Publications d'Alienor.orgAlienor.org, le conseil des muséeshttp://www.alienor.orgLes publications du conseil des muséesCMPCfr-FRProsper Jouneau2017-10-16 00:00:00http://www.alienor.org/publications/parthenay-jouneau/Retour sur exposition8c3b16a90820f7a3598aa1a0a9456485La faïencerie d'art de Parthenay a produit des oeuvres sur une courte période allant de 1882 à 1914.

Cette manufacture fut importante pour cette ville du nord des Deux-Sèvres, de par sa qualité exceptionnelle et parce que ses trois principaux auteurs, Jouneau, Amirault et Knoëpflin, ont su créer une passerelle entre la grande tradition faïencière du XVIe siècle – avec les mythiques faïences de Saint-Porchaire – et la production moderne de l'Art Nouveau.

Le musée d'Art et d'Histoire de Parthenay met ce patrimoine remarquable à l'honneur durant trois années : en 2016, il s'est intéressé au sculpteur et faïencier Prosper Jouneau (1852-1921).

Cette exposition virtuelle s'appuie sur l'exposition qui s'est tenue au sein du musée entre le 6 avril et le 2 octobre 2016, le catalogue papier édité pour l'occasion et des pièces issues des collections des musées de Parthenay, Niort, Thouars, Bressuire, Châtellerault et Poitiers.

]]>
Campagne de numérisation 3D2017-09-12 00:00:00http://www.sketchfab.com/alienor.orgExposition virtuellea02a745c5af55b5761c20d2f26bd1216(Re)-découvrez une sélection numérisée en 3D des objets phares issus des collections des musées du réseau.

Visualisez les oeuvres et les sites sous des angles inédits et sans la contrainte des vitrines ou de la pesanteur.

Depuis un an, Alienor.org, Conseil des musées effectue une vaste campagne de numérisation 3D dans le but de proposer, sur Internet, un vaste musée virtuel en 3D reflétant la richesse et la diversité des musées du réseau. Les premiers objets réalisés sont, d'ores et déjà, proposés sur notre page de la plateforme Sketchfab[1].

Ainsi, nous vous invitons à visiter l'hypogée des Dunes de Poitiers, jouer les casse-cou sur une monoroue, rêver de la musique ancienne d'une viole de gambe, trembler d'effroi face à la Grand'Goule, redécouvrir les us et coutumes de nos ancêtres… La liste est déjà longue mais augmente au fur et à mesure de l'avancée de la campagne.

Aussi n'hésitez pas à venir et revenir sur notre page ou à vous tenir au courant en vous abonnant à nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter (@alienor_org).

Et très bientôt : un squelette de dodo, de l'origami, un masque amérindien, des automobiles, un bouddha d'albâtre… Bonne visite.

___________________________________________________________________________________________________

[1] Il n'est pas nécessaire d'ouvrir un compte sur Sketchfab pour visualiser et manipuler les objets 3D que nous diffusons.
Pour une consultation sans difficulté, l'utilisation d'un navigateur internet à jour est recommandée.

]]>
L'art et les matières : Marcel Chauvenet, sculpteur et médailleur2017-01-01 00:00:00http://www.alienor.org/publications/marcel-chauvenet/index.phpRetour sur exposition94de2ba53836a85825c7d03759f53337

Passionné, exigeant, méconnu, fragile. Autant de qualificatifs qui peuvent ponctuer la vie et l'oeuvre d'un artiste qui côtoya les plus illustres, parvint sans compromission à franchir l'Histoire et, sans les renier, s'affranchit de ses maîtres pour créer un ensemble de sculptures et de médailles dont la variété et l'originalité ne lassent pas de surprendre.

]]>
Garum, carenum et moretum ou quatre recettes de cuisine2016-11-03 00:00:00http://www.alienor.org/publications/cuisine-romaine/Exposition virtuelle2ed29e77672a76e5eff9000f7252ad04

Alienor.org, Conseil des musées et le musée archéologique de Civaux vous invitent à cuisiner… romain.

En quatre recettes filmées et décrites, (re)découvrez une gastronomie étonnante, un véritable voyage dans le temps.

Les recettes présentées dans les vidéos sont issues du livre De re coquinaria “L'art culinaire” d'Apicius (ou “pseudo-Apicius” selon une terminologie scientifique récente), célèbre cuisinier romain qui vécut au début de notre ère.

Elles sont simples, loin de l'extravagance de certains riches Romains comme Lucullus : pas de langue de flamand rose ni de sabot de dromadaire ! Ces recettes se rapprochent du repas ordinaire du Romain.

La cuisine romaine du quotidien est une cuisine peu sophistiquée mais parfumée. Elle se démarque de notre cuisine actuelle par l'usage fréquent d'herbes aromatiques et du miel qui remplace le sucre : elle associe le sucré et le salé, l'aigre et le doux. Les recettes proposées ont été testées et suivent au plus près les textes d'Apicius, afin d'être proches des saveurs et des senteurs de la cuisine romaine. C'est cette cuisine originale et savoureuse que nous vous invitons à découvrir et à faire partager à votre entourage.

Pour poursuivre l'immersion en terre gallo-romaine, l'exposition virtuelle vous présente une sélection de pièces issues des musées de Civaux, Poitiers, Niort et Saintes qui illustrent tant les ustensiles de préparation que les vaisselles simples ou prestigieuses.

Bene sapiat !

]]>
Camille Claudel : sept œuvres de Camille Claudel au musée Sainte-Croix de Poitiers2016-09-16 00:00:00http://www.alienor.org/publications/claudel/Exposition virtuellee8282cd5c0778176c65345583e12f025

Le musée Sainte-Croix de Poitiers possède la deuxième plus importante collection publique d'oeuvres de Camille Claudel en France.

Ce sont sept sculptures de cette artiste virtuose, longtemps restée dans l'ombre de Rodin, qui peuvent être admirées au musée. Représentatives de sa carrière et témoins privilégiés d'une vie oscillant entre passions et déceptions, nous vous invitons aujourd'hui à découvrir ces oeuvres, dont certaines sont reproduites en 3D, dans le cadre d'une nouvelle exposition virtuelle sur le site alienor.org.

