épée

Dénomination : épée
Auteur - Exécutant : anonyme
Désignation
Numéro d'inventaire : 992.8.4
Domaine : artisanat - industrie, archéologie
Matières : fer
Techniques de réalisation : forgé
Dimensions et formes : L. totale 672 mm - L. lame 203 mm - l. lame base 43 mm / Ep. 5.9 mm - L. lame gorge 380 mm / l. 22.4 - 11.5 mm / P. 0.7 à 1.2 mm. L. soie 203 mm dont fusée 141 mm. Garde - envergure : 170 mm
Sujets représentés : épée, arme
Description :

Son altération généralisée permet de penser que, malgré les contacts peu étroits entre ses éléments, cette épée n'a pas été modifiée après sa découverte. La lame n'est pas conservée entièrement, la pointe manque. Elle est assez fine et ses tranchants semblent converger progressivement vers la pointe. Elle est dotée d'une gorge sur un peu moins de 40 cm. Le reste de la lame présente une section lenticulaire. La garde est de section quadrangulaire et l'extrémité de ses quillons sont épaissis. Ses ouvertures ne paraissent pas adaptées à la soie et à la lame de l'épée. La corrosion importante ne permet pas de savoir si l'ouverture discale de la garde correspond en dimensions à la largeur originelle du talon de la lame. Peut-être l'ouverture proximale de la garde a-t-elle été élargie par son altération. La gorge de l'épée se prolonge sur la quasi-totalité de la longueur de la soie. Celle-ci s'étrécit progressivement depuis la garde jusqu'au pommeau, dans lequel elle pénètre. La soie réapparait au sommet du pommeau. Ce dernier est de forme discoïdale, et chacune de ses faces est dotée d'une protubérance conique. Ce type n'est pas référencé par Ewart Oakeshott, mais on retrouve une forme similaire sur deux épées de l'Historial de la Vendée. La conservation incomplète de cette épée rend son identification typologique difficile. Si l'étrécissement progressif de sa lame n'est qu'un effet produit par la corrosion, cette épée pourrait être rapprochée du type XII, placé par Ewart Oakeshott entre 1180 et 1320. En revanche, si les tranchants de cette épée progressent bien vers une pointe acérée dès la garde, elle serait plutôt à classer dans le type XVIa ce qui placerait sa datation au XIVe siècle (Valentin Louineau, Master 1 Archéologie Médiévale, Université de Poitiers, 2017 - 2018)

Découverte
Précision sur la découverte, collecte :

Inconnu

Données sur l'exécution
Siècle ou millénaire : 14e siècle
Époque, datation, style et mouvement : Époque médiévale
Administration
Localisation de l'objet : conservation des musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais (Niort, bât.)
Propriétaire : Niort propriété de la commune
Date d'acquisition : don avant 1892
Ancienne appartenance : Société de statistique des Deux-Sèvres avant 1892
Société Historique et Scientifique des Deux-Sèvres entre 1904 et 1943
Service gestionnaire : conservation des musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais
© Alienor.org, Musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais

Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.