Guérin Augustine

État civil : Guérin Augustine
Type de personne : personne physique
Identification
Naissance : Née Chinon (Indre-et-Loire, ville) le 17 juin 1898
Décés : décédée Pleumartin (Vienne, ville) le 19 août 1993
Lieu de travail : Châtellerault (Vienne, ville)
Biographie : Née le 17 juin 1898 à Chinon, Augustine Guérin vit avec son frère l'Abbé Emile Guérin, curé d'Antoigné près de Châtellerault.
En juillet 1933, pour venir en aide à la paroisse de son frère, elle organise une fête des costumes du Poitou. Soucieuse de pérenniser un savoir faire et de préserver le port des costumes régionaux, elle fonde la même année un groupe folklorique féminin " les Amis du vieux Poitou ", devenu mixte dès l'année suivante et toujours actif en 2006.
Ainsi elle collectionne, se passionne pour les coiffes et bonnets jusqu'à exposer en 1934 le résultat de ses premières collectes salle de la Redoute à Châtellerault. Le succès est tel que cette exposition est montée ensuite à Poitiers, Loudun, Chauvigny, La Rochelle et Royan.
En 1935, Mademoiselle Guérin est cofondatrice de la Confédération Nationale des Groupes Folkloriques des Provinces Françaises, et en est nommée " membre National à Vie ". Elle organise et participe alors à des rencontres folkloriques à travers la France et l'Europe.
Elle écrit aussi des articles dans la Revue du Folklore de France sur les coiffes et costumes régionaux ou rapportant des contes, des histoires locales collectés lors de ses multiples déplacements dans la région.
De par ses activités, elle étoffe ses connaissances, développe un savoir faire : le repassage des coiffes. Elle constitue peu à peu une première collection qu'elle vend au musée des Arts et Traditions Populaires de Paris en 1955.
Elle intervient comme couturière-lingère, comme folkloriste assurant des enquêtes et expertises pour les Musées du Vieux Chinon, de Niort ou d'Airvault et multiplie les activités folkloriques du groupe des " Amis du Vieux Poitou ".
Elle reprend sa collecte et crée un nouveau fonds comprenant près de 3000 pièces, coiffes et bonnets, vêtements et dentelles…que la Ville de Châtellerault acquière en 1974 pour le musée.
Mémoire vivante d'un savoir faire qu'elle a longtemps observé et exercé, elle fait fonction de conservatrice du Musée des Coiffes jusqu'à sa retraite puis participe encore à des interviews.
Elle meurt en 1993.
© Alienor.org, musées Châtellerault

Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.