]]>
Le bijou traditionnel, un travail d'orfèvre2016-06-09 00:00:00http://www.alienor.org/publications/bijou-orfevre/Exposition virtuelle931a6912056479885fb7cc917d158979

Contrairement à d'autres provinces plus prospères dans lesquelles le bijou traditionnel se développe dès le XVIIIe siècle, le Poitou voit apparaître ce type de bijou à partir du début du XIXe siècle, en même temps que le costume et la coiffe. Le développement du port du bijou traditionnel favorise l'essor de la bijouterie dans la région et notamment à Niort où les nombreux ateliers locaux répondent à la demande de plus en plus forte d'une clientèle composée par la paysannerie, les artisans-commerçants et la petite bourgeoisie.

En 1992, à l'occasion d'une enquête ethnographique, les musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais ont pu procéder à l'acquisition des biens, mobiliers et outils de l'atelier d'Henri Fromantin (1901-1991). Cet artisan fut le dernier fabricant de bijoux traditionnels à Niort, lui-même issu de la lignée des maîtres orfèvres niortais des maisons Quantin et Quantin-Aubineau. Cette collecte a permis de réunir au sein d'une même collection publique les bijoux traditionnels (agrafes de mante, coeurs coulants, colliers esclavage, croix Jeannette, crochets de châtelaine à ciseaux, …) et les outils ayant servi à leur fabrication dont un ensemble de plusieurs centaines de matrices à estamper en acier.

Cette exposition virtuelle retrace, à travers la présentation croisée des bijoux traditionnels et des outils de l'orfèvre, l'histoire de cet atelier niortais, le savoir-faire et les techniques mises en oeuvre pour transformer le métal en bijou.

]]>
1914-1918 Ici et là bas2016-04-05 00:00:00http://www.alienor.org/publications/ici-et-la-bas/Retour sur exposition0b2694ee940a39f613983733d76ba7b1

Le musée d'Airvault (Deux-Sèvres) possède parmi ses collections de nombreux exemplaires de la presse nationale datant de la Première Guerre mondiale. En 2014, en collaboration avec les Amis du musée qui ont collecté la correspondance d'une famille airvaudaise entre l'arrière et le front, est née l'exposition Ici et là-bas, aujourd'hui adaptée en exposition virtuelle.
Autour d'Héloïse restée à Barroux, s'échangent les nouvelles de son mari Ernest, maçon de profession, enrôlé en tant que territorial et envoyé à l'arrière, et de son frère Adolphe avec qui elle entretient une correspondance régulière. Son autre frère, Antonin, est tué à Verdun au début de la guerre.
La correspondance d'un dernier protagoniste, Édouard, caporal sur le front, apporte un complément à cette lecture croisée.

]]>
Feu de bivouac dans le désert de Gobi par Alexandre Iacovleff2016-02-05 00:00:00http://www.alienor.org/publications/feu-bivouac/Un regard, une œuvreaf15d06a467cfedc8717fc9c47db1164

Découvrez la présentation de ce portrait de groupe, oeuvre d'Alexandre Iacovleff, ainsi que l'évocation de l'aventure humaine et du défi technique auxquels ce dessin fait référence.

Alexandre Iacovleff est l'artiste à qui on confia le soin de capter les lieux et les visages tout au long de la Croisière Jaune. Ce raid initié par André Citroën permit à l'industriel de mettre en avant l'innovation de ses véhicules tout-terrain et de conforter l'image de sa société. Cette exposition virtuelle présente des documents conservés au musée des cordeliers de Saint-Jean-d'Angély, notamment une sélection d'oeuvres d'Alexandre Iacovleff accompagnant le monumental portait en pied qui immortalise les principaux membres clés de cette expédition.

]]>
Dinosaures, des carrières au musée2015-12-07 00:00:00http://www.alienor.org/publications/charente-dinosaures/Exposition virtuelle504c6f5aa3dae38c06f33809b88fa25b

Depuis quelques années le musée d'Angoulême est au centre d'une opération d'étude et de valorisation du site à dinosaures d'Angeac-Charente dont il reçoit les collections. Ce patrimoine exceptionnel fait l'objet d'un projet qui va bien au-delà de la collecte de fossiles et dans lequel le musée joue un rôle plus vaste que la simple acquisition de collections patrimoniales.

]]>
La bicyclette pliante du capitaine Gérard2015-11-02 00:00:00http://www.alienor.org/publications/videos/bicyclette-pliante.phpVidéo2498ae158702f0e1ba88e3268feb0449

Cette vidéo présente la conférence donnée par M. Christophe Lagrange au musée Auto Moto Vélo de Châtellerault, le 18 décembre 2014. Généalogiste et membre de deux sociétés savantes à Sedan et à Saint-Quentin, le conférencier a commencé ses recherches sur la bicyclette pliante - dont le musée présente deux exemplaires - et son inventeur, le capitaine Gérard, dès 2010.

La commémoration du centenaire de la Grande Guerre a permis de mieux mettre en lumière un nombre important de documents d'archives. Elle a également remis à la lumière des objets méconnus comme ce véhicule développé pour des unités spécifiques de l'armée française : les groupes de chasseurs-cyclistes.

Que le grand-père maternel de M. Lagrange ait été l'un de ces chasseurs-cyclistes n'est pas étranger à l'intérêt que porte le conférencier à cette curieuse bicyclette...

