enseigne professionnelle - Saint Éloi

Titre :

Saint Éloi

Dénomination : enseigne professionnelle
Auteur - Exécutant : anonyme (sculpteur)
Désignation
Numéro d'inventaire : 000.41.1
Domaine : sculpture, arts, architecture
Matières : calcaire, pierre
Techniques de réalisation : polychrome, bas relief
Dimensions et formes : H. 48 ; L. 54
Sujets représentés : saint Éloi de Noyon, évêque, mitre, dôme, costume religieux, chape, mors, étole, crosse
Description :

Représentation de Saint Éloi, enseigne d'orfèvre, oude forgeron. Cet élément d'architecture figure Saint Éloi en évêque, coiffé d'une mitre, couronne en dôme. Éloi porte le costume épiscopal : un manteau ample, la chape, agrafé sur la poitrine par un mors ou fermail ; sous cette chape, une étole, vêtement de dessus, ainsi qu'une aube, vêtement de dessous. Il tient dans sa main gauche la crosse épiscopale, et, dans sa main droite, une couronne posée sur un "tas", à laquelle il travaille. La sculpture a conservé quelques traces de couleurs révélant une polychromie antérieure.

Type d'inscription : titre, monogramme
Transcription des inscriptions :

ST ELOY EV. DE NOYON PD

Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : Niort (Deux-Sèvres, ville)
Précision sur la découverte, collecte :

Provient d'une maison Avenue Maréchal de Lattre de Tassigny à Niort

Données sur l'exécution
Sources de la représentation : Saint Éloi naît dans les années 585, dans le Limousin, région réputée pour le travail de ses orfèvres. Il y étudie, dans sa jeunesse, le métier d'orfèvre. Armé d'un savoir-faire et d'une maîtrise technique certaine, Éloi se rend à Paris. La légende raconte que c'est la fabrication d'un trône en or, commandé par le roi Clotaire II, qui lui permet d'obtenir les faveurs de la cour et d'accéder ainsi à des hautes fonctions politiques et religieuses. La qualité de l'ouvrage rendu par l'artisan dépasse les attentes du commanditaire. Il ne réalise pas un mais deux sièges royaux avec la qualité de métal qui lui avait été allouée. La maîtrise de l'orfèvre, son génie, et son honnêteté, vertu rare dans les cours, émerveillent le roi. Dès lors, le souverain lui confie d'importantes commandes qu'il réalise avec une grand habileté. Éloi est ensuite nommé à la tête d'un diocèse situé dans le nord du Royaume franc. Bien que son siège est établi à Noyon, plusieurs villes bénéficient du rayonnement de son activité. On lui attribue des exploits extraordinaires comme le ferrage d'un cheval dont il pose le fer sur la patte coupée, celle ci a été recollée miraculeusement sur l'animal. Saint Éloi est le saint patron des orfèvres, des forgerons, des maréchaux-ferrants et … des mécaniciens, des fraiseurs ...
Siècle ou millénaire : 17e siècle
Précision sur la genèse :

Initiales P.D appartiennent probablement au commanditaire

Administration
Localisation de l'objet : musée Bernard d'Agesci (Niort, bât.)
Propriétaire : Communauté d'Agglomération du Niortais propriété de la communauté d'agglomération
Date d'acquisition : donation en 2000
Ancienne appartenance : Entreprise Naudon avant 2000
Service gestionnaire : conservation des musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais
© Alienor.org, Musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais

M0841_000-41-1-p6 Enseigne Saint Eloi - Vue d'ensemble
musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.