sculpture - Les Nymphes de la Prairie/Trois nymphes

Titre : Les Nymphes de la Prairie/Trois nymphes
Dénomination : sculpture
Auteur - Exécutant : Maillol Aristide (sculpteur)
Rudier Alexis (fondeur)
Désignation
Numéro d'inventaire : MNR Rec 11 S
Autre n° : D951.13.1
Domaine : sculpture, arts
Matières : bronze
Techniques de réalisation : fonte
Dimensions et formes : H. 160 ; l. 144 ; P. 80
Sujets représentés : figure mythologique, femme de la mythologie gréco-romaine, Nymphe, nudité, en pied, pâquerette, renoncule, marjolaine
Description : Ce grand groupe sculpté en bronze a été attribué au Musée national d'art moderne par l'Office des biens privés en 1950, et déposé à Poitiers en 1953 (n° MNR : Rec 11 S).
Après avoir été admis en 1884 dans l'atelier de Cabanel, Maillol organisa à Banuyls un atelier
de tapisserie. En contact avec le groupe des Nabis en 1893, ce n'est qu'à partir de 1900 qu'il
commença son oeuvre de sculpteur. Il puisa son inspiration dans le classicisme hellénique, exalté après son voyage en Grèce en 1908. Son art est fondé sur le modelage, suivi de tirages en bronze.
On peut voir son oeuvre plus particulièrement dans le jardin des Tuileries à Paris, dans les jardins du Carrousel.
C'est en 1930 qu'il commença son groupe des Nymphes de la Prairie. Il y travailla durant sept ans, exposant le groupe pour la première fois à l'exposition du Petit Palais en 1937. Chacune des nymphes représente la fleur dont elle est couronnée : la pâquerette, la renoncule et la marjolaine.
Plusieurs tirages de l'oeuvre existent, en plomb à la Tate Gallery de Londres, à Marly-le-Roi, dans la maison de Maillol à Banyuls, et en bronze dans les jardins du Carrousel à Paris, au Kunstmuseum de Berne, à l'Art Institute de Minneapolis.
C'est une oeuvre majeure de la sculpture de l'entre-deux-guerres, dont Maillol était particulièrement satisfait. On y trouve les caractéristiques essentielles de son style : plénitude des formes, classicisme de la ligne, symbolisme des figures. Ce style plein et épuré, d'une profonde originalité, joua à bien des égards un rôle aussi important que les sculptures de Rodin, dans une toute autre voie.
Type d'inscription : monogramme, marque de fabrique
Transcription des inscriptions : M (sur le socle)
Alexis Rudier fondeur Paris (sur la terrasse)
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Maillol Aristide (Marly-le-Roi, atel.)
Date d'exécution : entre le 1 janvier 1930 et le 1 janvier 1937
Siècle ou millénaire : 2e quart 20e siècle
Administration
Localisation de l'objet : musée Sainte-Croix (Poitiers, bât.)
Propriétaire : Musées Nationaux Récupération Musées nationaux récupération
Date d'acquisition : attribution par l'office des biens privés après le 1 janvier 1945
Ancienne appartenance : Wallraf-Richartz-Museum - Fondation Corboud
Dépositaire de l'objet : Musée de la Ville de Poitiers et de la Société des Antiquaires de l'Ouest
Date de dépôt : entre le 1 juin 1951 et le 28 août 2017
Service gestionnaire : Établissement public du Musée d'Orsay
Documents et objets liés
Bibliographie : Camo P., 1950 (Page : p 80 ; p 22; p 298-299)
ROY C.,1947 (Page : p 80 ; p 22; p 298-299)
Frère H., 1956 (Page : p 80 ; p 22; p 298-299)
Chavanne B Gaudichon B 1983 b (Page : p 80 ; p 22; p 298-299)
© Alienor.org, Musée de la Ville de Poitiers et de la Société des antiquaires de l'Ouest

M0852_D951-13-1_1035-02-2 Les nymphes, Aristide Maillol
Musées de la ville de Poitiers et de la Société des Antiquaires de l'Ouest


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.