trompe

Dénomination : trompe
Désignation
Numéro d'inventaire : H.2408
Domaine : musique, ethnologie
Matières : bois, osier, fibre végétale, résine
Dimensions et formes : H. 105 ; D. 11,2
Description :

Trompes kutulina ou kuriri (en langue arawak).

Trompes de danse en bois et osier, consituées d'une hampe tubulaire en bois creux, prolongée d'une partie de même forme mais de diamètre plus large, en osier tressé. L'extrémité supérieure de cette partie est évasée et cerclée de fines baguette de bois souple, maintenues par des cordelettes végétales. Les bagues d'osier, qui seront par la suite tressées, sont fixées autour de la hampe par un cerclage en corde, le tout renforcé par une couche de résine.

Type d'inscription : numéro d'inventaire
Transcription des inscriptions :

H. 2408 (en noir)

Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : Rio Negro
Collecteur : Munérati Joseph
Précision sur la découverte, collecte :

entre 1857 et 1860

Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Amazonie (géo.)
Époque, datation, style et mouvement : Indiens Kutulina, Indiens Uapes
Données sur l'utilisation
Précision sur l'utilisation :

Ces trompes ne sont jouées que par les groupes arawak (famille linguistique arawak) du Nord-Ouest amazonien.

Groupes arawak, Rio Negro, Vaupès, Nord-Ouest amazonien,  Vénézuéla (Etat d’Amazonas) – Brésil (Etat d’Amazonas)- Colombie.

Ces instruments fonctionnant par paire sont utilisés dans un rituel (puudari en baniwa) où l’on apporte du poisson boucané dans le village. Les joueurs déambulaient autour du poisson avec ces flûtes et chantaient l’histoire des poissons et des paroles de chanson célébrant les caractéristiques de l’instrument après avoir exécutés des danses chantées et rythmées qui exposent l’origine mythique de l’instrument. Au cours des danses, une véritable lutte a lieu entre ces trompes et une flûte qui représente un petit poisson. Est joué et figurée la ponte des œufs et la tentative de dévoration de cette ponte par un petit poisson carnivore volant. Un lien symbolique très fort existant chez les Baniwa entre le poisson et les femmes, il s’agit d’un rituel dont le thème central est la reproduction, la fécondité (animale et humaine) et la prédation.

Le symbolisme des instruments de musique du Nord-Ouest est complexe et toujours sujet à de nombreuses discussions. (notice de M. Brohan, ethnologue, Université Paris-Ouest Nanterre)

Administration
Localisation de l'objet : museum d'Histoire Naturelle (La Rochelle, bât.)
Propriétaire : La Rochelle propriété de la commune
Date d'acquisition : échange en 1935
Ancienne appartenance : Munérati Joseph
Muséum d'Histoire Naturelle de Marseille
Service gestionnaire : Museum d'Histoire Naturelle de La Rochelle
© Alienor.org, Muséum d'Histoire naturelle de La Rochelle

MHNLR_H.2408_1
Muséum d'histoire naturelle de La Rochelle


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.