]]>
Pierre Loti et la Grande Guerre2015-09-02 00:00:00http://www.alienor.org/publications/loti-grande-guerre/Exposition virtuelleefbdfe3b96dc18e5c8339ee65fdbb425

Pierre Loti (1850-1923) est un écrivain-académicien, capitaine de vaisseau à la retraite depuis 1910 quand le conflit éclate en 1914. Patriote convaincu dont le fils unique est au front, Loti souhaite mettre ses talents d'écrivain et ses qualités militaires au service de la France. Dans une lettre datée de Rochefort, le 18 août 1914 (puis rendue publique dans Le Figaro du 9 septembre), il écrit notamment :
« Mais qu'il me soit permis d'invoquer l'autre nom que je porte. Tout le monde n'est pas au courant des règlements maritimes, et ne sera-t-il pas d'un mauvais exemple, dans notre cher pays où chacun fait si magnifiquement son devoir, que Pierre Loti ne serve à rien ? Je suis un officier un peu exceptionnel par ma double situation, n'est-ce pas; pardonnez-moi donc de solliciter une mesure d'exception et de faveur; j'accepterai avec joie, avec orgueil, n'importe quel poste me rapprochant de l'ennemi, fût-ce même un poste très en sous-ordre, très au-dessous de mes cinq galons d'or. »
La chose n'est cependant pas aisée : « on n'a pas besoin d'un marin pour défendre Verdun, fût-il académicien » s'insurgera Pétain…

]]>
Léon Henri-Martin, un préhistorien dans la tourmente2015-06-03 00:00:00http://www.alienor.org/publications/videos/henri-martin-medecin.phpVidéo9268c907cd6b7a4f067bf355a700a63b

Une intervention d'André Debénath, professeur honoraire des universités, au musée d'Angoulême.

Léon Henri-Martin (1864-1936), est médecin et archéologue, inventeur de la zooarchéologie et pionnier de la reconstitution de la morphologie de l'Homme de Néandertal.

En tant que médecin il s'est investi aux côtés de la Croix rouge lors du tremblement de terre de Messine en 1908 ou encore lors de l'inondation de Paris en 1910.

Lorsqu'éclate la Première Guerre mondiale il n'est plus mobilisable mais s'engage dans l'armée avec la volonté de monter au front. Il est toutefois affecté à un hôpital militaire du Mans mais sera ensuite admis comme médecin major adjoint de la 3e armée.

Préoccupé par l'hygiène il va s'intéresser aux conditions de vie des soldats dans les cantonnements, aux dispositions inhérentes aux inhumations et, grand amateur de photographie, va documenter son expérience de la guerre.

Il sera chargé d'étudier les conséquences des blessures par explosifs et projectiles pour mieux comprendre les blessures des soldats et mieux appréhender les soins à leur apporter, à cette fin il réalisera plus de 1000 autopsies qui contribueront à faire progresser la médecine.

]]>
Cérès ou l'Allégorie de la terre2015-04-07 00:00:00http://www.alienor.org/publications/ceres/Un regard, une œuvre946883322f5aabd49a1facb85f3f00a7

Cérès ou l'Allégorie de la terre, collection du musée de l'Échevinage de Saintes, est une peinture à l'huile exécutée sur panneau de bois parqueté (H. 59 ; L. 99,5) ; son exécution est estimée au premier quart du XVIIième siècle.

Œuvre réalisée par deux artistes, Cérès, allégorie de la terre, a été peinte par Jan Brueghel de Velours avec l'aide de Hendrik Van Balen. Ce dernier excellait dans les figures, tandis que Jan Brueghel, miniaturiste, était très l'aise pour les paysages, les architectures, les détails de fleurs, fruits, feuillage.

C'est une oeuvre allégorique qui s'inscrit dans une série sur les quatre éléments : l'eau, l'air, le feu et la terre. Brueghel a, par ailleurs, peint plusieurs tableaux sur le thème de Cérès, on peut en voir au musée de Lyon, au musée de Cherbourg et au musée du Louvre.

À travers le foisonnement de détails, ce tableau est un éloge de la nature par des artistes sensibles à la pensée humaniste héritée de la Renaissance comme à la culture naturaliste et scientifique de leur temps.

Cette présentation virtuelle de l'oeuvre vous propose non seulement de la découvrir en haute définition et en détail mais également dans une contextualisation historique avec d'autres oeuvres issues des collections des musées de Poitou-Charentes.

]]>
L'Empire des sciences ... naturelles2015-03-13 00:00:00http://www.alienor.org/publications/bibliotheque-sciences-naturelles/empire-des-sciences.pdfÉdition numériséed46890267079c43f3fc11a1706506d03

Poursuivant son partenariat avec l'Association de Sauvegarde et d'Étude des Instruments Scientifiques et Techniques de l'Enseignement (ASEISTE), Alienor.org, Conseil des Musées vous propose la version électronique de «L'Empire des sciences… naturelles » (édité en 2013, bon de commande pour l'ouvrage imprimé à télécharger sur le site aseiste.org). Cet ouvrage de l'ASEISTE de plus de 400 pages et de 700 photographies, est le fruit d'une collaboration exemplaire entre chercheurs, enseignants et responsables du patrimoine :
- Pascal Duris et Nicole Hulin apportent un éclairage très important sur un domaine pratiquement inconnu qu'est celui de l'histoire de l'enseignement des sciences naturelles, des Écoles centrales jusque vers 1930.
- Guillaume Lecointre nous éclaire sur cette véritable révolution scientifique qu'a été dans les années 1950-1960 la classification phylogénétique comme le souligne parfaitement Jules Hoffmann, président de l'Académie des Sciences, prix Nobel de médecine et physiologie dans sa préface. Il montre bien que cette révolution ne s'est pas faite sans difficulté au niveau de la science mais aussi et encore de nos jours au niveau de l'enseignement. À travers les exemples qu'il emprunte aux objets de ces collections (que nous avons présentées suivant une classification de la fin du XIXe siècle pour respecter leur origine), il nous permet de balayer, à la lumière de ce changement de paradigme, les vieilles idées reçues qui perdurent sur l'Évolution.
- Les collections scientifiques notamment celles du lycée Guez de Balzac à Angoulême renferment un certain nombre d'objets hérités de l'époque des cabinets de curiosités sur lesquels Dominique Moncond'huy nous apporte toute sa connaissance et contribue à démêler ce qui relève du mythe et des réalités chassant ainsi un certain nombre d'idées fausses.
- Le remarquable travail effectué par les élèves du lycée d'Angoulême, sous la direction de Christine Baïer Soubigou, en collaboration avec le musée d'Angoulême, notamment pour la reconstitution d'un cabinet de curiosités, nous démontre tout l'intérêt de préserver, mettre en valeur, exploiter pédagogiquement ces collections. En effet, elles renferment de véritables pièces d'exception comme les clastiques d'anatomie du Docteur Auzoux, les crânes à la Beauchène de la Maison Tramond ou les pièces toutes aussi intéressantes des maisons Deyrolle et Boubée dont les histoires nous sont développées par Margaret Olzeswki, Michel Lemire, François Barral, François Bedel et Francis Gires.

