statue ; statue féminine ; ronde-bosse - Assia

Titre :

Assia

Dénomination : statue, statue féminine, ronde-bosse
Auteur - Exécutant : Despiau Charles (sculpteur)
Désignation
Numéro d'inventaire : MM 24
Domaine : sculpture, arts
Matières : plâtre
Techniques de réalisation : coulé moulé
Dimensions et formes : H. 190 ; l. 54 ; P. 43
Sujets représentés : femme, nu
Description :

En 1925, à l’Exposition internationale des Arts décoratifs de Paris, Despiau présente La Faunesse (1923), à laquelle il travaille depuis le début des années 1910, et qu’il reprend inlassablement, afin d’en renforcer l’harmonie et l’équilibre. Dans le dessein de se libérer des canons classiques, il franchit une deuxième étape avec L’Adolescente (1921-1929) qui, précédée de plusieurs plâtres d’études du corps et de la tête, conservés au Musée National d'Art Moderne, est caractéristique de la recherche de l’artiste avec Assia (1936). Si L’Adolescente permet à Despiau de suivre au fil des états le passage du corps de l’enfant vers les formes charnues et sensuelles de la femme, Assia lui offre l’occasion de poursuivre ses recherches sur l’élaboration d’une « Vénus moderne » au corps droit et athlétique mais animé d’un mouvement qui la dégage des formes classiques.

Enthousiasmé par le corps parfait de son modèle – Assia Granatouroff (1911-1982), jeune exilée russe, qui était le modèle de prédilection des sculpteurs et des photographes pendant les années 1930 –, Despiau consacre trois années de travail à la réalisation de son œuvre, précédée de nombreuses épreuves en plâtre, dont le Musée possède trois versions avec celle-ci (AM 4015 S, AM 1267 S). La beauté de la jeune femme tout à la fois complexe (« Les épaules sont égyptiennes, le bassin est grec ! »), sensuelle et vivante, lui donne un air de liberté, d’affranchissement. Pour le sculpteur, elle représente l’image même de la jeune femme moderne.

Conscient de travailler à une œuvre exceptionnelle dans laquelle il réunit l’esprit classique et l’esprit moderne comme dans son Apollon de 1937 (AM 1122 S), l’artiste ne divulguera aucune des étapes de son travail, pas plus que ses sept états en bronze (trois sont conservés au Musée dont celui du legs Grammont : AM 1100 S, R 7 S et R 8 S) avant l’exposition « Les Maîtres de l’art indépendant 1895-1937 », tenue au Petit Palais de juin à octobre 1937. Cette première présentation de l’un des bronzes a sans doute contribué à la datation de l’œuvre en 1937, contredite par les recherches d’Élisabeth Lebon (cat. exp., Miyagi, 1997, op. cit.), qui la fait remonter à 1936.

 

Extrait du catalogue Collection art moderne - La collection du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne , sous la direction de Brigitte Leal, Paris, Centre Pompidou, 2007

Données sur l'exécution
Date d'exécution : en 1936
Sources de la représentation : Le modèle, Assia Granatouroff, est une jeune fille originaire d'Ukraine qui posa dans les années 1930 pour de nombreux artistes
Siècle ou millénaire : 2e quart 20e siècle
Précision sur la genèse :

Il s'agit du plâtre original. Le musée conserve également une épreuve en plâtre (inv. MM 25).

Administration
Localisation de l'objet : musée Despiau-Wlerick (Mont-de-Marsan, bât.)
Propriétaire : Mont-de-Marsan propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 1963
Ancienne appartenance : Despiau Marie en 1946
Association des amis de Charles Despiau et Robert Wlérick entre 1956 et 1963
Service gestionnaire : Musée Despiau-Wlérick
© Alienor.org, Musée Despiau-Wlérick, Mont de Marsan

M0081_MM24_p1 Assia, plâtre original, Charles Despiau, 1936, inv. MM 24
Musée Despiau-Wlérick, Mont de Marsan


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.