Publications d'Alienor.orgAlienor.org, le conseil des muséeshttp://www.alienor.orgLes publications du conseil des muséesCMPCfr-FRHenri Doucet (1883-1915) : un destin foudroyé2022-09-16 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2022/exposition-virtuelle/henri-doucet-1883-1915-un-destin-foudroye/Exposition virtuelle77ead247c4dd910fd034a7ec85d71ca2

Né à Pleumartin en 1883, et remarqué pour ses talents de peintre, Henri Doucet s'installe à Paris et fréquente le monde artistique de la Belle Époque. Artiste pluriel, s'essayant à différentes pratiques simultanément : peinture, sculpture, arts décoratifs allant jusqu'à s'intéresser aux costumes et décors de théâtre, sa production artistique illustre sa curiosité et la volonté d'initier un style personnel. Son parcours le conduit jusqu'en Italie, puis à Londres et enfin à Villeneuve-lès-Avignon et, partout, il croise les représentants des mouvements d'avant-garde.

Rattrapé par la Première Guerre mondiale, il meurt précocement dans une tranchée du front de l'Est en 1915, à seulement 32 ans.

Disséminées à travers l'Europe (Roubaix, Paris, Saint-Tropez, Londres, Copenhague, Oslo…), ses créations sont conservées dans de nombreuses collections, publiques ou privées. En France, les musées de Châtellerault et de Poitiers possèdent à eux deux une trentaine d'oeuvres de la main de ce peintre poitevin au destin foudroyé.

]]>
Du bucolique à l'allégorie : un demi-siècle d'éventails2022-05-25 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2022/billets/du-bucolique-a-lallegorie-un-demi-siecle-deventails/Exposition virtuelled6ad8765e9c593ddba49171de0e8f41d

La collection d'éventails conservée au Musée Sainte-Croix date principalement de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Les éventails exposés ici reflètent le goût de l'époque et son évolution, des scènes galantes et de la profusion des décors floraux privilégiés sous le règne de Louis XV, jusqu'aux résurgences de l'Antiquité qui apparaissent dans la production de l'avènement de Louis XVI à la Révolution.

Cette présentation est une adaptation du livret réalisé pour accompagner l'exposition “Du bucolique à l'allégorie : un demi-siècle d'éventails La collection du musée Sainte-Croix dévoilée”. Cette exposition, montée dans le cadre d'un projet tuteuré, est l'oeuvre de Mathilde BERTHON, Elsa DENICHOU, Inès FERRON, Mathieu FONROQUES et Louis GARREAU, étudiants du Master 2 Histoire, civilisations, patrimoine, parcours Histoire de l'art, patrimoine, musées de l'Université de Poitiers, sous la direction d'Aude NICOLAS, docteur en histoire de l'art, diplômée de l'École du Louvre, chercheur associé au Criham – UR 15507 de l'Université de Poitiers et à l'équipe de recherche de l'École du Louvre.

]]>
Le souffle des ancêtres, émotions patrimoniales de Jean-Paul Tooh-Tooh2022-05-09 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2022/exposition-virtuelle/souffle-ancetres-tooh-tooh/Exposition virtuellefd7e48e07cfa2c44e994354d53803c31

À la faveur d'une immersion dans le Muséum de La Rochelle, je voudrais produire des textes poétiques ou des fragments théâtraux qui nomment, datent, expliquent, redonnent vie, questionnent, guident, racontent émeuvent, provoquent ; meubler le silence symbolique des pièces d'art en y inscrivant les émotions patrimoniales qu'elles m'inspirent. Jean-Paul Tooh-Tooh - 4 février 2021.

Dans le cadre du mois des Mémoires organisé par la ville de La Rochelle, le Muséum d'Histoire naturelle, la Maison des écritures et le Centre Intermondes ont accueilli en résidence le dramaturge béninois Jean-Paul Tooh-Tooh en 2021 et 2022. Il lui a été proposé d'explorer les collections du Bénin conservées au Muséum. Sur les 109 objets qui constituent la collection, l'auteur en a sélectionné 28 qui ont inspiré ces fragments poétiques.

Retrouvez dans cette publication multimédia d'Alienor.org, Conseil des musées la présentation de ces 28 oeuvres en détails, en représentation 3D et en vis-à-vis des textes de l'artiste.

]]>
Alfred de Curzon, maître du paysage2022-04-01 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2021/billets/alfred-de-curzon-maitre-du-paysage/Exposition virtuelle36b5a5a008ecee464a70b6a7ddaad5f4

"Si vous voulez connaître le sol maigre de l'Attique, la terre poudreuse… les temples désolés qui entourent la capitale du roi Othon et la triste parodie d'Athènes, regardez les tableaux de M. de Curzon : tout est là. Il a tout vu, tout compris, tout rendu ; excepté peut-être l'éclat du soleil qui cuisait ses mains comme des écrevisses, lorsque nous chevauchions côte à côte sur les cailloux brûlants de l'Illissus."
Voyage à travers l'exposition des beaux-arts (peinture et sculpture), Edmond About, 1855.

Alfred de Curzon (1820-1895) est un peintre paysagiste originaire du Poitou. Sa vie est bien connue par sa riche correspondance et ses écrits ainsi que par la biographie rédigée par son fils, Henri de Curzon.
Représentant trop injustement oublié des artistes formés par l'Académie des beaux-arts, parfois qualifiés de "pompiers" ou "académiques", il porte pourtant dans ses oeuvres un regard sûr et une main experte au service du "vrai dans le beau" pour reprendre les mots de son fils.