]]>
Documenter les œuvres - rencontre avec le photographe et la responsable des archives2015-03-02 00:00:00http://www.alienor.org/publications/videos/documenter-oeuvre.phpVidéoc85f22dd568845b10f20745af3cf0457

Dans le prolongement de l'exposition sur les 40 ans du musée Sainte-Croix de Poitiers, des rencontres publiques ont été organisées avec les membres de l'équipe du musée pour évoquer leur travail au quotidien, une activité nécessaire au bon fonctionnement d'un musée mais qui s'opère le plus fréquemment en coulisse.

Cette vidéo, capturée le 4 novembre 2014, vous propose de retrouver Françoise d'Argenson, responsable de l'archivage des dossiers des oeuvres et Christian Vignaud, photographe au musée Sainte-Croix de Poitiers.

Christian Vignaud y évoque son métier qui connut l'évolution des techniques entre support argentique et fichier numérique. Il revient sur l'ensemble de ses missions : réalisation de clichés soignés pour catalogues d'exposition, prises de vues de détails révélant l'état d'une oeuvre ou encore réalisations documentaires en grand nombre dans le cadre de l'inventaire des collections. Cette somme de photographies soigneusement conservées et clairement inscrites dans le temps participe tant à la présentation des oeuvres qu'à leur suivi au titre de la conservation et que Françoise d'Argenson collecte et compile au sein des dossiers d'oeuvres.

En présentant les plus anciens cahiers d'inventaire du musée, la responsable des archives revient sur l'importance de la tenue des inventaires où chaque objet doit clairement être identifiable et décrit pour garantir juridiquement la propriété et l'inaliénabilité de chaque oeuvre. Elle présente également l'archivage des documents conservés dans le dossier qui permettent d'en reconstituer toute l'histoire, de connaître ses propriétaires successifs, ses dégradations, ses restaurations et ses voyages hors du musée. Des informations précieuses à transmettre aux générations futures.

]]>
Comment parler d'une œuvre à un enfant ? Rencontre avec une médiatrice culturelle2015-03-02 00:00:00http://www.alienor.org/publications/videos/mediatrice-culturelle.phpVidéodb06fae5b53af463a5fcee5ca09c3e6e

Dans le prolongement de l'exposition sur les 40 ans du musée Sainte-Croix de Poitiers, des rencontres publiques ont été organisées avec les membres de l'équipe du musée pour évoquer leur travail au quotidien, une activité nécessaire au bon fonctionnement d'un musée mais qui s'opère le plus fréquemment en coulisse.

Cette vidéo, capturée le 9 décembre 2014, vous propose de retrouver Mélanie Maignan-Sachon, l'une des médiatrices du service culturel. Elle explique l'accueil des enfants lors des visites et la manière dont les oeuvres les plus emblématiques du parcours d'exposition sont présentées aux plus jeunes en groupes scolaires ou lors d'animations sur le temps des vacances.

Au fil de la vidéo, la médiatrice aborde la salle des peintures à hauteur des enfants puis la sculpture de procession représentant le dragon appelé Grand' Goule et le portrait de la jeune fille en robe rouge, huile sur toile d'André Brouillet, deux exemples d'oeuvres se prêtant particulièrement à la médiation à destination du jeune public.

Enfin, dans un dernier temps : Mélanie Maingan-Sachon nous convie dans l'atelier des enfants pour présenter une sélection de travaux réalisés après les visites et abordant des sujets aussi divers que la sculpture en ronde-bosse, l'imaginaire des bestiaires médiévaux, l'interprétation à partir des formes et des couleurs des oeuvres.

]]>
La peinture flamande et hollandaise dans les musées de Poitiers2015-02-04 00:00:00http://www.alienor.org/publications/peinture-hollandaise-poitiers/Exposition virtuelle94749d7d0d6db2c2e3ab2d42349cbbd5

Les musées de Poitiers conservent un ensemble de tableaux flamands et hollandais de grande qualité. Malgré l'absence de signatures exceptionnelles, la peinture des Pays-Bas du Nord et du Sud est représentée dans sa richesse et ses particularités.

Deux legs importants ont formé le noyau initial de cette collection, celui d'Alexandre Babinet en 1882, et celui de François Rupert de Chièvres en 1887. La politique d'acquisition menée depuis une cinquantaine d'années permet l'enrichissement régulier de ce fonds qui concilie aujourd'hui cohérence et diversité.

La production artistique des XVIe et XVIIe siècles est fortement marquée par l'histoire politique et religieuse. Les guerres de religion qui déchirent les Pays-Bas historiques tracent une frontière entre l'aire culturelle de la Flandre méridionale catholique et celle des Provinces-Unies majoritairement calvinistes au nord. Néanmoins, malgré cette partition confessionnelle, les artistes ne cessent de voyager et leurs oeuvres témoignent de la continuité des échanges stylistiques d'une région à l'autre.

]]>
La restauration point par point d'un bonnet rond dit de touraine2015-01-06 00:00:00http://www.alienor.org/publications/videos/restauration-bonnet.phpVidéo2e0b98522274d16d43c6cc1504ad83cd

Cette vidéo propose de découvrir tous les aspects de la restauration d'une coiffe traditionnelle (ici un bonnet rond), de l'analyse méticuleuse de l'objet, à son dépoussiérage, son nettoyage élément par élément, pour enfin ré-amidonner, réassembler le bonnet, et le conserver à l'abri de la lumière et de la poussière.

La connaissance des techniques et gestes anciens des lingères est indispensable de même que celle des règles de préservation des textiles anciens.

