Luxe, sport et souvenirs, les achats et dons récents du musées Auto-Moto-Vélo

Coupe schématique du moteur rotatif de la Suzuki RE5

Un musée technique : des acquisitions présentant des innovations dans l’histoire des transports moto et auto

Au milieu des années 60, un ingénieur Félix Wankel eut l’idée de construire un moteur créant directement le mouvement de rotation, alors que le moteur à quatre temps et le moteur classique transforment un mouvement linéaire alternatif en mouvement rotatif. Ce type de moteur n’utilise pas de soupapes mais des « lumières ».

Le moteur rotatif présente comme avantages un faible encombrement, une moindre inertie, un poids moins important. Il est également plus silencieux et plus souple : réduction du nombre de pièces en mouvement, suppression du mouvement alternatif des pistons, absence de vibrations. Par contre, sa consommation de carburant est excessive, le frein moteur inexistant. Il est également considéré comme techniquement perfectible.