La consternation de la famille de Priam sur les remparts de Troie

Titre : La consternation de la famille de Priam sur les remparts de Troie
Auteur - Exécutant : Garnier Étienne Barthélémy
Désignation
Numéro d'inventaire : 872.1.4bis
Autre n° : D872.1.4
Domaine : peinture, arts
Matières : toile (support)
Techniques de réalisation : peinture à l'huile
Dimensions et formes : H. 413 ; L. 576
Sujets représentés : mythologie gréco-romaine, ville, guerre de siège, rempart, famille, roi, reine, deuil, char, mort par le fer, Priam, Hécube, Andromaque, Astyanax, Achille, Hector, Cassandre, Ulysse, Troie, Illiade
Description :

La consternation de Priam et de sa famille après le combat d'Achille et d'Hector suit précisément le chant XXII de l'Iliade d'Homère. La scène se passe sur les remparts de Troie. Dans la plaine, le corps d'Hector, mort est traîné par le char d'Achille autour des murs de la ville. A sa vue, Andromaque s'évanouit dans les bras de ses suivantes, son fils Astyanax, enfant, s'attachant désespérément à elle. Au premier plan, à droite, Priam, le vieux roi anéanti, veut réclamer aux grecs, le corps de son fils. Les prêtres et généraux troyens, ainsi que sa fille Cassandre, conscients des dangers de l'entreprise, le supplient et le retiennent. A gauche, Hécube, la mère d'Hector, effondrée, pleure dans les bras de ses filles tandis que Pâris, principal responsable du drame et de la guerre se cache le visage La mise en scène, inspirée du théâtre classique, place l'événement décisif en dehors du premier regard du spectateur. Chaque groupe placé sur une marche différente, exprime dans une sorte de crescendo, les diverses passions, à l'énoncé du drame. La douleur de l'épouse, la colère du père, les plaintes de la mère, l'angoisse des fidèles. On entend presque les acteurs s'exprimer au milieu des lamentations, des cris, le bruit du char, et des soldats (extrait de Joconde, portail des collections des Musées de France©J.C.Culas et P. Tournier, musées de Mâcon)

Type d'inscription : date, signature
Transcription des inscriptions : (auteur, en b. à g.)
Données sur l'exécution
Date d'exécution : en 1800
Sources de la représentation : Homère, l'Illiade chant XXII
Siècle ou millénaire : 4e quart 18e siècle
Précision sur la genèse :

L'artiste est pensionnaire de l'Académie de France à Rome, entre 1788 et 1793, quand il conçoit l'idée de cette grande oeuvre. Il s'y prépare avec soin et les étapes importantes de sa démarche créatrice ont été conservées avec un dessin très proche de conception et très achevé au musée de Quimper, l'esquisse de Mâcon ou "le modello" de 1792 sur papier à la gouache vernie marouflés sur toile et le tableau final, daté de 1800 au musée d'Angoulême. Garnier participe au Salon de l'an IV (septembre 1795) avec l'esquisse réalisée en Italie en 1792. Il y obtient un prix d'encouragement et un atelier au Louvre, ce qui lui permet d'exécuter, aux frais de l'Etat, son sujet déjà très travaillé qu'il souhaite réaliser dans un très grand format. Achevé, il le présente au Salon de 1800 où les commentaires seront nombreux et louangeurs.(extrait de Joconde, portail des collections des Musées de France).©J.C.Culas et P. Tournier, musées de Mâcon)

Précision sur la datation : Peinture : 1800 (An VIII) Modello gouache : 1792 (ou 1795 ?) Dessin préparatoire : 1792
Administration
Localisation de l'objet : Le Musée d'Angoulême (Angoulême, bât.)
Propriétaire : Angoulême propriété de la commune
Date d'acquisition : mode d'acquisition particulier en 2006
Ancienne appartenance : État
Service gestionnaire : Le Musée d'Angoulême
Documents et objets liés
Bibliographie : Bussac M et alii 2008 (Page : p. 86-87)
Farigoule J et alii 2015 (Page : p. 29)
Objets liés : 11227
© Alienor.org, Le Musée d'Angoulême

M0818_872-1-4bis La consternation de la famille de Priam n°872.1.4bis.
Musée des Beaux-Arts d'Angoulême


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.