Musée du papier - "Le Nil"

Présentation du musée

Découverte des musées de Poitou-Charentes  > Angoulême  > Musée du papier - "Le Nil"  > Présentation du musée RSS (S'abonner aux flux RSS du site)

Présentation du musée

Dès l’origine de la ville, le site où est aujourd’hui installé le Musée du Papier a été un centre d’intense activité économique et culturelle.

Du VIe au XVIIIe siècle l’abbaye de Saint-Cybard a fait de ce lieu un centre intellectuel religieux ; ville au pied de la ville, elle y a aussi suscité les premières implantations économiques, notamment les premiers moulins. À la Révolution, l’abbaye est vendue et parcellisée, et dès 1792 s’amorce la révolution industrielle ; ce quartier devient l’un des plus importants centres manufacturiers de la ville d’Angoulême. Les papeteries, les imprimeries, les tréfileries, les fonderies, les brasseries… viennent s’implanter sur ce site favorable à leur installation. Ces industries et la population ouvrière vont insuffler pendant un siècle un dynamisme remarquable à ce faubourg. Après un long déclin, le dernier quart du XXe siècle y voit la disparition de toute activité industrielle.

Lieu névralgique de la ville, ce site retrouve aujourd’hui son dynamisme dans la valorisation de son patrimoine et dans la formation et le développement culturel : sites industriels réhabilités, musées, écoles liées à l’image et aux nouvelles technologies. La création du pôle de l’Image (Magelis) favorise ces implantations.

Le Musée du Papier est installé depuis 1988 dans les anciennes papeteries Lacroix (1830-1910) devenues papeteries Joseph-Bardou « Le Nil » (1918-1972), il pérennise la mémoire industrielle et ouvrière du lieu. L’ensemble immobilier a été rénové entre 1983 et 1987 par les équipes des architectes Reichen et Robert ainsi que Fougeras-La-Vergnolle et Culman. Les bâtiments du musée sont construits sur le fleuve et forment un pont, allant de la rue de Bordeaux jusqu’à l’île de Saint-Cybard. Dans les salles du "rez-de-Charente" les coursiers, les vannes et une roue à aubes témoignent encore de l’utilisation de l’eau pour l’énergie hydraulique.

 


 

Copyright © 1994 - 2013 Alienor.org, Conseil des musées. Tous droits réservés | Plan du site | Connexion | Mentions légales