paysage - Vue du Port de Rochefort, prise du Magasin des Colonies (1762-1763)/Copie réduite du port de Rochefort, 1762 (titre ancien)/Le Port de Rochefort en 1762 (titre ancien)/

Titre : Vue du Port de Rochefort, prise du Magasin des Colonies (1762-1763)/Copie réduite du port de Rochefort, 1762 (titre ancien)/Le Port de Rochefort en 1762 (titre ancien)/
Dénomination : paysage
Auteur - Exécutant : anonyme (peintre)
Vernet Claude Joseph, Vernet Joseph (d'après)
Désignation
Numéro d'inventaire : 176
Autre n° : 49 (catalogue Notices 1860) ; 156 (catalogue Notices 1905)
Domaine : peinture, arts
Matières : toile (support)
Techniques de réalisation : peinture à l'huile
Dimensions et formes : H. 49 ; L. 75 (toile) . H. 68,5 ; L. 94,5 (cadre)
Sujets représentés : Rochefort-sur-Mer, fleuve identifié, Charente, bâtiment, port, marchandises
Description : Le tableau montre une vue de l'arsenal de Rochefort, prise du magasin des colonies, au nord-est de la corderie, jusqu'aux magasinx général et particuliers au sud. Au premier plan, le peintre a représenté les activités d'échanges liées à la production des cordages: débarquement du chanvre, préparation des rouleaux de corde avant leur embarquement , mais aussi les différentes scènes animées et quotidiennes d'un port. Plusieurs navires sont au mouillage sur la Charente, tandis que d'autres sont en cours de travaux sur la rive : l'un, abattu en carène, "reçoit le feu", un second est encore en construction.
On voit les traces d'une ancienne inscription (dédicace, concernant le commanditaire, commentaire de l'auteur ?) sur 3 lignes, dans le ciel à l'angle supérieur droit, presque effacée sous des couches de vernis alteré.
Type d'inscription : inscription
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : France (Europe, pays)
Sources de la représentation : Cette peinture fait partie de l'ensemble des vues de tous les ports du royaume commandé par le marquis de Marigny, à Joseph Vernet nommé peintre des marines de sa Majesté en 1753, soit un ensemble d'une vingtaine de toiles grand format. Durant 9 ans de 1753 à 1762 Vernet séjourna dans les villes du littoral. S'il effectua un séjour à Rochefort, Vernet a réalisé la toile à La Rochelle. Il rentra à Paris, à l'appel de Marigny, le 14 juilet 1762 pour achever les toiles de Rochefort et La Rochelle.
"En effet, le "Journal des décisions du Roi" du 27septembre 1753 mentionne que Vernet devra peindre tous les ports de France, ce qui lui vaudra d'être honoré du titre de Peintre des marines de Sa Majesté. De 1754 à 1765, Claude-Joseph Vernet exécutera une quinzaine de peintures, de Marseille à Dieppe. " [note de M-C Depierre 2005-2006 pour la cartel].

"Dans la biographie de l'artiste établie à la fin de leur ouvrage, Laurent Manoeuvre et Eric Rieth mentionnent que Joseph Vernet prépare son départ pour Rochefort et La Rochelle dès le mois d'avril 1761. Arrivé dans la région en juillet 1761, il la quitte en mai 1762. Un an plus tard, en juillet 1763, il achève son tableau représentant le port de Rochefort et l'expose à la fin du mois d'août au Salon de Paris sous le n° 89. En octobre de la même année, Marigny écrit à Vernet qu'il a présenté ses tableaux au roi et que "S.M. et Mgr le Dauphin et toute la Cour en ont fait les plus grands éloges"." [note de M-C Depierre, 2005-2006 pour cartel]
Siècle ou millénaire : 18e siècle
Précision sur la genèse : Cette peinture de format moyen (49 x 75 cm) est une copie du tableau original de Joseph Vernet réalisé en 1762, "Vûe du Port de Rochefort, prise du Magasin des Colonies",(s.d.), 165 x 263 cm , conservée au musée national de la Marine (dépot du Louvre).
Elle montre une vue de l'arsenal de Rochefort, prise du magasin des colonies, au nord-est de la corderie, jusqu'au magasin général et aux magasins particuliers au sud. Au premier plan, le peintre a représenté les activités d'échanges liées à la production des cordages: débarquement du chanvre, préparation avant leur embarquement des rouleaux de corde, mais aussi les différentes scènes animées et quotidiennes d'un port. Plusieurs navires sont au mouillage sur la Charente, tandis que d'autres sont en cours de travaux sur la rive: l'un, abattu en carène, "reçoit le feu", un second est encore en construction.
Jean Boudriot, dans un article très documenté, fondant l'analyse iconographique sur la recherche historique, nous révèle la valeur didactique du tableau original qui est une commande royale officielle.
Précision sur la datation : oeuvre non datée
Administration
Localisation de l'objet : réserves muséographiques (Rochefort, bât.)
Propriétaire : Rochefort propriété de la commune
Date d'acquisition : achat en mai 1855
Ancienne appartenance : Toupiolle Gustave avant le 1 mai 1855
Service gestionnaire : musée d'Art et d'Histoire de Rochefort-sur-Mer
Documents et objets liés
Bibliographie : Tablettes des Deux Charentes Rochefort 1857
Boëll D-M Alliot-Duchêne V et alii 2011 (Page : 78-79)
Exposition : Au fil de la Charente, 2000_1
© Alienor.org, Musée d'Art et d'Histoire de Rochefort

M0830_MCMPC_176-2 Le port de Rochefort en 1762, copie d'après Claude Joseph Vernet (inv 176).
Musée d'art et d'histoire de Rochefort

M0830_MCMPC_176-2 Le port de Rochefort en 1762, copie d'après Claude Joseph Vernet (inv 176).
Musée d'art et d'histoire de Rochefort


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.