masque - Masque Ejumba

Titre : Masque Ejumba
Dénomination : masque
Auteur - Exécutant : Diola (ethnie)
Désignation
Numéro d'inventaire : 934.529
Autre n° : 529
Domaine : croyances - coutumes, ethnologie
Appellation vernaculaire : ejumba
Matières : roseau, corne, résine, coquillage, graine, nacre, cauri
Techniques de réalisation : vannerie, enduit
Dimensions et formes : H. 38 cm ; L. 40,5 cm ; P. 34,5 cm
Sujets représentés : bœuf
Description : Vannerie recouverte d'un enduit noir, orné d'un réseau de graines rouges (abrus precatorius) et de cauris, yeux tubulaires, vraies cornes de bovidé, boutons de porcelaine, fragments d'écorce battue (tapa) peinte. Représentation du boeuf sauvage, symbole de beauté et de puissance.
Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : Sénégal (Afrique, pays)
Date de collecte, de découverte : avant le 1 janvier 1934
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Sénégal (Afrique, pays)
Date d'exécution : avant le 1 janvier 1934
Précision sur la genèse : Casamance (Sénégal).
Données sur l'utilisation
Utilisation : rite et culte
Précision sur l'utilisation : Ce masque porté avec une longue robe de fibres qui cachait le danseur apparaît exclusivement au cours de l'initiation des jeunes hommes, le Bukut, ciment de l'unité sociale Diola. Chez ceux-ci, comme chez leurs voisins Bainunk de Casamance, Balante ou Bidjogo de Guinée-Bissau, qui utilisent des masques comparables, les cornes de vache ou de boeuf montrent l'importance économique que revêt le bétail dans les sociétés traditionnelles : en outre les bovins sont au sommet de la hiérarchie des animaux que l'on sacrifie à diverses occasions dans les rites propitiatoires. (E. Féau, 1996)
Date d'utilisation : avant le 1 janvier 1934
Lieu d'utilisation : Sénégal (Afrique, pays)
Administration
Localisation de l'objet : Le Musée d'Angoulême (Angoulême, bât.)
Propriétaire : Angoulême propriété de la commune
Date d'acquisition : legs en 1934
Ancienne appartenance : Lhomme Jules avant le 1 janvier 1934 (529)
Service gestionnaire : Le Musée d'Angoulême
Documents et objets liés
Bibliographie : Meauzé P 1972 (Page : p. 99)
Exposition : 1972 : `Sculptures africaines dans les collections publiques françaises`, Paris. 1995-96 : `Masques`, Paris._2
1966 : `L'art nègre, Dakar-Paris` p 50 n°89.
© Alienor.org, Musée des Beaux-Arts d'Angoulême

M0818_934-529_6 Masque Diola, n° 934.529
Le Musée d'Angoulême


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.