]]>
Les MNR - Musées Nationaux Récupération2021-11-19 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2021/exposition-virtuelle/les-mnr-musees-nationaux-recuperation/Exposition virtuelle1a26f8bd7a7c319f3a083db1daf05c3f

Parmi les oeuvres conservées dans les musées français il en est certaines qui ont un statut juridique à part : elles relèvent de l'État mais ce dernier n'en est pas le propriétaire, juste le gardien. Ce sont les oeuvres classées Musées Nationaux Récupération ou MNR.

Il s'agit d'objets dérobés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale et dont les propriétaires légitimes ou leurs ayants-droits n'ont pas été retrouvés.
Pour comprendre ce que sont les MNR il faut remonter à la période de l'Occupation en France, et avant cela aux fondements idéologiques du nazisme.
Parallèlement à une volonté de réinterpréter entièrement l'histoire et l'histoire de l'art, le régime nazi avait mis en place un immense plan de spoliation des biens des personnes déportées : Juifs, opposants politiques, francs-maçons, etc…
Beaucoup d'oeuvres issues de collections publiques, comme privées, ont alors été acheminées jusqu'en Allemagne. À la fin de la guerre les objets retrouvés issus de ces pillages sont rapatriés dans leur pays d'origine.

]]>
Chamoiserie et ganterie à Niort, une tradition séculaire2021-10-14 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2021/exposition-virtuelle/chamoiserie-ganterie-niort-tradition-seculaire/Exposition virtuellef9673d23bc66db48d5151b07fb4309a4

La chamoiserie est une activité niortaise très ancienne. Dès le 13e siècle, la cité exportait divers produits tels que des denrées alimentaires, mais aussi de la laine, ce qui laisse supposer que l'on travaillait déjà la peau de mouton, le cheptel bovin, caprin et ovin étant important dans cette région. Retour sur une histoire dont l'origine remonte au Moyen-Âge…

Cette publication en ligne vous propose l'évocation d'un savoir-faire niortais d'abord artisanal puis industriel, illustrée de pièces significatives, outils et tableaux issus des collections du musée Bernard d'Agesci à Niort. Une attention particulière est également portée à un fonds photographique d'ouvriers à l'oeuvre, série de plaques de verre d'aspect documentaire, réalisée pour l'entreprise Boinot de Niort au début du 20e siècle.

]]>
Entre l’ombre et la lumière ou l’invention de la projection lumineuse (vidéo)2021-09-13 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2021/billets/6596/Vidéoc96e9f72bc83a701bf8c1e0bf595d598

Les spectacles de lanterne magique sont considérés comme l'ancêtre du cinéma. Au delà de la simple invention de la projection d'images lumineuses, la lanterne magique inaugure un spectacle d'un genre nouveau : la fantasmagorie ; son but était d'émerveiller autant que d'effrayer. Les premières années du cinéma s'inscrivent dans cette continuité. Cette conférence se propose de remonter aux origines du langage cinématographique en retraçant l'histoire de la création de la lanterne magique et d'évoquer son succès à travers la projection d'images colorées et lumineuses issues des siècles précédents ; images qui gardent encore aujourd'hui toute leur puissance poétique et féerique.

]]>
George Nuku - Voyage autour du monde, l’aventure maori de Dumont d’Urville2021-06-17 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2021/retour-sur-une-exposition/george-nuku/Exposition virtuelleebacd481f3a2a3ddda2718701425f82f

En s'inspirant des collections du musée Hèbre, George Nuku rend hommage aux voyages en Océanie de Jules Dumont d'Urville, qui furent des expériences scientifiques autant qu'artistiques. Ces périples ont permis une extraordinaire iconographie des populations du Pacifique et particulièrement des Maori, chers à l'explorateur. L'installation comprend plusieurs structures en plexiglas réinterprétant les dessins et les lithographies réalisés au 19e siècle, témoins inestimables sur des cultures révolues, qui apportent une dimension nouvelle dans un monde aujourd'hui en plein bouleversement.

]]>
La faïencerie d’art de Parthenay : Édouard Knoëpflin2021-05-21 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2021/ressource/la-faiencerie-dart-de-parthenay-edouard-knoepflin/Exposition virtuelle998a34e54d8ad8aaef535a08b207178f

Pendant les soixante ans de sa longue carrière de céramiste, Édouard Knoëpflin a beaucoup produit. Sa plus ancienne pièce connue date de 1884 et la dernière de 1941. Entre post-romantisme et prémices de l'Art moderne, et tout en suivant les traces des faïenciers qui l'ont précédé à Parthenay, il inscrit ses recherches plus personnelles dans les nouveaux mouvements artistiques qui vont révolutionner le goût de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, Art Nouveau et Art Déco.

]]>
Chromatique ou diatonique ? Deux accordéons de la firme Maugein de Tulle2021-04-20 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2021/ressource/accordeon-chromatique-diatoniqueUn regard, une œuvre4d573360a805b31e7caee0662eb4f3ab

Avec plus de 100 ans d'existence et une implantation sur la ville de Tulle, l'entreprise Maugein est une des toutes dernières firmes françaises de fabrication d'accordéon.

Ce billet propose la numérisation 3D de deux types emblématiques d'accordéon, modèles conçus par cette société et conservés dans les collections des musées de Tulle.

