dans la religion islamique et instruits dans le métier des armes.L' évènement illustré se situe en juin 1826, à Constantinople, et marque l'anéantissement du corps des janissaires qui constituèrent pendant 5 siècles les troupes d'élites de l'empire ottoman. Ces soldats se sont souvent révoltés contre leurs maîtres allant jusqu'à menacer l'autorité du Sultan qui projeta de créer une nouvelle armée à l'occidentale. Ayant refusé de se rendre, l'artillerie du Sultan ouvrit le feu sur les casernes et la plupart des janissaires furent faits prisonniers ou exécutés. Le combat eût lieu au yédikoulé - le château des sept Tours- à Constantinople.
Siècle ou millénaire : 2e quart 19e siècle
Époque, datation, style et mouvement : Romantisme
Précision sur la genèse : Au Salon de 1827, au Louvre (Paris), plusieurs accrochages furent proposés au public. le Salon, inauguré le 4 Novembre,devait durer 3 mois il fut prolongé jusqu'en avril 1828. Cette toile fut présentée lors du troisième accrochage, à partir du 6 février 1828, dans le Salon Carré, aux cotés des oeuvres de style romantique de Delacroix "La Mort de Sardanapale", Devéria "La Naissance de Henri IV", Gudin "L' Incenddie du Kent", Saint-Evre "Les Funérailles d'Inès Castro", Scheffer "Les Femmes souliotes", Sigalon "Athalie".
Administration
Localisation de l'objet : musée d'Art et d'Histoire (Rochefort, bât.)
Propriétaire : Rochefort propriété de l'État
Date d'acquisition : transfert de propriété de l'État à titre gratuit le 22 mai 2007
Ancienne appartenance : Fonds national d'art contemporain après le 1 janvier 1828
Dépositaire de l'objet : Fonds national d'art contemporain
Date de dépôt : en 1865
Service gestionnaire : musée d'Art et d'Histoire de Rochefort-sur-Mer
Documents et objets liés
Bibliographie : Tablettes des Deux Charentes 1865 (Page : édition du 26 août et du 30 décembre)
Tablettes des Deux Charentes 1866 (Page : édition du 13 janvier)
Tablettes des deux Charentes 1899
Dewachter M 1991 (Page : 26)
Alazard J 1930 (Page : 291)
Jullian P 1977 (Page : 85)
Fromont D 1956 (Page : 58)
Saunier C 1912 (Page : t. 1, p. 144)
Bellier de la Chavignerie É Auvray L 1882 (Page : t.1, p.189)
Angrand P 1984 (Page : 144)
© Alienor.org, Musée d'Art et d'Histoire de Rochefort

M0830_num06-0003 La restauration sur place du tableau de grande taille "Le Massacre des Janissaires", par E. Champmartin, n°: D 53/FNAC FH 862-73 (dimensions: 472 x 628 cm).
Rochefort-sur-Mer, musée d'Art et d'Histoire

M0830_num06-0004 "Le massacre des Janissaires", Charles-Emile Champmartin, inv D 53
Rochefort-sur-Mer, Musée d'Art et d'Histoire


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.