statuette masculine - Adolescent désespéré/Narcisse

Titre : Adolescent désespéré/Narcisse
Dénomination : statuette masculine
Auteur - Exécutant : Rodin François-Auguste-René
Désignation
Numéro d'inventaire : 953.11.77
Domaine : sculpture, arts
Matières : bronze
Techniques de réalisation : fonte
Dimensions et formes : H. 30,4 ; l. 11,2 ; P. 11,2
Sujets représentés : garçon, nu
Description : "[...] En 1880, l'État commande à Rodin une oeuvre monumentale, la Porte de l'Enfer, destinée au futur musée des arts décoratifs. Cette commande, qui ne sera jamais achevée, absorbe Rodin pendant une longue période, qui le voit se plonger dans l'oeuvre de Dante pour y puiser de nombreux sujets.
Mais surtout, dans sa pratique, il utilise, au grand dam des sculpteurs traditionnels, un procédé singulier : le marcottage. Ce procédé consiste à composer une oeuvre nouvelle en réutilisant soit en partie, soit en totalité, une ou plusieurs oeuvres déjà exécutées antérieurement. L'Adolescent désespéré (appelé aussi Narcisse) en est un exemple révélateur (cat. n° 55). Cette petite sculpture en bronze aurait appartenu à Félix Bracquemond. L'oeuvre originelle, figurant dans la Porte de l'Enfer, provient du groupe d'Ugolin. Plus tard, Rodin isole la figure du jeune garçon, lui associe une figure féminine, et crée Fugit amor, avant de reprendre l'enfant seul dans une pièce baptisée l'Enfant prodigue. Deux oeuvres conservées au musée Rodin sont très proches de la statuette de Poitiers : il s'agit d'une version en terre cuite de l'Adolescent désespéré debout. La figure en plâtre a cependant conservé ses bras, et la terre cuite, plus haute, représente le personnage en pied. En fait, il s'agit d'une habitude coutumière de Rodin : s'il reprend volontiers ses anciennes compositions, il les réinvente, pour ainsi dire, et les reconsidère totalement. Ainsi, l'Adolescent désespéré du musée de Poitiers, présenté dans une attitude orante, peut-il être considéré comme une oeuvre parfaitement originale [...].
Ce que l'on a reproché à l'Age d'airain apparaît ici pleinement : cette façon de s'attaquer à la glaise et de saisir la figure de l'intérieur, poussant les volumes jusqu'à un niveau de tension dynamique extrême. Comme toujours, chez Rodin, le centre de gravité est proche du sol, la figure est massive, compacte, et semble naître de la glaise [...]". (Bourel Y Bozier S 2009)
Type d'inscription : signature
Transcription des inscriptions : Rodin (sur le côté droit de bas en haut)
Données sur l'exécution
Date d'exécution : entre le 1 janvier 1885 et le 1 janvier 1890
Siècle ou millénaire : 4e quart 19e siècle
Administration
Localisation de l'objet : musée Sainte-Croix (Poitiers, bât.)
Propriétaire : Poitiers propriété de la commune
Date d'acquisition : don le 18 octobre 1961
Ancienne appartenance : Rodin François-Auguste-René
Bracquemond Félix
Brisson André
Service gestionnaire : Musée de la Ville de Poitiers et de la Société des Antiquaires de l'Ouest
Documents et objets liés
Bibliographie : Chavanne B Gaudichon B 1983 b (Page : 116)
La revue française Paris mai 1963 (Page : 8)
Sandoz M 1953 b DOUBLON (Page : 42-43)
Bourel Y Bozier S 2009 (Page : 80-82)
Exposition : Claudel Maillol et Cie Poitiers 2009 Numéro dans le catalogue : 55
© Alienor.org, Musées de la ville de Poitiers et de la société des antiquaires de l'Ouest

M0852_953-11-77_Q2009-3175 Adolescent désespéré ou Narcisse, bronze, 1885-1890, Auguste Rodin
Musée de la ville de Poitiers et de la société des antiquaires de L'Ouest


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.