]]>
Le sens du détail, podcasts des journées d'étude2021-03-15 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2021/ressource/sens-du-detail-podcasts/Vidéo93a25f360d88d4c6bfd1227d87dff011

Le sens du détail, un autre regard sur la peinture d'histoire et la sculpture monumentale du 19e siècle à nos jours

Extrait du programme : Ces deux journées d'études ont pour objectif d'étudier la question du détail, principalement dans la peinture d'histoire et la sculpture monumentale du 19e siècle à nos jours. En effet, la représentation picturale de l'histoire et l'hommage sculpté s'enrichissent, à l'époque contemporaine, d'un important répertoire de détails et de précisions matérielles dont l'analyse peut induire une nouvelle lecture de l'oeuvre ou lui ajouter une nouvelle dimension.

Retrouvez les rediffusions audios de 17 interventions qui ont animé les journées d'étude des 23 septembre 2020 et 1er décembre 2020.

Journées d'étude organisées par le laboratoire Criham, Université de Poitiers et le laboratoire InTru, Université de Tours en partenariat avec le musée Sainte-Croix de Poitiers et le musée des Beaux-Arts de Tours

]]>
La drague... une histoire vaseuse2021-02-12 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2021/objet-des-collections/drague-une-histoire-vaseuse-objet-des-collections/Un regard, une œuvre03d6d74a8592aedb940e75eb0ed8b0d0

Présentation d'un diorama, modèle réduit, figurant la drague et son remorqueur présentés dans le parcours permanent du Musée Maritime de La Rochelle.

Mise en service en 1906, la drague fonctionna pour le port de la Rochelle de 1956 jusqu'en 1987 pour racler l'entrée du Vieux-Port et retirer la vase obstruant peu à peu son accès et ses bassins.

L'occasion est ainsi donnée, de revenir sur des siècles et des siècles de lutte contre l'envasement des ports de La Rochelle et des moyens technologiques développés pour y arriver.

]]>
La maquette du Saint-Sépulcre2021-01-13 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2020/objet-des-collections/la-maquette-du-saint-sepulcre/Un regard, une œuvre804def14f8f9af2e7d8380895f642cb8

Les maquettes représentant ce lieu sont produites dans les ateliers syro-libanais et sont des objets de dévotion mémorielle, souvenir de pèlerinage.

La maquette du Saint-Sépulcre conservée au Musée Sainte-Croix de Poitiers, constitue un des rares exemples de cette production prestigieuse, unique en France jusque dans les années 2000. Seule une trentaine de ces objets est aujourd'hui répertoriée dans le monde.

]]>
Pas-sage musical : concert des étudiant(e)s du pôle Alienor au muse Sainte-Croix2020-12-07 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2020/ressource/pas-sage-concert-musee-sainte-croix-poitiersVidéo59c2dbe2a1602b3edb2b2ac25063949d

Au programme de ce concert enregistré par Alienor.org, Conseil des musées :

Cantate Pan et Syrinx de Michel Pignolet de Montéclair (extraits) - Interprètes : Coline Kreis Bellier, viole de gambe ; Phoebé Mainsant, chant ; Nour Trottier, traverso et David Sénéquier, clavecin

Première suite pour violoncelle seul : Prélude, Allemande et Courante de Johann-Sebastian Bach (Transcription pour flûte à bec) - Interprète : Rose Chevrier, flûte à bec
Sonate n°1 opus 22, 3e mouvement de Alberto Ginastera - Interprète : Annabelle Baron, piano

Caprice en forme de valse de Paul Bonneau - Interprète : Rafael Vercellino, saxophone alto
Cycle Miroirs : Oiseaux tristes de Maurice Ravel - Interprète : Madeleine Pottier, piano
Trois pièces orientales : Danse rituelle de Abdel Rahman El Bacha - Interprète : Madeleine Pottier, piano

Concert enregistré live, le 27 novembre 2020 et sans public compte-tenu de la pandémie de Covid19. Les pas-sages musicaux valorisent la diffusion qui est au coeur de la formation des étudiant(e)s musicien(ne)s du pôle Aliénor. Le partenariat entre la ville de Poitiers et le pôle Aliénor permet d'organiser des pas-sages musicaux au musée Sainte-Croix ou dans les médiathèques de quartier.

]]>
La faïencerie d'art de Parthenay : Henri Amirault2020-11-04 00:00:00https://la-revue.alienor.org/amirault/Exposition virtuelle51af654fb8bfc8e2c15b77df343f6d68

Rien ne prédisposait Henri Amirault (1834-1914) à devenir faïencier. Officier de marine venu s'installer à Parthenay à la retraite c'est sa rencontre avec Prosper Jouneau, alors en train de lever des fonds pour lancer sa faïencerie, qui lui fait découvrir et s'intéresser à cette discipline et le pousse à largement s'investir financièrement dans le projet.

Les déboires financiers de Jouneau vont finir par l'obliger à céder l'entreprise à Amirault qui, à 57 ans, va se lancer dans l'aventure.

Que ce soit aux côtés de Prosper Jouneau ou seul, Henri Amirault aura permis à la faïencerie d'art de Parthenay d'exister et de perdurer pendant 25 ans avant de la céder à Édouard Knoëpflin.