Suivez donc, pas à pas, toutes ces étapes qui sont réalisées et commentées par Lætitia Briand, restauratrice textile pour les musées de Châtellerault et qui nous dévoile une partie de son métier et de son savoir-faire.

Pour plus de facilité, chaque étape est chapitrée afin de retrouver rapidement les interventions de votre choix.

]]>
En pays Fali, un ethnologue charentais au Nord-Cameroun2014-12-10 00:00:00http://www.alienor.org/publications/en-pays-fali/Retour sur expositionb1cba1405158b2cc9017f3629804b318

Le Musée d'Angoulême a reçu, en 2011, une très importante donation d'objets ethnographiques témoins de la culture fali du Nord Cameroun. Cet ensemble est exceptionnel tant par la quantité (plus de deux cents) et la qualité des objets présentés que par la densité de la documentation rassemblée : films inédits, photographies des oeuvres en contexte, bande-son et l'ensemble des écrits de celui qui en est le collecteur : Jean-Gabriel Gauthier. Pendant près d'un demi-siècle, il s'est rendu en pays fali pour des séjours de plusieurs mois et a tenté d'en appréhender tous les aspects.

]]>
S'armer pour la guerre : la Manufacture d'armes de Châtellerault 1870-19182014-11-10 00:00:00http://www.alienor.org/publications/aux-armes/Exposition virtuelle380a8cd98a74810aaa8cbcd215fe8a6b

À partir de 1870, après le choc de la défaite française de Sedan, la Manufacture d'armes de Châtellerault s'oriente vers les productions de guerre en série. Études techniques, innovations se succèdent comme le fusil Lebel, arme devenue emblématique de la Première Guerre mondiale.

Entre 1914 et 1918, elle est un des piliers de l'effort de guerre français. La guerre dévoreuse d'hommes et d'armements marque une période d'apogée pour la Manu.

]]>
Globetrotters - Migrations2014-10-01 00:00:00http://www.alienor.org/publications/oiseau-migration/Retour sur expositione460e9f41538621686d6e97789b38ce8

L'Homme a mis plusieurs siècles avant de comprendre le phénomène migratoire, ce mouvement naturel provoqué par les alternances climatiques et la raréfaction de la nourriture. Reprenant l'exposition « Globetrotters – Migrations » proposée au musée Bernard d'Agesci à Niort entre le printemps et l'automne 2014, cette exposition virtuelle revient sur le périple d'oiseaux migrateurs observables sur le territoire des Deux-Sèvres. L'exposition explique pourquoi et comment ces oiseaux, à une saison ou un moment précis de l'année, effectuent un voyage aller-retour bien établi de plusieurs milliers de kilomètres vers une destination familière où passer la mauvaise saison.

Si les déplacements saisonniers de certaines espèces d'oiseaux ont, depuis la plus Haute Antiquité, intrigué les observateurs et retenu leur attention, il fallut attendre la fin du XVIIIième siècle pour que soit admis, à la suite des observations des voyageurs naturalistes, le principe des migrations lointaines, jusque-là contesté (au XVIième siècle, les savants comme Olaus Magnus développent encore la thèse selon laquelle les hirondelles s'enterrent dans la vase pour hiberner).

L'invention de la technique du baguage (marquage avec bague ou anneau) au XIXième siècle va permettre de mieux comprendre la migration, dont certains aspects demeurent encore aujourd'hui méconnus.

Didactique et pédagogique, cette exposition virtuelle est l'occasion de mettre en avant une sélection de spécimens issus des collections ornithologiques du musée dans une présentation multimédia largement illustrée et incluant les chants et cris de ces animaux.

]]>
"Fleurs, fruits et un lapin" et "Fleurs et fruits dans un jardin" par lo Spadino2014-09-05 00:00:00http://www.alienor.org/publications/nature-morte-castelli/Un regard, une œuvrec8e623b1816dc4f05723898b707fdb72

Ces deux tableaux, conservés dans les collections des musées de Poitiers sont des oeuvres de grandes dimensions dont l'inspiration commune (une luxuriante pyramide de fruits et de fleurs), la similitude de leur facture indique qu'il s'agit probablement de deux pendants et qu'ils doivent être contemplés simultanément et rapprochés l'un de l'autre.

Ils sont de la main de l'artiste Giovanni-Paolo Castelli, dit lo Spadino, qui les a peints dans le sillage des maitres flamands et en pleine période de la Contre-Réforme. Ces deux huiles sur toiles à la riche iconographie révèlent de nombreux symboles que nous vous proposons de mettre en lumière.

]]>
Heuliez : du salon automobile au musée2014-06-19 00:00:00http://www.alienor.org/publications/heuliez/Exposition virtuelle7fd3fd2880322d6e5dc3d49ea259a257

Le groupe industriel Heuliez, à travers son activité de carrossier, a accompagné et souvent précédé les évolutions techniques de l'automobile, présentant ses concept cars dans les salons, et produisant des séries spécifiques pour les grands constructeurs tels Peugeot, Opel ou Citroën. Avec les années Heuliez a accumulé une très belle collection de véhicules, maquettes et esquisses retraçant l'histoire de ses bureaux d'étude, collection dont le groupe a malheureusement dû se défaire.

Les musées de Châtellerault, soutenus par le Fonds National du Patrimoine, la région Poitou-Charentes, le Conseil général de la Vienne et la Communauté d'Agglomération du Pays châtelleraudais, ont pu se porter acquéreurs de quelques-uns des véhicules et maquettes de la collection Heuliez pour préserver une partie de ce patrimoine ; tandis que le musée de Bressuire faisait l'acquisition d'un important fonds d'esquisses ainsi que de deux maquettes provenant des bureaux d'études d'Heuliez.

]]>
L'étrange cabinet de curiosités d'Alcide de Farcy2014-05-16 00:00:00http://www.alienor.org/publications/alcide-farcy/Exposition virtuelle1b41839529ea395ca3a93b620adc95a2

Entre 2013 et 2014, le musée Sainte-Croix de Poitiers rencontre un vrai succès public et critique avec l'exposition temporaire « La licorne et le bézoard, une histoire des cabinets de curiosités » (18 octobre 2013 - 16 mars 2014). Cette exposition révèle, en quatre cents objets, l'histoire des cabinets de curiosités de la Renaissance à nos jours.

