vélocipède

Dénomination : vélocipède
Désignation
Numéro d'inventaire : 2007.3.1
Domaine : transports - communications, métallurgie, ethnologie, sciences - techniques
Matières : bois, métal
Dimensions et formes : H. 1200 ; L. 1740 ; l. 628 - D. 910 (roue avant) - D. 825 (roue arrière)
Description : Carrosserie/Cadre : Type Michaux
Couleur : jaune/noire.

Objet constitué d'un cadre en bois en forme d'accolade dont l'extrémité arrière (garde-boue) s'achève par une tête d'oiseau stylisée. Sous le cadre sont rapportées 2 roues en bois et fer. Ces roues sont réalisées par l'assemblage de 8 arcs de cercles en bois constituant la jante, maintenus grâce à un bandage en fer, vissé et/ou riveté selon différentes interventions chronologiques.
Les roues présentent des rayons en bois (tiges de section circulaire) disposés en quinconce, fichés au centre d'un moyeu en bois gainé de fer. Les rayons sont emmanchés sur la paroi interne de la jante. La roue avant, d'un diamètre supérieur à la roue arrière, est raccordée sur le cadre par une simple fourche en fer maintenue par 2 cerclages en fer plat. La fourche en partie basse est fixée sur un moyeu portant également 2 pédales.
Chaque pédale présente une armature en fer en forme de L recevant, en son extrémité libre, un bloc en bois taillé surmonté par une sphère en bois tournée. Ce bloc est maintenu par une goupille en fer.
La partie supérieure de la fourche se prolonge, en traversant le cadre, par une tige de section circulaire (potence) renforcée par un double jambage oblique. Sur cette potence est raccordée, par un boulon, une tige horizontale de section semi-circulaire (guidon). Sur chaque extrémité du guidon est fiché un cylindre (poignée) en matériau organique (type bambou).
La roue arrière est raccordée sur le cadre par l'intermédiaire d'une double fourche en V.
Le cadre présente, en partie supérieure, une barre de renfort en fer plat montée sur charnières pour conserver la souplesse du bois tout en le maintenant. Cette barre de renfort devait recevoir l'assise (selle, non conservée).
Le cadre est, par ailleurs, renforcé par un gainage en fer plat, boulonné en partie supérieure et inférieure.
Le cadre et le flanc des roues sont peints en jaune rehaussé d'un liséré noir.
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Poitou-Charentes (France, rég.)
Date d'exécution : entre le 1 janvier 1870 et le 1 janvier 1890
Siècle ou millénaire : 2e moitié 19e siècle
Précision sur la genèse : En 1861, Pierre et Ernest Michaux, charrons parisiens, adaptent des manivelles sur la roue avant de la Draisienne. Ce système de transmission qu'ils nomment " pédivelle " a l'avantage d'être simple et léger. Ils créent leur entreprise en 1865, la "Maison Michaux" qui devient "La compagnie Parisienne" en 1869 après la vente du brevet aux frères Oliviers, ingénieurs des arts et manufactures.
Dès 1866, le vélo de type Michaux est fabriqué industriellement, d'abord en France puis à l'étranger. Le métal remplace de plus en plus le bois, les jantes se garnissent de caoutchouc, les corps sont plus légers. De nombreux perfectionnements apparaissent grâce à ce nouveau moyen de transport autonome : la roue libre, les roulements à billes, les bandages caoutchouc, la multiplication, le changement de vitesse, les suspensions. Surnommé le " briseur d'os ", le vélocipède est très inconfortable mais il est rapide.
Le modèle présent est certainement une copie de ce vélo Michaux exécuté par un charron local.
Données sur l'utilisation
Utilisation : TRANSPORT
Précision sur l'utilisation : Ce vélocipède aurait appartenu à une famille originaire du Châtelleraudais : les Vantelon dont une branche a habité à Pressec, commune de Jardres près de Chauvigny. La famille des donatrices raconte qu'un descendant des Vantelon l'utilisait en empruntant la RN 151 toute proche de son domicile pour se rendre à Poitiers (25 km).
Administration
Localisation de l'objet : musée Auto Moto Vélo (Châtellerault, bât.)
Propriétaire : Communauté d'agglomération du pays châtelleraudais propriété de la communauté d'agglomération
Date d'acquisition : don le 7 juin 2007
Ancienne appartenance : Breteaudeau Arlette avant le 7 mai 2007
Morillon Anne-Marie avant le 7 mai 2007
Bernard Eugène après le 1 janvier 1921
Rigaud Louis-Alexandre entre le 14 novembre 1854 et le 1 janvier 1921
Service gestionnaire : Musée Auto Moto Vélo
Documents et objets liés
Bibliographie : Augel C 2011
© Alienor.org, musées de Châtellerault

M0847_2007-3-1-a Vélocipède (n° inv. 2007.3.1)
musées de Châtellerault

M0847_2007-3-1-b Vélocipède (n° inv. 2007.3.1)
musées de Châtellerault

M0847_2007-3-1-c Vélocipède (n° inv. 2007.3.1)
musées de Châtellerault


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.