]]>
Sabre d’infanterie, modèle an XI dit sabre-briquet2020-09-25 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2020/une/le-sabre-briquet/Un regard, une œuvreceba1d4a79ce9cc5d557420eba8bc05a

Les armes de la Manu :

+ de 100 ans d'acquisitions d'armes blanches et d'armes à feu,armes d'essai, modèles et prototypes… au musée de Châtellerault

Constituée depuis plus de cent ans, la collection d'armes du Grand Atelier, musée d'art et d'industrie à Châtellerault présente un intérêt exceptionnel, pour le public éclairé ou non, tant par le nombre - environ deux cents - que par les types d'armes blanches et à feu conservées : armes réglementaires et surtout modèles d'essai, prototypes et armes d'instruction mis au point dans les ateliers de la manufacture d'armes de Châtellerault.
Cet article vous est proposé en deux parties :

La première porte sur la diversité des armes produites à la Manu et sur la manière dont, acquisition après acquisition, le musée a su constituer une collection signifiante en termes de typologie.
La seconde porte directement sur l'aspect industriel, novateur à l'époque, de cette production, en mettant l'accent sur des pièces directement liées au calibrage, à l'étude (coupes et modèles d'essai) et à l'innovation (prototypes).

En complément, retrouvez également la présentation du sabre-briquet, première arme produite par la manufacture d'armes de Châtellerault.

]]>
Les armes de la Manu au musée de Châtellerault2020-09-25 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2020/ressource/les-armes-de-la-manu-au-musee-de-chatellerault/Exposition virtuellefb10876b11b89a130bceb38c34441d31

Les armes de la Manu :

+ de 100 ans d'acquisitions d'armes blanches et d'armes à feu,armes d'essai, modèles et prototypes… au musée de Châtellerault

Constituée depuis plus de cent ans, la collection d'armes du Grand Atelier, musée d'art et d'industrie à Châtellerault présente un intérêt exceptionnel, pour le public éclairé ou non, tant par le nombre - environ deux cents - que par les types d'armes blanches et à feu conservées : armes réglementaires et surtout modèles d'essai, prototypes et armes d'instruction mis au point dans les ateliers de la manufacture d'armes de Châtellerault.
Cet article vous est proposé en deux parties :

La première porte sur la diversité des armes produites à la Manu et sur la manière dont, acquisition après acquisition, le musée a su constituer une collection signifiante en termes de typologie.
La seconde porte directement sur l'aspect industriel, novateur à l'époque, de cette production, en mettant l'accent sur des pièces directement liées au calibrage, à l'étude (coupes et modèles d'essai) et à l'innovation (prototypes).

En complément, retrouvez également la présentation du sabre-briquet, première arme produite par la manufacture d'armes de Châtellerault.

]]>
Produire des armes à la Manu : modèles, coupes, prototypes…2020-09-25 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2020/ressource/produire-armes-manu-modeles-coupes-prototypes/Exposition virtuelle2c9f3fca0927ed14dff61c9864e1c4f1

Les armes de la Manu :

+ de 100 ans d'acquisitions d'armes blanches et d'armes à feu,armes d'essai, modèles et prototypes… au musée de Châtellerault

Constituée depuis plus de cent ans, la collection d'armes du Grand Atelier, musée d'art et d'industrie à Châtellerault présente un intérêt exceptionnel, pour le public éclairé ou non, tant par le nombre - environ deux cents - que par les types d'armes blanches et à feu conservées : armes réglementaires et surtout modèles d'essai, prototypes et armes d'instruction mis au point dans les ateliers de la manufacture d'armes de Châtellerault.
Cet article vous est proposé en deux parties :

La première porte sur la diversité des armes produites à la Manu et sur la manière dont, acquisition après acquisition, le musée a su constituer une collection signifiante en termes de typologie.
La seconde porte directement sur l'aspect industriel, novateur à l'époque, de cette production, en mettant l'accent sur des pièces directement liées au calibrage, à l'étude (coupes et modèles d'essai) et à l'innovation (prototypes).

En complément, retrouvez également la présentation du sabre-briquet, première arme produite par la manufacture d'armes de Châtellerault.

]]>
Ainsi naît "la bande à Schnegg"... 7 sculptures numérisées en 3D2020-05-28 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2020/ressource/schnegg-musee-despiau-wlerick-sculptures-3d/Exposition virtuellebfe40e4730962bae80d6078eb7fa0fc2

La gloire de Rodin entraîne une nouvelle génération de sculpteurs.

Formant un groupe autour du bordelais Lucien Schnegg, « la bande à Schnegg » organise des expositions communes et affirme ses choix esthétiques rompant tant avec l'expressionnisme de Rodin que l'académisme du siècle précédent, pour une pratique épurée renouant avec le modèle antique grecque.

Présentation d'une sélection de sept sculptures en 3D autour de trois artistes aquitains de ce groupe : Robert Wlérick, Charles Despiau et Jane Poupelet.

]]>
Auguste Tolbecque : portraits multiples d'un homme secret2020-04-08 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2020/exposition-virtuelle/auguste-tolbecque/Exposition virtuellee4347843d9dd42db077695e93d12a18f

Cette réédition du dossier « Auguste Tolbecque : portraits multiples d'un homme secret… » vous emmène à la découverte d'un homme mystérieux aux activités variées.
Luthier passionné, excellent instrumentiste, et pédagogue reconnu, Auguste Tolbecque s'intéresse tout particulièrement à la reconstitution d'instruments anciens (violes de gambe, rebecs, crouth…). Il suivra en parallèle une carrière de musicien comme de nombreux membres de sa famille.

