tableau - L'Enfant Jésus à genoux devant les instruments de la Passion (titre factice)

Titre : L'Enfant Jésus à genoux devant les instruments de la Passion (titre factice)
Dénomination : tableau
Désignation
Numéro d'inventaire : 2007.0.2.8
Domaine : peinture, arts
Matières : bois
Techniques de réalisation : peinture à l'huile
Dimensions et formes : H. 51,7 ; l. 42 ; E. 0,5 (pas de cadre)
Sujets représentés : représentation du Christ, enfant, couronne, épine, clou
Description : Peint à l'huile sur bois, ce tableau appartient au cycle des Mystères de la vie du Christ provenant de l'abbaye Sainte-Croix. Autour d'un noyau initial de peintures nordiques illustrant la vie du Christ, l'abbesse Flandrine de Nassau a sans doute constitué ce cycle avant 1640, par adjonction d'une vingtaine de peintures à l'huile sur cuivre réalisées par Everard Quirinsz. van der Maes (inventoriées 965.22.1 à 965.22.20).
Cette composition a probablement été commandée à un peintre local , dans le courant du XVIIe siècle, par l'abbesse Flandrine ou par une autre abbesse lui ayant succédé, afin de compléter l'ensemble. Bien que non répertorié dans le catalogue de l'exposition de 1966, il fait bien partie du cycle : il n'a été retrouvé qu'après l'exposition, et n'avait pas été inventorié par Jean-Marie Moulin. Il figure cependant dans les listes révolutionnaires, notamment dans l'Inventaire du Museum dressé en l'an IX (n° 3), et ses dimensions, homogènes avec celles des autres tableaux, confirme son appartenance à l'ensemble.
Son iconographie complète la série des mystères douloureux. Vêtu d'une sobre robe blanche, l'Enfant Jésus agenouillé contemple les instruments de sa Passion : la Croix, la lance, l'éponge imbibée de vinaigre, les clous, mais aussi les dés des soldats qui tireront au sort sa tunique, une lanterne...
La citation reproduite sur le phylactère est tirée du Psaume 38, verset 18 : Quoniam ego in flagella paratus sum [et dolor meus in conspectu meo semper], Car je suis près de tomber, [et ma douleur est toujours devant moi]. Attribué au roi David, ce psaume fait partie des sept psaumes pénitientiels. Le texte ainsi reproduit annonce la Passion de Jésus et souligne encore la gravité de la scène de méditation de l'Enfant.
Type d'inscription : citation, étiquette, étiquette
Transcription des inscriptions : QVONIAM EGO IN FLAGELLA PARATUS SVM (peint en lettres blanches sur un phylactère déployé en partie haute de la composition)
INRI (peint en lettres blanches sur un cartel fixé à la croix, renversée, en bas à gauche)
n°4 monastère de Sainte-Croix (au dos)
B (au dos)
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Poitou-Charentes (France, rég.)
Siècle ou millénaire : 17e siècle
Administration
Localisation de l'objet : Musée Sainte-Croix (Poitiers, bât.)
Propriétaire : Poitiers propriété de la commune
Date d'acquisition : saisie révolutionnaire en 1793
Ancienne appartenance : Abbaye Sainte-Croix
Service gestionnaire : Musée de la Ville de Poitiers et de la Société des Antiquaires de l'Ouest
Documents et objets liés
Bibliographie : Moulin J M 1970 (Page : 358)
© Alienor.org, Musée de la Ville de Poitiers et de la Société des antiquaires de l'Ouest

M0852_2007-0-2-8_W2007-5443 L'Enfant Jésus à genoux devant les instruments de la Passion, France, XVIIe siècle - huile sur bois
Musée de la Ville de Poitiers et de la Société des Antiquaires de l'Ouest


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.