hache-ostensoir - Hache-ostensoir

Titre : Hache-ostensoir
Dénomination : hache-ostensoir
Auteur - Exécutant : Kanak, canaques (ethnie)
Désignation
Numéro d'inventaire : 934.1500
Autre n° : 1500
Domaine : croyances - coutumes, industrie lithique, textile, ethnologie
Matières : jade néphrite, bois, fibre végétale, poil de roussette, noix de coco, tapa
Techniques de réalisation : poli, tresse, ligature, drap
Dimensions et formes : H. 56 ; L. 24.4 ; P 12
Description : 1500. Grande hache discoïde en jade néphrite, Nouvelle Calédonie (Cahier du Dr Lhomme). Grande hache à très belle lame de pierre verte, manche habilé de balassor (tapa), ligatures de fibres végétales et poils de roussette. La base en demi-noix de coco est habillée de cotonnade européenne et de cordons en poils de roussette.
Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : Mélanésie
Date de collecte, de découverte : avant le 1 janvier 1934
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Nouvelle-Calédonie (Océanie, archipel)
Date d'exécution : avant le 1 janvier 1934
Données sur l'utilisation
Précision sur l'utilisation : Objet de parade, bâton d'autorité.
Date d'utilisation : avant le 1 janvier 1934
Lieu d'utilisation : Nouvelle-Calédonie (Océanie, archipel)
Administration
Localisation de l'objet : Le Musée d'Angoulême (Angoulême, bât.)
Propriétaire : Angoulême propriété de la commune
Date d'acquisition : legs en 1934
Ancienne appartenance : Lhomme Jules avant le 1 janvier 1934 (1500)
Service gestionnaire : Le Musée d'Angoulême
Documents et objets liés
Exposition : DETRUIREMontbéliard 1980 Numéro dans le catalogue : 25
DETRUIREAngoulême, 1960_1 Numéro dans le catalogue : |252
Réunion des Musées Nationaux, 1990 Numéro dans le catalogue : 59
© Alienor.org, Le Musée d'Angoulême

M0818_934-1500-a Hache ostensoir kanak, vue d'ensemble (inv. 934.1500)
Musée des Beaux-Arts d'Angoulême


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.