salière

Dénomination : salière
Auteur - Exécutant : inconnu (céramiste)
Désignation
Numéro d'inventaire : 1995.1.2223M
Autre n° : 924
Domaine : céramique, vie domestique, ethnologie
Matières : faïence
Techniques de réalisation : cuisson, décor peint à la main, décor de grand feu, glaçure à l'étain
Dimensions et formes : H. 3,5 ; L. 12,5 ; l. 8
Sujets représentés : rayure, cœur
Description :

Cette salière est composée de deux salerons en forme de cœur apointés. Au centre de ces derniers se trouve un décor de points jaunes et bleus. Le rebord de cette salière est décoré de traits verticaux bleus et orange.

Type d'inscription : ancien numéro d'inventaire
Transcription des inscriptions :

DM.924

Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : Poitou-Charentes (France, rég.)
Collecteur : Mestreau Abel
Type de découverte : inconnue
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Angoulême (Charente, ville)
Siècle ou millénaire : 19e siècle
Précision sur la genèse :

Selon les observations de Monsieur et Madame Guérit.

Données sur l'utilisation
Utilisation : objet domestique
Précision sur l'utilisation : Salière de table
Précision sur l'utilisation seconde : Décoration
Lieu d'utilisation : Poitou-Charentes (France, rég.)
Administration
Localisation de l'objet : musée Dupuy-Mestreau (Saintes, bât.)
Propriétaire : Saintes propriété de la commune
Date d'acquisition : achat le 10 décembre 1992
Ancienne appartenance : Dupuy Charles entre 1976 et 1992
Mestreau Abel entre 1920 et 1939
Service gestionnaire : conservation des musées de Saintes
© Alienor.org, Musées de la ville de Saintes

M0835_N14-371 Salière double coeur, Inv. 1995.1.2223M
Musées de la Ville de Saintes

M0835_N14-372 Salière double coeur, Inv. 1995.1.2223M
Musées de la Ville de Saintes

M0835_N14-373 Salière double coeur, Inv. 1995.1.2223M, marquage
Musées de la Ville de Saintes


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.