photographie sur plaque de verre - Négatif sur plaque de verre représentant de face un chapiteau historié roman du cloître de l'Abbaye de Moissac (Tarn-et-Garonne ; galerie nord) : chapiteau consacré à saint Martin de Tours, encore soldat, aux portes d'Amiens, partageant son manteau avec un mendiant

Titre :

Négatif sur plaque de verre représentant de face un chapiteau historié roman du cloître de l'Abbaye de Moissac (Tarn-et-Garonne ; galerie nord) : chapiteau consacré à saint Martin de Tours, encore soldat, aux portes d'Amiens, partageant son manteau avec un mendiant

Dénomination : photographie sur plaque de verre
Auteur - Exécutant : Rupin Ernest (photographe)
Désignation
Numéro d'inventaire : 96.23.2-11
Domaine : plaque de verre, photographie, croyances - coutumes, médiéval, arts, histoire, sculpture, architecture
Matières : verre
Techniques de réalisation : négatif au gélatino-bromure d'argent
Dimensions et formes : H. 13 ; l. 18 (mesures prises lors du récolement)
Sujets représentés : photographie, époque médiévale, Limousin, Corrèze d, chapiteau, architecture, architecture religieuse, saint Martin, griffon myth, Tarn-et-Garonne d, tour, Amiens, mendiant, manteau, sculpture, colombe, oiseau
Description :

Négatif sur plaque de verre au gélatino-bromure d'argent représentant de face un chapiteau historié roman du cloître de l'Abbaye de Moissac (Tarn-et-Garonne), ainsi que l'extrémité supérieure du fût de la colonne qui le soutient et le départ de la voûte qu'il supporte. Située dans la galerie nord du cloître, cette sculpture met à l'honneur Saint Martin de Tours encore soldat, aux portes d'Amiens.

 

Sur la face méridionale de ce chapiteau, ici photographiée, est figuré un édifice renforcé par des tours et surmonté par un toit ; des portes et des fenêtres y sont sculptées tandis que des petits trous creusés ponctuent toute la surface. Cette construction symbolise les portes de la ville d'Amiens.

Au-dessus de l'édifice, deux griffons sont figurés en train d'attaquer deux oiseaux. 

Sur le tailloir, enfin, l'inscription "HAC ME VESTE CONTEXTI" a été sculptée. Elle signifie "m'a revêtu de son manteau" et rappelle que c'est aux portes de la ville d'Amiens que le saint a fait don de la moitié de son manteau à un mendiant.

 

"Face méridionale. Un édifice quadrangulaire, surmonté d'un toit à quatre versants et renforcé aux angles de quatre tours, représente la ville d'Amiens aux portes de laquelle le futur disciple du Christ rencontre le malheureux qui lui demande l'aumône."

"Saint Martin de Tours était encore soldat lorsqu'un jour d'hiver il rencontre, aux portes de la ville d'Amiens, un pauvre à moitié nu et demandant l'aumône. Martin n'avait rien à lui donner, mais il tire son épée, divise son manteau en deux et en laisse la moitié au malheureux."

"Sur cette face, gravé sur le modillon central au sommet du chapiteau : "HAC ME VESTE CONTEXTI": "m'a revêtu de ce manteau"

"Tailloir. Le tailloir présente sur chaque face deux griffons ; sur les côtés Nord et Sud ils mordent deux colombes."  (d'après L'Abbaye et les Cloîtres de Moissac de Ernest Rupin).

 

 

Description figurant à l'inventaire réglementaire : boîte de 47 plaques de verres photographiques, verre photo, 13 x 18 cm, étiquette "Cloître de Moissac 54 à 68", chapiteaux, auteur : Ernest Rupin, fin 19e siècle, retrouvées dans sa maison de Brive, boulevard Lachaud.

Type d'inscription : inscription, inscription, inscription
Transcription des inscriptions :

62 (inscription gravée deux fois dans le négatif le long du bord supérieur, dans le départ de la voûte ; cette inscription est sans doute liée au travail préparatoire d'Ernest Rupin qui aboutit à sa publication consacrée à cette abbaye)

 

30 E (inscription manuscrite figurant sur le fût de la colonne qui supporte le chapiteau)

 

HAC ME VESTE CONTEXTI (inscription sculptée sur le tailloir du chapiteau ; "m'a revêtu de ce manteau")

Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Moissac (Tarn et Garonne, ville)
Abbaye de Moissac (Moissac, bât.)
Siècle ou millénaire : 4e quart 19e siècle
Époque, datation, style et mouvement : art roman
Précision sur la genèse :

Prise de vue réalisée dans le cloître de l'Abbaye de Moissac.

Données sur l'utilisation
Précision sur l'utilisation :

Ce cliché s'inscrit vraisemblablement dans un travail de recherche entrepris par Ernest Rupin et qui aboutit à la publication en 1897 de "L'Abbaye et les cloîtres de Moissac".

Période d'utilisation : 4e quart 19e siècle
Lieu d'utilisation : Moissac (Tarn et Garonne, ville)
Brive-la-Gaillarde (Corrèze, ville)
Utilisateur : Rupin Ernest
Administration
Localisation de l'objet : musée Labenche (Brive, bât.)
Propriétaire : Brive propriété de la commune
Date d'acquisition : achat en février 1996
Service gestionnaire : musée Labenche
Documents et objets liés
Bibliographie : Rupin E 1897 (Page : pages 299 et 300, figures 162, 163, 164 et 165)
Objets liés : photographie sur plaque de verre - Négatif sur plaque de verre représentant de face un chapiteau historié roman du cloître de l'Abbaye de Moissac (Tarn-et-Garonne ; galerie nord) : chapiteau consacré à saint Martin de Tours, encore soldat, aux portes d'Amiens, partageant son manteau avec un mendiant
photographie sur plaque de verre - Négatif sur plaque de verre représentant de trois-quarts un chapiteau historié roman du cloître de l'Abbaye de Moissac (Tarn-et-Garonne) : chapiteau consacré à saint Martin de Tours, encore soldat, aux portes d'Amiens, partageant son manteau avec un mendiant
© Alienor.org, Collections Musée Labenche, ville de Brive

M0499_96.23.2-11-a Négatif sur plaque de verre représentant de face un chapiteau historié roman du cloître de l'Abbaye de Moissac (Tarn-et-Garonne ; galerie nord) : chapiteau consacré à saint Martin de Tours, encore soldat, aux portes d'Amiens (vue de la conversion en positif)
Collections Musée Labenche, ville de Brive


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.