photographie sur plaque de verre - Pierre Loti devant les portes de Xerxès à Persépolis (titre factice)

Titre : Pierre Loti devant les portes de Xerxès à Persépolis (titre factice)
Dénomination : photographie sur plaque de verre
Auteur - Exécutant : anonyme (photographe)
Désignation
Numéro d'inventaire : MPL 003.0.409
Domaine : photographie, ethnologie
Matières : verre
Techniques de réalisation : négatif au gélatino-bromure d'argent
Dimensions et formes : H. 6 ; L. 9
Sujets représentés : ruines, Perse, sculpture, porte, taureau, Viaud Julien
Description :

Pierre Loti pose devant les portes de Xerxès à Persépolis

Type d'inscription : numérotation
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Persépolis (Fars, site)
Date d'exécution : le 3 mai 1900
Siècle ou millénaire : 1er quart 20e siècle
Précision sur la genèse :

Lors de son voyage en Perse, Pierre Loti est chargé d'une vague " mission géographique et économique dans le sud de la Perse et en Afghanistan " par les Affaires étrangères françaises, mais la véritable raison du voyage semble être uniquement de découvrir la beauté de ce pays et notamment de se trouver à Ispahan pour la saison des roses. Le récit de son périple sera publié en 1904 sous le titre "Vers Ispahan".
Dans ce dernier, il décrit sa découverte des ruines des portes de Xerxès : " Oh ! Mon saisissement d'être accueilli, dès l'entrée par ces deux mornes géants dont l'aspect, à moi connu de très bonne heure, avait hanté mon enfance : corps de taureau ailé, et tête d'homme à longue barbe frisée, sous une tiare de roi mage ! - Je me complais trop sans doute à revenir sur mes impressions d'enfant ; mais c'est qu'elles ont été les plus mystérieuses, en même temps que les plus vives. - Donc, je les avais rencontrés pour la première fois vers ma douzième année, ces géants gardiens de tous les palais d'Assyrie, et c'était dans les images de certaines partitions de Sémiramis, très souvent ouverte en ce temps-là sur mon piano ; tout de suite ils avaient symbolisé à mes yeux la lourde magnificence de Ninive ou Babylone Je me les représentais entourés de ces fleurettes délicates, particulières au sol pierreux d'un domaine de campagne appelé " La Limoise ", lequel, à la même époque jouait un grand rôle dans mes rêves d'exotisme et voici précisément que je retrouve aujourd'hui, aux pieds de ceux qui m'accueillent, le thym, la menthe et la marjolaine, toute la petite flore des bois, sous ce climat semblable au nôtre. "

Précision sur la datation : Pierre Loti a passé 51 jours en Perse (du 17 avril au 6 juin 1900), qu'il parcours en compagnie de son domestique Edmond Gueffier du sud au nord, du port de Bûshir, presque au fond du golfe Persique, jusqu'à celui d'Enzeli sur la mer Caspienne.
Administration
Localisation de l'objet : réserves muséographiques (Rochefort, bât.)
Propriétaire : Rochefort propriété de la commune
Date d'acquisition : achat en 1969
Ancienne appartenance : Viaud Julien
Service gestionnaire : maison de Pierre Loti
Documents et objets liés
Bibliographie : Gaudichon B Quella-Villéger A 1985
Vercier B Malécot C 2006 (Page : 177 (reproduction pleine page))
© Alienor.org, Maison de Pierre Loti

M0831_scan11-0017 Anonyme, Pierre Loti devant les ruines de Persépolis, inv MPL 003.0.409
Maison de Pierre Loti, Ville de Rochefort


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.