Au fil de sa vie, ce personnage énigmatique constituera également dans son domaine du Fort-Foucault, à Niort, une riche collection d'objets beaux-arts et d'instruments, témoignage de son oeuvre et de ses intérêts.

Ce dossier présente ainsi divers objets issus de cette collection accompagnés de photographies anciennes, l'ensemble étant actuellement conservé et présenté au Musée Bernard d'Agesci de Niort.

ÉDITION AUGMENTÉE DE CAPTATIONS VIDÉO DU COLLOQUE INTERNATIONAL AUGUSTE TOLBECQUE : LE SON DES MUSIQUES ANCIENNES (1880-1950)

La figure d'Auguste Tolbecque, violoncelliste, compositeur, collectionneur érudit et facteur d'instruments établi à Niort, a marqué à la fois l'histoire de l'interprétation des répertoires anciens, l'histoire du collectionnisme et celle des reconstitutions d'instruments de musique anciens.

Le centenaire de sa mort est l'occasion de s'interroger dans sa ville d'adoption sur le son des musiques anciennes à travers trois axes de réflexion : imaginer, fabriquer et partager le son.

Il sera question d'évoquer comment les érudits ont consacré au 19e siècle de nombreux travaux fondés sur les sources monumentales et visuelles.

Cette section sera consacrée à l'imaginaire du son, à ses représentations dans les arts, notamment la littérature, les arts visuels chez les peintres et les premiers iconographes du 19e siècle. Le second volet s'intéressera aux traces matérielles liées à des tentatives de reconstitutions instrumentales, aux sources utilisées par des luthiers – archéologues, au rôle des collections privées et des premiers musées instrumentaux.

La troisième section sera consacrée à la diffusion de ces travaux par la pratique des concerts, par les expositions universelles et historiques à partir de 1880 et plus tard l'enregistrement.

]]>
Sites industriels de l’armement (Vidéos)2020-02-20 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2020/ressource/sites-industriels-armement-colloque/Vidéo3b4012ddfc60efb8526edecc6c19e8cf

Alienor.org, Conseil des musées propose une série de vidéos reprenant dix interventions données lors du colloque "Sites Industriels de l'armement, histoire et devenir" qui s'est déroulé à Châtellerault en septembre 2019.

Fidèle à sa mission de diffusion des collections et informations des musées en Nouvelle-Aquitaine, les interventions retenues portent plus précisément sur l'évocation des Manufactures d'armes de Châtellerault et de Tulle mais également sur l'arsenal de Rochefort et la corderie royale.

Reprenant l'ordre du colloque, la série est divisée en deux parties :


  • la première traite de l'histoire des sites, leur évolution dans le temps et les inventions qui ont été développées en leurs seins ;

  • la seconde évoque le devenir des populations ouvrières à la fermeture de ses sites et questionne la conservation des savoir-faire et des patrimoines matériel et immatériel.

]]>
Expéditions Citroën en Afrique. La première traversée du Sahara en automobile2019-11-22 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2019/exposition-virtuelle/expedition-citroen-en-afrique/Exposition virtuelle79488b0d02fd9d53cabf4db8bfa2bc3f

À l'occasion de l'exposition temporaire sur la Première Traversée du Sahara en automobile qui se tient du 15 novembre 2019 au 6 septembre 2020 au musée de Saint-Jean-d'Angély, Alienor.org, Conseil des Musées vous propose une réédition augmentée de sa publication réalisée en 2002.

Avec la modélisation 3D de l'autochenille ainsi qu'une iconographie entièrement refaite et issue des fonds propres du musée, ce pendant virtuel retrace les grandes lignes de cette aventure humaine doublée d'un exploit technique et d'une formidable opération de promotion des automobiles Citroën.

Objectif : faire la démonstration que l'automobile peut supplanter le dromadaire et réduire la durée de la traversée du désert.

Le périple Touggourt-Tombouctou durait 6 à 7 mois à dos d'animal. André Citroën pensait pouvoir réduire le périple à une vingtaine de jours… Quelle fut la réalité de cette mission ? C'est ce que nous vous proposons de (re)découvrir...

]]>
Les verres romains et leur diffusion dans la province romaine d’Aquitaine2019-10-14 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2019/exposition-virtuelle/les-verres-romains/Exposition virtuellebc34ff9c5690f9fa0b17cd4d5c5b9d98

Très appréciés dans la Rome antique, les objets en verre se diffusent rapidement dans les territoires conquis après la Guerre des Gaules. Au-delà des importations italiennes, on assiste à l'émergence d'une véritable industrie locale qui crée ses propres formes et usages.
Grâce au travail des archéologues et aux collections des musées, il est possible de retracer cette épopée du verre dans l'ancienne province d'Aquitaine.

]]>
Un musée, pour quoi faire ?2019-09-09 00:00:00https://la-revue.alienor.org/pourquoi-un-musee/Exposition virtuelle7cb9dbafdcabbb3a26140762392e01a7

« Un musée, pour quoi faire ? » : priorité aux enfants ! Cette publication, refonte d'un dossier publié en 2009, s'adresse tout particulièrement aux enfants âgés de 8 à 12 ans.

Plus un instant à perdre ! Suis la chouette qui te guidera dans l'étonnant monde des musées. Découvre l'origine des musées et les nombreuses activités qui y sont proposées. Pars à la rencontre des professionnels des musées sur l'arbre des métiers. D'autres surprises t'attendent aussi… Et n'oublie pas de passer par la case « Jeux » pour tester tes connaissances !

