statuette ; figurine

Dénomination : statuette, figurine
Auteur - Exécutant : Senoufo
Senoufo
Désignation
Numéro d'inventaire : 998.3.11
Domaine : sculpture, ethnologie
Appellation vernaculaire : kafigueledyo
Matières : bois, étoffe, coton
Techniques de réalisation : patine, traces de peinture
Dimensions et formes : H. 70 ; L. 21 ; l. 9
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Côte-d'Ivoire (Afrique, pays)
Siècle ou millénaire : 20e siècle
Données sur l'utilisation
Précision sur l'utilisation :

Kafiguélédyo signifie "celui qui dit la chose blanche" ou "celui qui dit la vérité". Il est la représentation d'un esprit occulte qui a le pouvoir terrible de punir, de juger et de jeter des sorts particulièrement redoutables pour faire régner l'ordre social. À ce titre, il suscite l'effroi.

Cet objet de forme humaine est généralement couronné d'un assemblage de plumes, voire aussi de piquants de porc-épic (signes des sorts que l’on jette). La figurine en bois, sommairement sculptée, est toujours habillée d'un vêtement en toile brute. Seuls les pieds ne sont pas recouverts. À sa surface, de nombreuses offrandes alimentaires ou libations ont formé une patine croûteuse. Le visage, formé par le tissu froncé autour du cou par une cordelette, est en principe dissimulé sous une cagoule.

Les bras, cousus et articulés, sont mobiles et se présentent sous la forme de bâtons parfois prolongés d'armes en bois ou en métal (lame tranchante, crosse à tête lourde).

La statuette peut aussi porter des cornes de bélier, d’antilope ou des sachets divers composés de matières organiques pendant au dos, attachés à l'aide d'une cordelette. Ces accessoires garnissant la statuette, servent à augmenter sa puissance mystique. Dans la confection du kafiguélédyo interviennent divers autres éléments dont le choix obéit à des impératifs rigoureux, leurs qualités particulières contribuant à l'efficacité rituelle.

Le kafiguélédyo est un garant symbolique essentiel du comportement social et seuls les grands initiés peuvent y recourir.

Dans les villages sénoufo, lorsqu’il y a un vol, un meurtre, un délit quelconque, le chef réunit tous les habitants sur la place du village. Un danseur arrive, le porteur de kafiguélédyo. Ce danseur rentre en transe et le personnage kafiguélédyo doit alors désigner le coupable avec ses bras en forme de branche. La population et notamment les enfants, vivent dans la crainte de cet être, car il est considéré comme un sorcier. On affirme en effet, que l'officiant qui préside la séance de consultation, est en mesure, sur la demande du client et contre rémunération, de jeter un maléfice sur la personne visée, même éloignée du lieu de l'opération.

C'est en pointant dans la direction de la personne visée les bras armés du kafiguélédyo que l'opérateur, au cours d'une séance secrète, et après avoir accompli les gestes incantatoires adéquats, « jette » à distance le maléfice.

Son nom, qui comporte l'injonction de « dire le vrai », indique la sanction surnaturelle que peut s'attirer celle ou celui qui a commis une offense, une faute, même cachée.

Administration
Localisation de l'objet : Le Musée d'Angoulême (Angoulême, bât.)
Propriétaire : Angoulême propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 1997
Ancienne appartenance : Deluen Hervé
Service gestionnaire : Le Musée d'Angoulême
Documents et objets liés
Bibliographie : CPCS, 1989 (Page : CPCS, 1989, p. 93, n° 62-63 ;)
Exposition : Afrique-Océanie Angoulême 1998 Numéro dans le catalogue : Afrique.Océanie Figures énigmatiques aquisitions récentes, Musée des Beaux-Arts, Angoulême, 1998, p. 14 ;
© Alienor.org, Musée des Beaux-Arts d'Angoulême

ACM_M0818_10042017_DSC5202_998.3.11 Figurine kafigueledyo (n° d'inv. 998.3.11 vue de face)
Alienor.org, Conseil de musées

ACM_M0818_10042017_DSC5203_998.3.11 Figurine kafigueledyo (n° d'inv. 998.3.11 vue de trois quart)
Alienor.org, Conseil de musées

ACM_M0818_10042017_DSC5204_998.3.11 Figurine kafigueledyo (n° d'inv. 998.3.11 vue de dos)
Alienor.org, Conseil de musées

ACM_M0818_10042017_DSC5205_998.3.11 Figurine kafigueledyo (n° d'inv. 998.3.11, vue de trois quart)
Alienor.org, Conseil de musées


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.