En parallèle à cette exposition, le parcours de visite du musée présente au jeune public l'étrange cabinet de curiosités du sieur Alcide de Farcy.

Cet espace pour le moins singulier raconte comment s'est constituée - à la manière de ses plus illustres modèles - la collection de ce voyageur par procuration, sujet au mal des transports les plus terribles…

(Re)découvrez ce faux cabinet/vrai projet pédagogique mais également l'évocation de l'exposition
« La licorne et le bézoard », ses temps forts et plus encore, en lien avec la thématique des cabinets de curiosités et des collections singulières issues des musées de la région.

]]>
Aiguilles à chas du Bois-Ragot - découverte, fabrication et utilisation2014-04-02 00:00:00http://www.alienor.org/publications/videos/aiguille-a-chas.phpVidéo0cd103b6aaee0acd4579be9b7ec7b93d

L'aiguille à chas est un outil inventé à la préhistoire, mais qui conserve aujourd'hui encore sa forme et sa fonction liée à la couture.

Sur le site du Bois-Ragot à Gouex (86), les fouilles ont livré non seulement de très nombreuses aiguilles à chas en os, mais aussi les déchets de fabrication de ce type d'outil. Grâce à ces éléments, c'est tout le processus de fabrication des aiguilles à chas qui est révélé.

Ces trois courtes vidéos vous proposent donc, en s'appuyant sur les découvertes faites au Bois-Ragot, de suivre le processus expérimental de fabrication et d'utilisation d'une aiguille à chas de type préhistorique.

Les collections du Bois-Ragot sont conservées au Musée de Préhistoire de Lussac-les-Châteaux (86).

Production : Clap! Clap! Cinoeil - Arkéo Fabrik, 2012, tous droits réservés

]]>
Plaquettes gravées, découverte et fabrication2014-04-02 00:00:00http://www.alienor.org/publications/videos/plaquette.phpVidéo642c7f65d7c61ab32f3c839384d3109f

La grotte de La Marche à Lussac-les-Châteaux (86) est un site de référence dans le domaine de l'art mobilier. Des milliers de pierres gravées y ont été découvertes. Gravées de motifs géométriques, d'animaux, mais aussi de figures humaines d'un réalisme saisissant, elles font la renommée de ce site magdalénien. Ces deux courtes vidéos invitent à découvrir le lieu et à rendre accessible cet art majeur mais discret, parfois si difficile à déchiffrer.

De nombreuses pierres gravées de la grotte de La Marche sont présentées et conservées au Musée de Préhistoire de Lussac-les-Châteaux qui organise régulièrement des visites commentées des collections et du site. D'autres sont conservées au Musée Sainte-Croix de Poitiers et au Musée des Antiquités Nationales de Saint-Germain-en-Laye.

Production : Clap! Clap! Cinoeil - Arkéo Fabrik, 2012, tous droits réservés

]]>
Noël Santon : portrait d'une artiste saintongeaise libre2014-03-07 00:00:00http://www.alienor.org/publications/noel-santon-femme-libre/Retour sur exposition191ee65e59b89027cf4f5339683b1dd1

Noël Santon est une femme et une artiste qui ne laisse pas indifférent… Elle a marqué la mémoire de ses témoins directs ou indirects et retient la curiosité et l'intérêt de quiconque se penche encore aujourd'hui sur son histoire. Personnalité complexe, femme anticonformiste, personnage singulier d'une époque agitée, elle renvoie une image relativement insaisissable, énigmatique, qui a suscité et suscite encore de nombreux fantasmes. Car Noël Santon évoque tout à la fois l'affranchie, la garçonne exaltante et la marginale, l'acariâtre solitaire…

Le décor est planté et l'intrigue est posée. Rapporter le récit de la vie de Noël Santon, c'est donc consentir à l'existence d'une part persistante d'interprétation.

]]>
Les réserves muséales intercommunales : mode d'emploi - CDC de l'île d'Oléron2014-02-05 00:00:00http://www.alienor.org/publications/videos/reservesCDCOleron.phpVidéoba47c84cc5f26d58c779d2270ad27208

Les musées ne présentent qu'une petite partie de leurs collections au public. Le reste est soigneusement conservé et étudié dans les réserves. Les réserves muséales intercommunales de l'île d'Oléron accueillent les collections du Musée de l'île d'Oléron, de la Maison Paysanne et du Port des Salines. Découvrez les coulisses des musées, à travers une vidéo réalisée par MO-TV !

]]>
L'âge d'or de la peinture de marine2014-01-07 00:00:00http://www.alienor.org/publications/peinture-marine/Exposition virtuelle19a677ccb95b15036181fc20e18440c8

Avec la révolution économique de la Renaissance, et le développement des comptoirs commerciaux et des colonies, la façade littorale des puissances européennes prend une importance inédite, engendrant un développement de la marine marchande et de guerre sans précédent.

Ce développement favorise les progrès techniques de la marine à voile, mais également l'émergence d'un genre pictural, la peinture de marine. Qu'elle glorifie les victoires militaires, illustre la vie économique, les manoeuvres des navires ou des paysages de mer la peinture de marine va se développer avec la marine à voile et suivre l'évolution des styles et de la société, ce qui en fait un genre pictural extrêmement plastique.

Cette exposition virtuelle accompagne le développement de la peinture de marine jusqu'au XIXe siècle et au déclin de la marine à voile qui entraîne une mutation de la peinture de marine qui quitte l'âge d'or pour entrer dans l'âge moderne.

