Musée Charbonneau-Lassay

Présentation du musée

Découverte des musées en Nouvelle-Aquitaine  > Loudun  > Musée Charbonneau-Lassay  > Présentation du musée RSS (S'abonner aux flux RSS du site) Consulter le site en espagnol

Présentation du musée

Éclectisme & Encyclopédisme

Le Musée Charbonneau-Lassay abrite des collections riches et variées en grande partie léguées par l’érudit local Louis Charbonneau-Lassay (1871-1946). Archéologue, graveur, historien et collectionneur, Charbonneau-Lassay a rassemblé tout au long de sa vie objets archéologiques du territoire et d’ailleurs, livres anciens en lien avec les érudits loudunais de l’époque moderne, épées et armes à feu du 16ème au 19ème siècle.

Aujourd’hui, sa collection cohabite avec des toiles du 19ème siècle léguées par le peintre Carl Rosa (1853-1913), les vestiges gallo-romains de la villa de Curçay-sur-Dive, des pièces emblématiques des arts populaires loudunais - telles que les coiffes -ou encore des productions artistiques liées au sacré. Sans oublier l’étonnante collection d’art africain, comprenant notamment d’imposants masques rituels.



À la découverte de l’histoire locale !

À l’image d’un cabinet de curiosités, le Musée permet de découvrir au fil de la visite plusieurs facettes de l’Histoire de Loudun. Si les vestiges archéologiques témoignent de l’occupation ancienne du territoire, les ouvrages et objets du 17ème siècle illustrent la prospérité de la ville, alors berceau de grands noms tels que Théophraste Renaudot ou Urbain Grandier, le célèbre accusé de l’affaire des « Possédées de Loudun ». À l’époque contemporaine, Loudun regorge d’activités artisanales, telles que la broderie sur tulle ou encore la corderie. Elle s’ouvre également sur le monde, devenant l’une des premières villes françaises à se jumeler avec une métropole d’Afrique Noire.



Un Musée dans le plus ancien quartier de Loudun…

Installé dans un ancien hôtel particulier du 18ème siècle, le Musée offre plusieurs témoignages de l’habitat bourgeois loudunais, entre cheminées sculptées, boiseries et escalier à double-volée.

Niché dans le plus ancien quartier de la ville, il s’inscrit aux côtés de monuments historiques classés, comme la Porte du Martray – l’un des derniers vestiges de l’enceinte médiévale, ou bien l’église Saint-Hilaire – un édifice gothique remarquable à la façade récemment restaurée. Au départ du Musée, la Promenade de la Lice, située entre les deux enceintes de Loudun, permet de rejoindre en quelques minutes la célèbre Tour Carrée construite au XIIe siècle.

 


 

Copyright © 1994 - 2013 Alienor.org, Conseil des musées. Tous droits réservés | Plan du site | Connexion | Mentions légales