coiffe

Dénomination : coiffe
Désignation
Numéro d'inventaire : 1999.0.669
Autre n° : K.97 ; MC.1999.669
Domaine : costume - accessoires du costume, ethnologie
Appellation vernaculaire : cayon, caillon
Matières : coton
Techniques de réalisation : percale, ruban, matelassé, jaconas, plissé à l'ongle en cœur, plissé à l'ongle droit, armure toile
Dimensions et formes : H. 31 ; l. 22 ; P. 19 ; Pds. 140
Description : Cette coiffe est composée de : une cayenne matelassée (sous-coiffe) reconstituée avec des matériaux modernes ; un dessus en percale plissé en coeur avec un devant composé d'un volant ; un ruban en jaconas (L. 0.5 cm) qui fait le tour de tête et un noeud dans la nuque.
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : France (Europe, pays)
Siècle ou millénaire : 19e siècle
Précision sur la genèse : Le dessus de cette coiffe est d'origine, mais la caye et la cayenne ont été reconstituées par Augustine Guérin. Françoise Merle est également intervenue sur cette coiffe.
Données sur l'utilisation
Utilisation : tête (costume)
Lieu d'utilisation : Vienne (Poitou-Charentes, dpt.)
Administration
Localisation de l'objet : hôtel Sully (Châtellerault, bât.)
Propriétaire : Châtellerault propriété de la commune
Date d'acquisition : donation sous réserve d'usufruit le 8 avril 1974
Ancienne appartenance : Guérin Augustine
Service gestionnaire : musée Sully
© Alienor.org, Musées de Châtellerault

M0846_N_1999-0-669_b Coiffe (n° inv. 1999.0.669) : vue de face
musées de Châtellerault

M0846_N_1999-0-669_d Coiffe (n° inv. 1999.0.669) : vue de dos
musées de Châtellerault

M0846_N_1999-0-669_e Coiffe (n° inv. 1999.0.669) : vue du profil droit
musées de Châtellerault

M0846007243 Coiffe (n° inv. 1999.0.669)
musées de Châtellerault

M0846_ACM_1999-0-669_b Coiffe (n° inv. 1999.0.669) : vue du profil gauche
Alienor.org, Conseil des Musées

M0846_N_1999-0-669_c Coiffe (n° inv. 1999.0.669) : vue du profil gauche
musées de Châtellerault


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.