]]>
Les faïenceries saintaises aux XVIIIe et XIXe siècles2013-12-03 00:00:00http://www.alienor.org/publications/faience-saintes/Exposition virtuelle3085694c0ee70f3a27638dd1ed493a94

C'est la passion d'Abel Mestreau pour l'histoire et l'histoire locale qui est à l'origine d'une vaste collection artistique et ethnographique comprenant costumes, bijoux, tableaux et faïences. Parmi ces dernières plusieurs ont pu être attribuées aux ateliers saintais. L'étude de ces pièces et des archives locales ont permis à Lucile et Jacques Guérit de reconstituer tout un pan de l'histoire industrielle et commerciale de la ville de Saintes.
Le fruit de leurs recherches a été publié dans un ouvrage édité par les musées de Saintes en 2011, dont la présente exposition virtuelle se veut une synthèse.

]]>
Lames de Camille Pagé2013-11-04 00:00:00http://www.alienor.org/publications/lame-page/Retour sur exposition20463abc839bdb64ad3bf61a3649e6a8

Issu d'une famille de couteliers châtelleraudais, patron de la coutellerie de Domine (Naintré), Camille Pagé (1844-1917) est connu internationalement pour son ouvrage de référence sur la Coutellerie depuis l'origine jusqu'à nos jours. Passionné d'histoire, écrivain, collectionneur, homme politique républicain convaincu… il a marqué son époque.

Cette publication « Retour sur une Exposition » vous propose de (re)découvrir les multiples visages de ce personnage et la collection de couteaux et d'objets qu'il a donnée au musée de Châtellerault.

]]>
Les coulisses des musées municipaux de Rochefort2013-10-28 00:00:00http://www.alienor.org/publications/videos/lescoulissesrochefort.phpVidéo652418dfe6b4244269ba79b365dbc916

Ce clip vidéo propose de découvrir des aspects méconnus de la Maison de Pierre Loti (actuellement fermée au public pour rénovation), du Musée d'Art et d'Histoire et de pénétrer les réserves de ces deux lieux patrimoniaux.

Cette vidéo a été réalisée dans le cadre de la Nuit des Musées, le samedi 15 mai 2010, pour les musées de la Ville de Rochefort.

© La Tour des Signaux, Rochefort, mai 2010, tous droits réservés

]]>
Le regard éloigné [un musée en Charente]2013-10-24 00:00:00http://www.alienor.org/publications/videos/leregardeloigne.phpVidéo24de13f5a648309e5347d28befe2a5b0

Le regard éloigné [un musée en Charente] vous invite à suivre deux visiteurs dans les collections du musée d'Angoulême. Cette visite est l'occasion de rencontrer quelques unes des personnes qui font vivre le musée. Au cours des entretiens sont abordés des métiers tels que ceux de l'archéologue et de la médiatrice culturelle.
La conservatrice en chef et les responsables des collections évoquent également les partis-pris et les choix qui ont été faits lors de la rénovation du musée en 2008.
Le musée n'est pas un bâtiment clos et isolé dans la ville : de nombreuses actions scientifiques (participation à des chantiers de fouilles) ou civiques et sociales (visites de scolaires, rencontres de quartier...) prouvent que le musée n'est pas le lieu ennuyeux et poussiéreux des clichés.

Cette vidéo a été réalisée, dans le cadre de leur stage, par les étudiants en BTS du LISA (Lycée de l'Image et du Son d'Angoulême) avec leurs enseignants Rahmy Elkays et Mariane Marquis Monplaisir et les moyens techniques du LISA.

© Lycée de l'Image et du Son d'Angoulême, mars 2013, tous droits réservés

]]>
Urbain Grandier, de la lumière aux ténèbres2013-10-02 00:00:00http://www.alienor.org/publications/urbain-grandier/Exposition virtuellec202b7d2875217207b06983b85ae8c9d

Au XVIIe siècle, peu après les grandes épidémies de peste et en période de Contre-Réforme catholique, Loudun est une riche ville marchande du Haut-Poitou, où s'installe un brillant et séduisant prêtre : Urbain Grandier.

Il fréquente les notables et les intellectuels loudunais tels que son mentor, le poète Scévole de Sainte-Marthe, Théophraste Renaudot, fondateur du premier journal de France ou encore Ismaël Boulliau, féru d'astronomie et défenseur des théories coperniciennes.

Le jeune prêtre, orgueilleux et de moeurs légères, se fait également de nombreux ennemis au rang desquels se trouvent des carmes, un chanoine ambitieux, un père de famille déshonoré et Armand-Jean du Plessis… futur cardinal de Richelieu.

En quelques années, Urbain Grandier se retrouve au centre d'un scandale : l'affaire des Possédées de Loudun. Histoire retentissante, qui inspira littérature, film et opéra, elle est aujourd'hui l'objet d'interrogations sur les vraies raisons qui ont conduit le prêtre au bûcher. Et si ce dernier, en plus de payer chèrement ses frasques et ses propos, était au centre d'un plus vaste problème politique visant à affaiblir la ville de Loudun ?

Cette exposition virtuelle propose, à l'aide de nombreux documents et oeuvres, de dresser un portrait d'Urbain Grandier dont la vie oscilla entre la lumière des esprits et idées les plus nobles de son temps et les ténèbres des intrigues politiques et des procès en sorcellerie.

Proposée en ligne sur alienor.org, cette publication est également disponible (fin octobre 2013) au musée Charbonneau-Lassay de Loudun sous forme d'une borne interactive à la disposition du public.

