Chapiteau géminé à décor de ruban perlé et tailloir

Architecture civile et vie quotidienne

L'art de la chasse

images/

Cavalière chassant au vol avec un épervier et un chien. Chef-Boutonnes (Deux-Sèvres), église de Javarzay. Première moitié du
XIIe siècle. Niort, Donjon.

La chasse constitue un véritable loisir de plein air pour des chevaliers souvent confinés dans les châteaux. Elle représente aussi un substitut de la guerre, permettant aux hommes de prouver leur vaillance. La dangereuse chasse au sanglier au corps-à-corps jouit donc d'un prestige particulier. La chasse au cerf à courre est également très prisée. Puis viennent les chasses moins glorieuses des lièvres et des oiseaux. Cette dernière est également pratiquée par des femmes.
Au fils des temps, la chasse aux gibiers nobles devient de plus en plus une prérogative réservée à la seule aristocratie. Elle amène la multiplication des espaces réservés à cette activité puis la création de véritables parcs à gibier.
Les armes spécifiquement utilisées pour la chasse comprennent des arbalètes de petite taille, des arcs et des épieux. La chasse au vol (principalement à l'aide d'autours des palombes, faucons et éperviers) constitue un moyen de capturer du petit gibier. Avec les chevaux, ces oiseaux de proie sont les animaux qui atteignent les prix les plus astronomiques et font l'objet de tous les soins. L'archéologie et l'iconographie révèlent également la présence de plusieurs types de chiens de chasse, utilisés seuls ou en meutes.

Luc Bourgeois

  • Corne d'appel munie de deux tenons d'attache en terre cuite glaçurée. Voir la fiche du document
  • Six carreaux d'arbalète à profil pyramidal, trois armatures de flèche et un fer d'épieu habituellement utilisé pour la chasse au sanglier. Voir la fiche du document
  • Détente d'arbalète en bois de cerf. Voir la fiche du document
  • Fragment décoré de détente d'arbalète. Voir la fiche du document
  • Noix d'arbalète : l'appui sur la détente d'une arbalète entraîne une rotation de la noix qui libère la corde qui a été préalablement passée dans le pontet de la noix. Voir la fiche du document
  • Les bois de massacre issus de la chasse mais surtout les bois de chute collectés en forêt sont utilisés pour la réalisation de nombreux petits objets. Voir la fiche du document
© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org Vérifié par A-Prompt Version 1.0.6.0. Niveau WAI 'triple A'
Chapiteau géminé à décor de ruban perlé et tailloir