]]>
De l'influence de Courbet en Saintonge2019-07-08 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2019/ressource/courbet-saintonge/Exposition virtuelle709ed1d37951567f51535c7f67f76e6c

À l'occasion du Bicentenaire Courbet nous vous proposons la remise à jour d'une publication. Elle avait initialement fait suite à l'exposition Autour de Courbet en Saintonge qui s'était tenue au musée de l'Échevinage à Saintes du 9 juin au 16 septembre 2007.

Elle retrace le séjour du peintre Gustave Courbet en Saintonge en 1862 et 1863. Lors de ce séjour, il rencontre deux peintres locaux, Louis-Augustin Auguin et Hippolyte Pradelles, qui deviennent ses élèves ; ils seront même rejoints quelques temps par Corot. De ce séjour, et de l'influence qu'aura le maître du paysagisme sur ses deux disciples, émergera la naissance d'une école de paysage en Saintonge.

]]>
Joseph-Henri Deverin et les Monuments Historiques, préserver et illustrer le patrimoine bâti2019-06-13 00:00:00https://la-revue.alienor.org/joseph-henri-deverin/Exposition virtuelle665e98b2221bfec11778bdd280dc5a49

Joseph-Henri Deverin (1846-1921) est architecte, diplômé de l'École des Beaux-Arts de Paris en 1871. Il rejoint la Commission des Monuments Historiques en 1877, et est nommé sur titre architecte en chef des Monuments Historiques en charge de la Vienne (à l'exception de Poitiers), des Deux-Sèvres et plus tard de la Vendée et de la Loire-Atlantique puis de la cathédrale de Luçon.

Parallèlement à sa mission, Deverin travaille à un ouvrage illustré sur les monuments du Poitou et de la basse-Loire, ouvrage qui n'aboutit pas, mais pour lequel il réalise de nombreux croquis.

]]>
Un accordéon, chef d'œuvre d'art décoratif2019-05-21 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2019/ressource/un-accordeon-chef-doeuvre-de-lart-decoratif/Un regard, une œuvre73b5683fa56fcb0e28c7071fbb66db15

L'accordéon, objet populaire et emblématique des bals musette ?
L'accordéon, instrument des ensembles de swing ou de jazz ?

Oui, bien entendu, mais ici, le Pôle Accordéons de Tulle sort de sa réserve l'un des fleurons de la collection : un accordéon bisonore du XIXe siècle. Objet précieux tout en bois et incrustation de nacre, il présente un ensemble de décors peints de délicates scènes de genre et de visions lointaines de l'Orient.

Pour faire honneur à cette pièce rare, nous vous proposons de le découvrir en photos mais également en modélisation 3D. Bonne découverte.

]]>
Gustave Guillaumet, peintre de l'Algérie2019-04-11 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2019/ressource/gustave-guillaumet/Retour sur exposition4821afe4d6854cc6b060ae88293d475b

Né le 25 mars 1840, Gustave Guillaumet découvre l'Algérie par hasard alors qu'il devait s'embarquer pour l'Italie. Fasciné par le pays, il lui consacrera sa vie allant jusqu'à vivre comme les Algériens. Au fil de ses séjours prolongés il établit une grande familiarité avec cet espace.

Entre 1862 et 1884, Guillaumet fait dix ou onze voyages, séjournant chaque fois plusieurs mois, parcourant le pays de part en part, vivant tantôt dans les villes, tantôt dans les ksour (villages fortifiés) kabyles ou sous les tentes des nomades.

]]>
Marguerite au Sabbat, un si fascinant portrait2019-04-04 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2019/ressource/marguerite-au-sabbat/Un regard, une œuvre4a7fc777f269f0dd4926542157915ee6

Le portrait d'une comédienne, Suzanne Delvé (1892 - 1986) possédée par une autre comédienne. Cette actrice, Constance Maille (1876 – 1944), est également la femme du ministre Jean Hennessy, lui-même originaire de la région de Cognac. Après la mort de l'artiste, ce tableau peint par Pascal Dagnan-Bouveret (1852-1929) est donné au musée d'Art et d'Histoire de Cognac.

Il s'agit d'un portrait en pied, blafard et dramatique où Suzanne Delvé, incarne Marguerite, épouse délaissée par un Faust manipulé par Méphistophélès. Le peintre y saisit une vision au summum de l'horreur pour la jeune femme infanticide. Cette ressource en ligne vous présente ainsi l'oeuvre, son contexte, son rapport au texte de Goethe et les protagonistes principaux à l'origine de ce fascinant portait.

]]>
Et Mercure sort de terre...2019-03-11 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2019/ressource/et-mercure-sort-de-terre/Un regard, une œuvre10d382c8c363fd38b852e57468512ee4

Le retour de restauration du Groupe de Mercure, bronze remarquable des collections du Musée de Borda de Dax, est l'occasion idéale pour Alienor.org, Conseil des Musées de procéder à sa numérisation 3D et de proposer une présentation de cette sculpture majeure, sa découverte, ses origines et son étude pendant la restauration.

