Figure de reliquaire

Dénomination : Figure de reliquaire
Auteur - Exécutant : Kota (artisan)
Désignation
Numéro d'inventaire : H.2430
Domaine : croyances - coutumes, ethnologie
Appellation vernaculaire : Mbulu ngulu
Matières : bois, laiton, cuivre
Dimensions et formes : H. 48 ; l. 22 ; P. 10
Description :

Figure de reliquaire en bois, cuivre et laiton. La tête est partiellement insérée dans un bois plat, aux bordures arrondies.  Celui-ci, recouvert de laiton ciselé sur la face antérieure, déborde latéralement et se prolonge en  deux éperons sur la base. La face postérieure est traversée par une crête longitudinale, taillée dans le bois.  La tête en bois est recouverte alternativement de cuivre et de laiton ; le laiton est visible sur le front, la cavité oculaire, et le tracé du nez. Le cuivre est présent de part et d'autre du nez et forme les deux yeux globuleux. Le manche de cette figure de reliquaire est composite : deux tiges la première cylindrique, puis ouvragée à l'extrémité supérieure et la seconde quadrangulaire, à talon rectangulaire à la base, délimitent une sculpture losangée, évidée et partiellement recouverte de laiton ciselé et clouté sur la face antérieure.

Type d'inscription : numéro d'inventaire, étiquette
Transcription des inscriptions :

H.2430

Figure de reliquaire Bakota (Mbulu-Ngulu) | représentant l'esprit des morts gardien de | la corbeille à crânes des Bakota.

Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : Gabon (Afrique, pays)
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Gabon (Afrique, pays)
Données sur l'utilisation
Précision sur l'utilisation :

Le terme reliquaire définit en fait (selon les collectionneurs occidentaux) les statues d'ancêtres destinés à perpétuer le souvenir des fondateurs des clans à travers quelques cultes familiaux ou collectifs. Ces statues peuvent revêtir plusieurs formes, des vertiges humains, des crânes, des ossements ou des statuettes ou des têtes sculptées. Cet ensemble "exprime d'une manière très forte la persistance et l'autorité des défunts qui restent aussi doublement présents, au plan matériel d'abord, puisque des ossements sont conservés au plan mythique, ensuite, à travers la figurine qui n'est jamais un portrait, mais une évocation abstraite de l'ancêtre. Il est porteur de signes que tous les initiées comprennent". Les Bakota à qui appartiennent cette statue, forment un sous- groupe de l'ethnie kota vivant dans l'est du Gabon. Leurs figures de reliquaire, sur le plan esthétique relèvent d'un même courant culturel, venu du Nord, mais les formes des figurines varient.

Administration
Localisation de l'objet : Museum d'Histoire Naturelle (La Rochelle, bât.)
Propriétaire : La Rochelle propriété de la commune
Date d'acquisition : don avant le 2 décembre 2013
Service gestionnaire : Museum d'Histoire Naturelle de La Rochelle
© Alienor.org, Muséum d'Histoire Naturelle de La Rochelle

MHNLR_H.2430_1@MHNLR_H.2430@1
Muséum d'histoire naturelle de La Rochelle


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.