dessin d'architecture - La pyramide du Comte d'Artois ou Vue des quatre faces de Laborne milliaire élevée sur la place de la Brèche

Titre :

La pyramide du Comte d'Artois ou Vue des quatre faces de Laborne milliaire élevée sur la place de la Brèche

Dénomination : dessin d'architecture
Auteur - Exécutant : Bouneault Arthur (dessinateur)
Désignation
Numéro d'inventaire : 2019.0.1
Domaine : arts
Matières : papier
Techniques de réalisation : encre, plume (dessin)
Dimensions et formes : H. 75 - l.60 (ca) / H. 69.5 - l.83.5 (cadre)
Sujets représentés : maquette, pyramide, place
Description :

Dessin de la maquette de la pyramide élevée en 1779 sur la Place de la Brèche, par la Municipalité de Niort, sous le mandat de Mathieu Rouget de Gourcez, en l'honneur du Comte d'Artois, pour son passage dans la ville deux ans auparavant. Bernard d'Agesci était l'auteur du projet et l'architecte Pierre Pinoteau l'exécuta. Lors de la fête de la Fédération, le 14 juillet 1792, elle fut recouverte d'attributs révolutionnaires et sommée d'un bonnet phrygien, les fleurs de lys sont enlevées : elle est transformée en monument de la liberté. Elle fut détruite pour cause de vétusté en 1808. La hauteur du monument était de 12 mètres. Elle reposait sur un piédestal : la partie inférieure de forme cubique était surmontée d'une flèche pyramidale. Le monument était agrémenté, sur sa face ouest, d'une petite fontaine formé d'un bassin rectangulaire et orné d'un bas-relief. La face sud portait l'inscription : Charles Philippe le jeune / comte d'Artois / frère du roy/ayant au milieu des acclamations publiques/pris possession de cette ville / le 10 novembre 1779. Les emblèmes royaux (blasons et couronnes) ainsi que la fleur de lys qui couronnait le "fût" pyramidal rappelaient la destination de l'édifice. Le 11 juin 1791, le Sieur Esserteau reçut seize livres cinq sols pour avoir effacé les armes autour de la ville et "à la pyramide" sur la demande de la Société des Amis de la Constitution de Niort. Dès lors, le monument changea définitivement de destination. Le 14 juillet 1792, jour de fête de la fédération, il fut recouvert d'attributs révolutionnaires. Devenu une colonne dédiée à la Liberté, ses autres faces furent raturées et blanchies afin de recevoir les inscriptions décrétées par l'Assemblée Nationale, tandis que le haut de la pyramide fut surmonté de quatre lances et d'un bonnet phrygien.

Type d'inscription : titre, date, identification de l'auteur
Transcription des inscriptions :

Vue des quatre faces de Laborne milliaire élevée sur la place de la Brèche

Pierre Pinoteau architecte

Dessiné par Arthur Bouneault d'après le dessin original - Reproduction exacte 1894

Données sur l'exécution
Date d'exécution : en 1894
Sources de la représentation : Dessin original de Pierre Pinoteau, architecte chargé des travaux et provenant de la bibliothèque d'Alfred Frappier a été copié par Arthur Bouneault et offert à Monsieur le Maire de Niort.
Siècle ou millénaire : 4e quart 19e siècle
Précision sur la genèse :

Fac simile

Administration
Localisation de l'objet : musée Bernard d'Agesci (Niort, bât.)
Propriétaire : Niort propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 1895
Ancienne appartenance : Bouneault Arthur avant 1895
Société Historique et Scientifique des Deux-Sèvres entre 1904 et 1943
Service gestionnaire : conservation des musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais
© Alienor.org, Musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais

Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.