]]>
Florilège berbère2019-02-12 00:00:00https://la-revue.alienor.org/blog/2019/ressource/florilege-berbere/Exposition virtuelleb01b86890b06c4b9f6917157eae13896

Le Musée d'Angoulême propose un fonds d'objets de culture berbère issu, à l'origine, du legs de la collection privée du docteur Jules Lhomme, médecin originaire de La Rochefoucauld (Charente) et amateur d'ethnographie. Cette collection, arrivée en 1934 au musée, s'est étoffée au fil des donations et des achats.
Cette publication en ligne présente quatre céramiques en numérisation 3D mettant en valeur les spécificités des poteries des cultures berbère et kabyle selon plusieurs pays d'origine : le Maroc, l'Algérie et la Tunisie.

]]>
La malle du capitaine François2018-12-27 00:00:00/publications/capitaine-francois/Exposition virtuelle4cef6d3d4c9f002d3c932ad9bf5c04fe

Cet objet et son contenu, entrés dans les collections du musée de Châtellerault en 1998, racontent l'histoire d'un homme, Pierre François, capitaine dans l'armée française au moment où éclate la Première Guerre mondiale.

La malle est en bois peint. Elle arbore des étiquettes portant des numéros de régiments et abrite les effets du capitaine François, commandant la 19e compagnie du 365e régiment d'infanterie en août 1914. Comme à plus de 18 millions de personnes (civils et militaires) la Première Guerre mondiale lui a coûté la vie. Cette malle avec ses effets personnels est l'ultime reliquaire de cet homme mort dans les premiers jours du conflit.

]]>
Ceux-qui-disent-la-vérité, trois kafiguélédyo des collections du Musée d'Angoulême2018-11-14 00:00:00https://www.alienor.org/publications/ceux-qui-disent-la-verite/Un regard, une œuvre0393d9602e0e729f2db801a776cabf1e

Connaissez-vous les kafiguélédyo, d'étranges et menaçantes figurines de toile, de plumes et de bois ?

Hautes de quelques dizaines de centimètres, elles sont le pendant de masques rituels et sont produites par les Senoufo de Côte d'Ivoire.

Cette publication vous propose de découvrir trois de ces effigies conservées au Musée d'Angoulême de revenir sur leurs spécificités, leur rôle, leurs pouvoirs…

]]>
Prosper Jouneau2017-10-16 00:00:00http://www.alienor.org/publications/parthenay-jouneau/Retour sur exposition8c3b16a90820f7a3598aa1a0a9456485

La faïencerie d'art de Parthenay a produit des oeuvres sur une courte période allant de 1882 à 1914.

Cette manufacture fut importante pour cette ville du nord des Deux-Sèvres, de par sa qualité exceptionnelle et parce que ses trois principaux auteurs, Jouneau, Amirault et Knoëpflin, ont su créer une passerelle entre la grande tradition faïencière du XVIe siècle – avec les mythiques faïences de Saint-Porchaire – et la production moderne de l'Art Nouveau.

Le musée d'Art et d'Histoire de Parthenay met ce patrimoine remarquable à l'honneur durant trois années : en 2016, il s'est intéressé au sculpteur et faïencier Prosper Jouneau (1852-1921).

Cette exposition virtuelle s'appuie sur l'exposition qui s'est tenue au sein du musée entre le 6 avril et le 2 octobre 2016, le catalogue papier édité pour l'occasion et des pièces issues des collections des musées de Parthenay, Niort, Thouars, Bressuire, Châtellerault et Poitiers.

]]>
Campagne de numérisation 3D2017-09-12 00:00:00http://www.sketchfab.com/alienor.orgExposition virtuellea02a745c5af55b5761c20d2f26bd1216

(Re)-découvrez une sélection numérisée en 3D des objets phares issus des collections des musées du réseau.

Visualisez les oeuvres et les sites sous des angles inédits et sans la contrainte des vitrines ou de la pesanteur.

Depuis un an, Alienor.org, Conseil des musées effectue une vaste campagne de numérisation 3D dans le but de proposer, sur Internet, un vaste musée virtuel en 3D reflétant la richesse et la diversité des musées du réseau. Les premiers objets réalisés sont, d'ores et déjà, proposés sur notre page de la plateforme Sketchfab[1].

Ainsi, nous vous invitons à visiter l'hypogée des Dunes de Poitiers, jouer les casse-cou sur une monoroue, rêver de la musique ancienne d'une viole de gambe, trembler d'effroi face à la Grand'Goule, redécouvrir les us et coutumes de nos ancêtres… La liste est déjà longue mais augmente au fur et à mesure de l'avancée de la campagne.

Aussi n'hésitez pas à venir et revenir sur notre page ou à vous tenir au courant en vous abonnant à nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter (@alienor_org).

Et très bientôt : un squelette de dodo, de l'origami, un masque amérindien, des automobiles, un bouddha d'albâtre… Bonne visite.

___________________________________________________________________________________________________

[1] Il n'est pas nécessaire d'ouvrir un compte sur Sketchfab pour visualiser et manipuler les objets 3D que nous diffusons.
Pour une consultation sans difficulté, l'utilisation d'un navigateur internet à jour est recommandée.

]]>
L'art et les matières : Marcel Chauvenet, sculpteur et médailleur2017-01-01 00:00:00http://www.alienor.org/publications/marcel-chauvenet/index.phpRetour sur exposition94de2ba53836a85825c7d03759f53337

Passionné, exigeant, méconnu, fragile. Autant de qualificatifs qui peuvent ponctuer la vie et l'oeuvre d'un artiste qui côtoya les plus illustres, parvint sans compromission à franchir l'Histoire et, sans les renier, s'affranchit de ses maîtres pour créer un ensemble de sculptures et de médailles dont la variété et l'originalité ne lassent pas de surprendre.