]]>
Retour sur la journée d'étude : Exposer les arts extra-européens2013-09-10 00:00:00http://www.alienor.org/publications/presentation-ethno/Retour sur exposition08413471ce55199042e319d629f3bb43

Donner à voir une oeuvre dont les dimensions, fonctionnelle et esthétique, matérielle et immatérielle, sont intimement liées, tel est le défi des expositions d'arts extra-européens.
Nos musées occidentaux ont, au cours du XXe siècle, oscillé entre une mise en scène du sauvage avec usage de ces oeuvres en guise de décor et une esthétisation si poussée qu'elle évacue toute mise en contexte de ces objets.
Tout le défi de ces dernières années est de parvenir à rendre-compte dans nos musées non seulement des qualités plastiques et esthétiques de ces objets mais de mieux restituer leur identité d'origine et, à travers elle, celle des peuples qui les ont produits. Face à cet enjeu, il apparaît aujourd'hui nécessaire de multiplier les sources d'information disponibles autour des oeuvres et d'envisager des supports de narration complémentaires, qu'ils soient matériels ou numériques, tel est le propos du transmédia.
Enrichissement des contenus, finesse de l'approche des oeuvres, démultiplication des portes d'entrée vers leur appréhension, pour atteindre ces objectifs, nombreux sont aujourd'hui les outils à notre disposition. Ils permettent de repenser notre approche de la muséographie des arts extra-européens et leur médiation culturelle auprès des publics.
Cette journée d'étude ouverte à tous vous propose, après une matinée de définition et formulation des différents enjeux qui touchent à l'exposition des arts extra-européens (et notamment l'importance de rendre compte de leur part d'immatérialité), de présenter des projets en cours sur ce thème dans plusieurs musées français et à travers eux d'entrevoir les contours du musée de demain.

La restitution de ce moment d'échange vous permet de (re)trouver les documents présentés* par les différents intervenants et de réécouter leur présentation.
Cette journée a également donné lieu à la présentation d'un projet liant le musée d'Angoulême, celui de Dakar, des étudiants d'écoles d'Art, d'animations, de jeux vidéos, de documentaires (EESI, EMCA et ENJMIN) et l´association "Les Vérités Obliques" autour des collections ethnographiques pour permettre la réflexion et la création de contenus inédits sollicitant les langages et outils respectifs des étudiants (arts plastiques, techniques d'animation, créations sonores et jeux vidéos). Une présentation du parcours intégrant ces contenus a été inaugurée au musée d'Angoulême le 20 juin 2013 et vous est également présentée dans ces pages.

]]>
Monique Tello : chemins primitifs2013-09-04 00:00:00http://www.alienor.org/publications/tello-chemins-primitifs/Retour sur expositionec640ec6759e832ee933606491b54b6d

Enseignante à l'École des beaux-arts de Poitiers, Monique Tello expose régulièrement dans la région : lors de la Nuit des temps à Poitiers en 2006, à la biennale d'Art contemporain de Melle, à Châtellerault et ailleurs. En 1986, elle participait à l'exposition de Jean-Pierre Pincemin au musée Sainte-Croix. Mais depuis 1992, son oeuvre n'a pas été montrée dans les musées de Poitiers.

Montrer son travail récent, peintures, dessins et gravures, dans un espace largement ouvert où elle a conçu elle-même l'accrochage, permet d'appréhender la force de sa démarche : fidèle à ce qui l'inspire depuis près de trente ans, elle explore sa propre voie de la création picturale, détachée de la problématique abstraction/figuration. Elle poursuit sa quête auprès des Primitifs, elle trace son chemin

Cette exposition à Poitiers, en « grand format », impose son oeuvre comme une évidence : loin de toute séduction, simplement sincère, forcément puissante. Un nouveau rendez-vous avec le public, une rencontre singulière.

Issue de la série « Retour sur exposition », cette publication sur Internet présente les oeuvres de Monique Tello en regard du texte d'Alberto Manguel initialement proposé dans le catalogue d'exposition réalisé à cette occasion (texte proposé en français et en anglais). Elle propose également la captation vidéo de l'intégralité de l'intervention que l'écrivain a donnée le 5 mars 2013 au musée.

]]>
Monique Tello - Chemins primitifs : intervention d'Alberto Manguel2013-08-30 00:00:00http://www.alienor.org/publications/videos/tellocheminsprimitifs-video.phpVidéoa83dc6ce9b21817f6ad8d3b979e64567

Cette vidéo est la captation de l'intervention qu'Alberto Manguel a faite, le 5 mars 2013, pour présenter l'exposition des oeuvres récentes de Monique Tello au musée Sainte-Croix de Poitiers. Alberto Manguel revient sur sa rencontre avec le travail de l'artiste et propose, en toute subjectivité, des pistes de lecture pour les oeuvres exposées et sur l'exposition elle-même.

Romancier et essayiste, A. Manguel a publié aux éditions Acte Sud « La Cité des mots » (essai, 2009) et « Nouvel éloge de la folie » (essai, 2011).

]]>
1,2,3... 4L ! Carnet de bord2013-06-11 00:00:00http://www.alienor.org/clubsmusees/contenu-pedagogique/Chatellerault_4L_public-familial.pdfLivret - fiche pédagogique31c0b00f95211b0d747ed6dae69442d6

Le musée Auto Moto Vélo de Châtellerault fête en 2011 les 50 ans de la Renault 4 ! Produite de 1961 à 1992 et vendue seulement 350 000 francs à ses débuts, cette petite voiture polyvalente, adaptée à la ville comme à la campagne, est rapidement plébiscitée par les Français.

Nous vous proposons de télécharger librement le livret initialement distribué aux familles ou aux scolaires lors du parcours de visite.

]]>
Parcours découverte du Musée Auto Moto Vélo, cycle 2 (pages sur la transmission incluses)2013-06-11 00:00:00http://www.alienor.org/clubsmusees/contenu-pedagogique/Chatellerault_AutoMotoVelo_Livret_Cycle2_Transmissions.pdfLivret - fiche pédagogique23d17b0ae79e0cda69ea8a68c1630b27

Fascicule de présentation et d'accompagnement au parcours de visite du musée sous forme de questionnaire illustré autour du site - ancienne manufacture d'arme et des collections d'automobiles et de cycles du musée. Ce livret aborde également la transmission du mouvement et les engrenages.

]]>
Parcours découverte du Musée Auto Moto Vélo, cycle 22013-06-11 00:00:00http://www.alienor.org/clubsmusees/contenu-pedagogique/Chatellerault_AutoMotoVelo_Livret_Cycle2.pdfLivret - fiche pédagogique4b8135632b527c2302b6133947d0011e

Fascicule de présentation et d'accompagnement au parcours de visite du musée sous forme de questionnaire illustré autour du site - ancienne manufacture d'arme et des collections d'automobiles et de cycles du musée.

]]>