tableau ; portrait - Portrait de Henry-Charles de la Trémoïlle dit 'Prince Rupert'

Titre : Portrait de Henry-Charles de la Trémoïlle dit 'Prince Rupert'
Dénomination : tableau, portrait
Auteur - Exécutant : Wright Joseph Michael
Désignation
Numéro d'inventaire : 1707
Domaine : peinture, arts
Matières : toile (support)
Techniques de réalisation : peinture à l'huile
Dimensions et formes : H. 80 ; l. 61 (hors cadre)
Sujets représentés : portrait, homme
Description :

Ce tableau présente un portrait en buste de Henry-Charles de La Trémoïlle (1620-1672), portant une armure et un bâton de Maréchal ; un cadre en bois sculpté et doré. Henry-Charles de La Trémoïlle, prince de Tarente (1620-1672) fut éduqué par les Jésuites en 1628 après la conversion de son père au catholicisme. Il partit cependant pour l'Angleterre pour rejoindre son grand-oncle, Fréderik-Hendrik d'Orange qui le fit écuyer. Colonel de cavalerie en Flandres en 1640, il se distingua sur les champs de bataille dans les Pays-Bas entre 1640 et 1642. En 1641, il s'occupa du mariage de Guillaume d'Orange avec la princesse Maria d'Angleterre. Après l'échec de son projet de mariage avec Louise-Henriette, fille de Frederik-Hendrik d'Orange, il revint en France et épousa Amalia von Hessen-Cassel. Entre 1648 et 1653, il prit part à la Fronde, d'abord aux côtés de la Reine-Mère puis, après la disgrâce de Mazarin, dans le parti de la Grande-Demoiselle. En 1653, il était en Hollande où Wright fit son portrait. Malgré l'amnistie royale, à son retour en France, ses différends avec Mazarin le firent mettre en prison en 1654. L'année suivante, son père lui abandonna ses titres de duc et de pair. A la mort de Mazarin, en 1661, il devint l'un des principaux partisans de Louis XIV, mais son protestantisme le fit mettre à l'écart de la cour. De 1662 à 1668, avec l'accord de Louis XIV, il est en Hollande où il est gouverneur de la cavalerie hollandaise et gouverneur de Hertogenbosch de 1665 à 1670. Avec la création de la Triple Alliance, en 1668, il quitta la République pour l'Angleterre où il témoigna sa fidélité à Louis XIV. En 1670, il revint brièvement en Hollande pour commander l'armée. De retour en France en 1671, il se convertit au catholicisme. Il mourut à Thouars en 1672. Sa carrière reflète la position difficile des Huguenots françois durant le XVIIème siècle, oscillant souvent entre la cause protestante de Hollande et le parti catholique de France. Le rôle de l'Angleterre avec les changements politiques sous Charles Ier, le Commonwealth et Charles II, fut indicatif des temps instables que vécut alors Henry-Charles de La Trémoïlle.

Type d'inscription : datation, titre, nom de l'auteur, datation
Transcription des inscriptions : 1656 (D.b.g.)/PRINCE RUPERT|JOSEPH MICHAEL WRIGHT|1656 (cadre)
Données sur l'exécution
Date d'exécution : en 1653
Siècle ou millénaire : 3e quart 17e siècle
Administration
Localisation de l'objet : musée Henri Barré (Thouars, bât.)
Propriétaire : Thouars propriété de la commune
Date d'acquisition : achat en vente publique avec le concours du FRAM en décembre 1985
Ancienne appartenance : Sir Charles Clore

Londres, galerie Sotheby's, décembre 1985
Service gestionnaire : musée Henri Barré
Documents et objets liés
Objets liés : tableau ; portrait - Marie de la Tour d'Auvergne
© Alienor.org, Musée Henri Barré

M0845_e_1707.01 Portrait d'Henri Charles de La Trémoïlle, duc de Thouars
Musée Henri Barré

ACM_M0845_1707_08112016_DSC0480 Portrait de Henry-Charles de la Trémoïlle dit 'Prince Rupert' ( n° d'inV 1707)
Alienor.org, Conseil de musées

ACM_M0845_1707_08112016_DSC0488 Portrait de Henry-Charles de la Trémoïlle dit 'Prince Rupert' ( n° d'inV 1707, huile sur toile et son cadre)
Alienor.org, Conseil de musées


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.