]]>
Garum, carenum et moretum ou quatre recettes de cuisine2016-11-03 00:00:00http://www.alienor.org/publications/cuisine-romaine/Exposition virtuelle2ed29e77672a76e5eff9000f7252ad04

Alienor.org, Conseil des musées et le musée archéologique de Civaux vous invitent à cuisiner… romain.

En quatre recettes filmées et décrites, (re)découvrez une gastronomie étonnante, un véritable voyage dans le temps.

Les recettes présentées dans les vidéos sont issues du livre De re coquinaria “L'art culinaire” d'Apicius (ou “pseudo-Apicius” selon une terminologie scientifique récente), célèbre cuisinier romain qui vécut au début de notre ère.

Elles sont simples, loin de l'extravagance de certains riches Romains comme Lucullus : pas de langue de flamand rose ni de sabot de dromadaire ! Ces recettes se rapprochent du repas ordinaire du Romain.

La cuisine romaine du quotidien est une cuisine peu sophistiquée mais parfumée. Elle se démarque de notre cuisine actuelle par l'usage fréquent d'herbes aromatiques et du miel qui remplace le sucre : elle associe le sucré et le salé, l'aigre et le doux. Les recettes proposées ont été testées et suivent au plus près les textes d'Apicius, afin d'être proches des saveurs et des senteurs de la cuisine romaine. C'est cette cuisine originale et savoureuse que nous vous invitons à découvrir et à faire partager à votre entourage.

Pour poursuivre l'immersion en terre gallo-romaine, l'exposition virtuelle vous présente une sélection de pièces issues des musées de Civaux, Poitiers, Niort et Saintes qui illustrent tant les ustensiles de préparation que les vaisselles simples ou prestigieuses.

Bene sapiat !

]]>
Camille Claudel : sept œuvres de Camille Claudel au musée Sainte-Croix de Poitiers2016-09-16 00:00:00http://www.alienor.org/publications/claudel/Exposition virtuellee8282cd5c0778176c65345583e12f025

Le musée Sainte-Croix de Poitiers possède la troisième plus importante collection publique d'oeuvres de Camille Claudel en France.

Ce sont sept sculptures de cette artiste virtuose, longtemps restée dans l'ombre de Rodin, qui peuvent être admirées au musée. Représentatives de sa carrière et témoins privilégiés d'une vie oscillant entre passions et déceptions, nous vous invitons aujourd'hui à découvrir ces oeuvres, dont certaines sont reproduites en 3D, dans le cadre d'une nouvelle exposition virtuelle sur le site alienor.org.

]]>
Le bijou traditionnel, un travail d'orfèvre2016-06-09 00:00:00http://www.alienor.org/publications/bijou-orfevre/Exposition virtuelle931a6912056479885fb7cc917d158979

Contrairement à d'autres provinces plus prospères dans lesquelles le bijou traditionnel se développe dès le XVIIIe siècle, le Poitou voit apparaître ce type de bijou à partir du début du XIXe siècle, en même temps que le costume et la coiffe. Le développement du port du bijou traditionnel favorise l'essor de la bijouterie dans la région et notamment à Niort où les nombreux ateliers locaux répondent à la demande de plus en plus forte d'une clientèle composée par la paysannerie, les artisans-commerçants et la petite bourgeoisie.

En 1992, à l'occasion d'une enquête ethnographique, les musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais ont pu procéder à l'acquisition des biens, mobiliers et outils de l'atelier d'Henri Fromantin (1901-1991). Cet artisan fut le dernier fabricant de bijoux traditionnels à Niort, lui-même issu de la lignée des maîtres orfèvres niortais des maisons Quantin et Quantin-Aubineau. Cette collecte a permis de réunir au sein d'une même collection publique les bijoux traditionnels (agrafes de mante, coeurs coulants, colliers esclavage, croix Jeannette, crochets de châtelaine à ciseaux, …) et les outils ayant servi à leur fabrication dont un ensemble de plusieurs centaines de matrices à estamper en acier.

Cette exposition virtuelle retrace, à travers la présentation croisée des bijoux traditionnels et des outils de l'orfèvre, l'histoire de cet atelier niortais, le savoir-faire et les techniques mises en oeuvre pour transformer le métal en bijou.

]]>
1914-1918 Ici et là bas2016-04-05 00:00:00http://www.alienor.org/publications/ici-et-la-bas/Retour sur exposition0b2694ee940a39f613983733d76ba7b1

Le musée d'Airvault (Deux-Sèvres) possède parmi ses collections de nombreux exemplaires de la presse nationale datant de la Première Guerre mondiale. En 2014, en collaboration avec les Amis du musée qui ont collecté la correspondance d'une famille airvaudaise entre l'arrière et le front, est née l'exposition Ici et là-bas, aujourd'hui adaptée en exposition virtuelle.
Autour d'Héloïse restée à Barroux, s'échangent les nouvelles de son mari Ernest, maçon de profession, enrôlé en tant que territorial et envoyé à l'arrière, et de son frère Adolphe avec qui elle entretient une correspondance régulière. Son autre frère, Antonin, est tué à Verdun au début de la guerre.
La correspondance d'un dernier protagoniste, Édouard, caporal sur le front, apporte un complément à cette lecture croisée.

]]>