LE CABARET


A la "Belle Epoque", Paris est le centre des plaisirs et de la vie facile.
Théophile-Alexandre Steinlen est celui qui célébra le mieux Montmartre, haut-lieu des noctambules parisiens.

A la demande de son ami Rodolphe Salis, il exécuta d'abord quelques dessins de chats pour décorer le cabaret Le Chat Noir qu'il avait crée, puis il fournit un grand nombre de dessin au magazine du même nom jusqu'en 1891.
Pendant cette période, il cotoie nombre d'artistes comme Toulouse-Lautrec, Verlaine ou Aristide Bruant, qui tous animaient les soirées parisiennes.
En 1885, il réalise ses premières affiches, suivies d' illustrations pour des partitions de chansons, des livres et publie des dessins dans plusieurs magazines.

A travers lui, c'est une époque tournée vers la recherche du plaisir qui est évoquée largement reprise ou suscitée par les affiches publicitaire de toutes sortes.

© Alienor.org, Conseil des musées