Exposition virtuelle

L'étrange cabinet de curiosités d'Alcide de Farcy

Une curieuse collection... ... L'envers du décor Sur l'exposition « La licorne et le bézoard » Collection, collectionneurs...

Évocation du cabinet de curiosité au sein d'un musée pluridisciplinaire : Le Kunstschrank de Zette Cazalas - Musée Bernard d'Agesci à Niort

Dès sa préfiguration et avant son ouverture en lieu et place d'un ancien lycée de jeunes filles Jean-Macé, le Musée Bernard d'Agesci à Niort a été pensé comme un musée associant intimement les arts (les Beaux-arts mais aussi la musique, la lutherie), les collections d'Arts décoratifs, l'évocation du monde de l'éduction et les sciences (collections d'objets scientifiques, fossiles, spécimens ornithologiques naturalisés).

Sans se défaire de la précision muséographique des musées d'aujourd'hui, l'équipe scientifique a souhaité rendre compte de cette diversité en évoquant les « ancêtres » des musées que sont les cabinets de curiosités, lieux de convergence des arts et des sciences. En cela, le musée Bernard d'Agesci de Niort participe pleinement au regain d'intérêt pour l'évocation de ses prestigieux et étonnants cabinets évoqués, comme ici, dans la scénographie permanente ou dans les expositions temporaires qui leur sont dédiés.

Vue d'ensemble du cabinet de curiosités (Kunstschrank) de Zette Cazalas Vue d'ensemble du cabinet de curiosités (Kunstschrank) de Zette Cazalas Vue d'ensemble du cabinet de curiosités (Kunstschrank) de Zette Cazalas Musée Bernard d'Agesci à Niort Mention légale de la photo dans un nouvel onglet  

Ce Kunstschrank (Cabinet d'Art en langue allemande), est une création contemporaine de la scénographe Zette Cazallas. Il s'insère comme un rappel aux cabinets dont le musée revendique ici le même esprit de curiosité et la pluridisciplinarité. Il présente essentiellement des Naturalia (animaux naturalisés, œuf d'autruche, coraux, etc.) et ne rappelle pas ici un « cabinet de curiosité » en tant que collection mais en tant que meuble. Il reprend quelques unes des caractéristiques propres aux kunstschrank particulièrement en vogue chez les princes et les savants notamment en Allemagne et en Italie. En effet, sous le terme « cabinet de curiosités », on entend le regroupement de collections aussi bien que le meuble précieux qui les contient.

Ce type de meuble peut être défini comme une armoire-vitrine, le plus souvent conçue pour être transportable. Il offre à son propriétaire un espace dévolu à l'écriture et à l'étude. Muni de panneaux latéraux qui ouvrent et ferment le cabinet, il permet également le rangement des objets collectés dans de nombreux tiroirs et étagères souvent dimensionnés pour les petits objets (camées, monnaies et médailles, miniatures, etc.). C'est un meuble ostentatoire à partir duquel sera conçue la vitrine, plus légère et plus sobre. Le musée Sainte-Croix de Poitiers conserve un cabinet en ébène du XVIIe siècle  d'origine française, qui a fait l'objet d'une récente restauration avant d'intégrer l'exposition « La licorne et le bézoard ».

Vue générale du cabinet en ébène n° d'inv. 890.224 (panneaux ouvert Vue générale du cabinet en ébène n° d'inv. 890.224 (panneaux ouvert Vue générale du cabinet en ébène n° d'inv. 890.224 (panneaux ouvert Collection du musée Sainte-Croix de Poitiers, photo Christian Vignaud Notice complète de cet objet dans un nouvel onglet   Détail du travail de marqueterie du cabinet en ébène n° d'inv. 890.224 Détail du travail de marqueterie du cabinet en ébène n° d'inv. 890.224 Détail du travail de marqueterie du cabinet en ébène n° d'inv. 890.224 Collection du musée Sainte-Croix de Poitiers, photo Christian Vignaud Notice complète de cet objet dans un nouvel onglet   Vue générale du cabinet en ébène n° d'inv. 890.224, (panneaux fermés) Vue générale du cabinet en ébène n° d'inv. 890.224, (panneaux fermés) Vue générale du cabinet en ébène n° d'inv. 890.224, (panneaux fermés) Collection du musée Sainte-Croix de Poitiers, photo Christian Vignaud Notice complète de cet objet dans un nouvel onglet  

Dans l'interprétation contemporaine qui est proposée au musée d'Agesci, les nombreux rangements deviennent de petits espaces de présentation mais le fractionnement du meuble, en de nombreux compartiments de tailles et de formes variées, est conservé.

Le cabinet-vitrine scénographique reprend l'aspect exotique de ses modèles, écrins prestigieux où ébénisterie et marqueterie enjolivent les exotica : le meuble, par sa patine, imite le bois d'ébène fréquemment utilisé pour les kunstschrank, il est également incrusté de cabochons de pierres dures (granit, lapis-lazuli…). Il restitue parfaitement l'esprit de ses lointains ancêtres, tout en présentant par ses lignes et sa transparence un aspect très contemporain.