sculpture ; ronde-bosse - Koaré

Titre : Koaré
Dénomination : sculpture, ronde-bosse
Auteur - Exécutant : Boené Jean-Michel, Kate Jean-Michel (sculpteur)
Désignation
Numéro d'inventaire : 2005.2.1
Domaine : sculpture, arts
Matières : chêne, cuivre, verre
Techniques de réalisation : ronde bosse
Dimensions et formes : H. 103 ; l. 64
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Rochefort (Charente-Maritime, ville)
Date d'exécution : entre avril et mai 2005
Siècle ou millénaire : 1er quart 21e siècle
Précision sur la genèse : Le titre de cette oeuvre, en bois de chêne européen, peut être traduit par "Porter l'Histoire". L'artiste a indiqué lors d'un entretien le 19 mai 2005, que, s'il avait pu apporter à Rochefort des coquillages de Nouvelle-Calédonie - "de chez lui" -, il les aurait utilisés pour représenter les yeux et la bouche de la tête de la sculpture.
Il explique : "On m'a demandé de sculpter le masque kanak, non pas le masque traditionnel, mais le masque contemporain. En Nouvelle-Calédonie, j'avais une idée de ce que j'allais faire. Mais lorsque je suis arrivé à Rochefort, on m'a montré le masque traditionnel du musée. En le voyant, tout a changé. Une fois rentré à l'hôtel, je remonte le temps et me pose des questions : comment ce masque est-il arrivé là ? D'où vient-il ? À qui appartient-il ? Depuis combien de temps est-il là ? Le masque traditionnel m'avait semblé triste. Il m'avait parlé et se demandait où il était, dans quel univers il était tombé. "Je ne suis pas chez moi, je suis donc triste", m'avait-il dit. Là, ça y est le rêve de ce masque est venu dans ma tête. Pour moi, le masque, c'est l'homme, l'homme qui marche et l'homme qui parle. J'ai voulu, à travers le masque, représenter un enfant pour qu'il raconte l'histoire à la place du vieux, mais le vieux dans son langage dit en levant les bras et en tournant sa tête : "D'où je viens, où suis-je ? ". Il arrondit ses bras et les serre contre lui pour montrer qu'il a froid. Le fil de cuivre qui sort de la bouche, c'est à la fois la parole et la liane qui attache la parole. La liane - la parole qui sort - c'est l'enfant qui raconte. Le masque-homme est debout sur un socle qui représente la terre kanak que la liane atteint, donc la liane retrouve ses racines. L'enfant est le vieux ne font qu'une seule parole, la parole kanak. À travers le vieux et l'enfant, j'espère que ceux qui vont venir voir le musée de Rochefort vont connaître l'existence du peuple kanak qui vit à plusieurs milliers de kilomètres d'ici".
Précision sur la datation : Ce sont les dates de résidence de l'artiste à Rochefort
Administration
Localisation de l'objet : musée d'Art et d'Histoire (Rochefort, bât.)
Propriétaire : Rochefort propriété de la commune
Date d'acquisition : acquisition en résidence d'artiste en 2005
Service gestionnaire : musée d'Art et d'Histoire de Rochefort-sur-Mer
© Alienor.org, musée d'Art et d'Histoire de Rochefort

Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.